nous avons vu

NOUS AVONS VU, récemment ...

par Cristina Agosti-Gherban

 

Les Vacances zones a,b,c,, par la compagnie Rit qui qui

Eh oui, les vacances arrivent, et les enfants sont ravis.
Les musiciens partagent avec eux ce bonheur, les rêves les plus fous des vacances ici et ailleurs.
Les chansons ont des textes intéressants, drôles ou tendres, et sont mises en musique avec efficacité.
Les musiciens très expérimentés jouent un jazz dynamique, accompagnés par une chanteuse-actrice-mime d’une incroyable énergie.
Elle mène les enfants vers des moments de pur délire, se promène dans la salle, les fait danser, sauter, chanter.
Nous avions peur que la salle s’écroule, mais elle a vaillamment résisté !

Laetitia Daïdé : chant – Virginie Daïdé : saxophones et flûte Benjamin Blackstone : guitare – Nicholas Thomas : batterie  Jean Marc Serpin : contrebasse – Pascal Péroteau : invité surprise

Site : ritquiqui.dsyparis

LES SAGES PAS SAGES, ou les contes de Khelm

Spectacle musical de 5 à 120 ans ! par la compagnie Archet et soufflet.

Aimez –vous les contes et la musique ? Ce spectacle est pour vous.
Car les deux excellents comédiens bâtissent une histoire semée de contes yiddish qui ont, comme toujours, des traits d’humour et de philosophie.
En même temps, ils parsèment le spectacle avec des musiques klezmer, jouées fort bien à l’accordéon et le violon.
C’est relevé, joyeux, et le public, petits et grands, rit de bon cœur et apprécie tous les moments.
Les interprètes réussissent à camper avec brio plusieurs personnages, changeant de rôle et se métamorphosant sur scène, dans des décors simples, efficaces et fort ingénieux.
Un véritable moment de joie.

Ils seront à La manufacture des Abbesses, 7 Rue Véron, 75018 Paris jusqu’ au 1er décembre 2019
les mercredis et dimanches a 15h
Supplémentaires pendant les vacances scolaires : 21, 22, 28 et 29 octobre à 15h
Relâche le 30 octobre

Site : compagniearchetetsoufflet

ABRAKADUBRA, par la Cie Voix Off

Théâtre / Objets, à partir de 6 ans

C’est l’histoire du chevalier de Fier-Alur, qui était beau et courageux mais qu’un puissant sortilège a transformé en cochon.
S’ensuivent des aventures drôles et improbables, dans lesquelles Damien Bouvet joue, ave un dynamisme hors pair, différents rôles.
Le plus extraordinaire ce sont les transformations de son costume. Un festival d’astuces pour le changer en lapin, cochon, dragon, etc. Transformations aussi de la voix, qu’il domine à la perfection, nous donnant l’illusion que ce sont les marionnettes qui parlent.
Les enfants s’amusent et les adultes aussi. C’est un spectacle pour tous, revigorant.

Crédit images Philippe Cibille

Damien Bouvet conception et jeu
Ivan Grinberg texte et mise en scène
Olivier Lagier régie générale
Pascal Fellmann création lumière
Guillaume Druel univers sonore
Annick Baudelin costumes
Pascale Blaison plasticienne

Site : latelier-a-spectacle

HiHaHutte, par la compagnie de Stilte

Spectacle chorégraphique pour tous à partir de 2 ans,
avec Mirella de Almedia Castagne et Alex Havadi-Nagy

Pour ce spectacle intime, les spectateurs sont assis tout autour de la scène.
Deux danseurs créent des mouvements sans interruption, d’une grande technicité et en même temps, très poétiques.
Des actions dans lesquelles chacun peut se raconter son histoire, car ce foisonnement de mouvements s’appuie quelquefois sur des objets. Une table qui peut devenir cabane, lieu d’explorations, d’escalades…
Un étrange mobile descend peu à peu pour finir en mille morceaux qui seront couverts de feuilles par les enfants, devenant cabanes.
Des événements provoqueront étonnement et grands rires. La pluie qui tombe sur la cabane, une pluie de balles de ping-pong qui nous surprendra tous et qui provoque une multitude de petits sons cristallins.
Les danseurs s’adressent de temps en temps de façon intime aux enfants, éblouis, il n’y a pas un autre mot pour décrire leurs visages, d’un bout à l’autre du spectacle.
Car même si c’est une performance abstraite, la fluidité du travail et l’incroyable plasticité de ses artistes provoque l’admiration de tous, petits et grands.
Un magnifique spectacle, d’une grande douceur, d’où l’on sort avec des ailes…
Courrez le voir et invitez vos amis !

Photos Hans Gerritsen

chorégraphie Jack Timmermans et Jack Gallagher
musique Mete Erker et Jeroen van Vliet
décor Bert Vogels
costumes Joost van Wijmen
éclairage Pink SteenvoordenEinstein Design

Du 22 au 23 Octobre 2019
Théâtre Berthelot - Montreuil (93)
Du 14 au 15 Novembre 2019
Théâtre Victor Hugo - Bagneux (92) 
Du 20 au 22 Novembre 2019
Centre Culturel Athéna - La Ferté Bernard (72)
Du 10 au 11 Février 2020
Carré du Perche - Mortagne au Perche (61)
Du 12 au 14 Février 2020
Théâtre d’Alençon - Scène Nationale 61 
Du 9 au 12 Mars 2020
Théâtre de Cusset (03)

LILELALOLU, par la Cie Voix Off

Spectacle de théâtre d’objets

A partir de 3 ans

Le Père Touff est entouré des livres qu’il aime. Mais, quand il veut nous les faire découvrir, il constate que son amie, la souris Cabotine, les a utilisés d’une façon inhabituelle. Elle les a rongés et chacun des livres présente des trous de formes différentes.
S’ensuivent des jeux drôles, des histoires, qu’il raconte souvent à Cabotine, qui ne veut surtout pas dormir.
Le livre peut devenir cachette, castelet, et bien d’autres choses.
L’acteur possède une grande palette d’émotions, et interagit avec les enfants (la majorité était des enfants de 3 et 4 ans) avec une grande vivacité.
Les enfants rient aux éclats, commentent à bon escient, et participent pleinement.
Nous avons adoré Cabotine , une marionnette qui donne l’impression d’être vivante.
Et la fin du spectacle, d’une grande douceur. A la place d’applaudir le public part tout doucement, pour ne pas réveiller Cabotine.
C’est un moment magique !
C’était trop bien !, disent les enfants que je croise sur la route.
Et ils ont bien raison !

Crédit photos Philippe Cibille

Damien Bouvet conception et jeu
Ivan Grinberg texte et mise en scène
Pascale Blaison et Claire Niquet plasticiennes
Fabienne Touzi dit Terzi costumes
Olivier Lagier régie générale
Guillaume Druel univers sonore

Site : latelier-a-spectacle



ÉTONNEZ VOS OREILLES !

Le théâtre Dunois propose diverses formules innovantes.
L’une d’entre elles est le cycle « Etonnez vous oreilles », organisé par Ezequiel Spucches, compositeur associé au théâtre Dunois
4 dimanches dans l’année, un concert à 11h, suivi d’un brunch et d’un atelier.
Nous avons assisté à l’ouverture du cycle avec:

CABARET BRICOLE

avec le Trio sélectif, composé de  Céline Laly voix,
Emmanuelle Brunat clarinettes et Maxime Echardour percussions.

Spectacle de théâtre musical,
avec des œuvres de
Jean-Pierre Drouet, Georges Aperghis,
Tom Johnson, et du Trio Sélectif.

Que cela fait plaisir d’assister à un vrai spectacle de théâtre musical, revenant aux fondamentaux ! Car actuellement on arrive à appeler ainsi un genre mêlant musique et théâtre, proche de la comédie musicale.
Pour rappel, ce courant est né dans les années 50, lorsque John Cage a intégré des actions qui accompagnent ses partitions. Dans les années 60, beaucoup de compositeurs, dont le plus important est Mauricio Kagel, utilisent et développent la forme. Kagel pense d’ailleurs qu’il faut plutôt parler de théâtre instrumental. Beaucoup d’autres compositeurs l’ont suivi, dont Georges Aperghis, très connu en France.
Contrairement à ce que l’on pourrait croire, ces compositeurs notent précisément sur les partitions, les gestes et les attitudes corporelles des interprètes. 
Les trois interprètes jouent avec une grande complicité et virtuosité ce mélange de pièces, mêlant les sons de leurs instruments à des onomatopées, des percussions corporelles, des explorations d’objets…
C’est ludique, sérieux et avec beaucoup d’humour en même temps. Et tous, petits et grands, ont suivi le spectacle avec une grande réceptivité.

Crédit photo ©cabararet bricole

Les prochains rendez-vous

12 JANV. 2020 À 11H :CONTRECULTURE avec l’ensemble L’ITINÉRAIRE  
Autour de Vampyr !, de Tristan Murail,
et d'une création de Aurélio Edler Copes
inspirée des sons de la contreculture des années 60/70,
(re)découvrez la guitare électrique

Suivi d’un atelier « guitare électrique »

1ER MARS 2020 À 11H : SITUATIONS , par la CIE HOWNOW
Florentin Ginot et Stefan Prins proposent un format hybride au sein d’un espace scénographié où les corps et les sons électroniques interagissent avec machines, algorithmes et objets mécaniques.

Suivi d’un atelier « électronique et objets mécaniques »

3 MAI 2020 À 11H & 13H : DES MADELEINES DANS LA GALAXIE , SPAT' SONOR
Au cœur d’une galaxie de sons mystérieux, grimpent d’étranges plantes faites de tubes en cuivre et d’instruments imaginaires.

 Suivi d’un atelier « instruments imaginaires »

Théâtre Dunois : theatredunois

Mille et un dodos, Elodie Zara

Dans la salle du Théâtre Les rendez-vous d’ailleurs, intime à souhait, nous avons assisté à ce spectacle pour les tout-petits, même si quelques vieux de 3, 4 ans, ont aussi été des spectateurs attentifs.
Avec beaucoup de douceur l’artiste emmène les spectateurs dans un voyage, dans lequel le maître-mot est la délicatesse et la poésie.
Une maman veut endormir son petit, et pour cela l’artiste utilise des moyens variés. Jolis décors, qui se plient et se déplient, légèreté des tissus qui volent, pétales qui virevoltent, musiques douces, aux sons variés.
Elodie ne se prive pas d’aller vers les enfants pour leur faire toucher, caresser, dire bonjour aux objets-personnages, et les enfants sont ravis, même les bébés dans les bras de leurs mamans.
Encore, encore, dit une petite fille.
En fin de spectacle les enfants peuvent aller sur scène pour voir, toucher, jouer. Ce qui est apprécié de tous, parents et enfants.
Pour certains c’était leur premier spectacle, belle expérience !

Prochaines séances le 27/10 et 24/11

Les Rendez-vous d'ailleurs
109 rue des Haies
75020   Paris

Le site de l’artiste : desspectaclespourseveiller

 

MANQUE À L'APPEL, spectacle musical de et par Tony Melvil & Usmar

Mise en scène et dramaturgie Marie Levavasseur

(A partir de 6 ans)

manque Pour sa rentrée, le théâtre Dunois propose ce spectacle dynamique, qui met en scène deux musiciens aux techniques variées.
L’un joue des instruments acoustiques (violon et guitare) l’autre d’instruments électroniques divers. Et leurs voix, aux timbres très différents, s’assemblent à merveille, pour raconter des histoires qui ne sont pas toujours faciles, comme l’absence, la solitude….
Sans jamais tomber dans la mélancolie, les deux comparses bougent beaucoup sur la scène, dans des décors qui changent à vue d’œil, dont une impressionnante structure métallique.
Des objets cachés sont dévoilés au fur et à mesure, et la scénographie, légère et délicate, contraste avec l’énergie déployée par les deux artistes, qui signent des textes souvent très émouvants.

Pour prolonger le spectacle, un CD que nous avons déjà chroniqué. (voir sélections CD)

photo crédit Simon Gosselin

Tony Melvil et Usmar conception et interprétation
Thibaud Defever, Tony Melvil et Usmar écriture et composition
Hervé Gary création lumière
Jane Joyet scénographie et costumes
Vincent Masschelein régie générale et lumière
Mélanie Loisy fabrication des costumes et accessoires
Alexandre Debuchy son
Clotilde Fayolle administration de production
Hammo Marzouk régie plateau

Coréalisation théâtre Dunois – Paris Production Cie illimitée : compagnie-illimitee

Vidéo

haut de la page

ADEM 4 rue Lucie 94350 Villiers sur Marne 01 49 30 94 67 e-mail: association.adem@wanadoo.fr