nos autres sélections : cd | livres - cd | livres | coups de coeur


COUPS DE COEUR

décembre 2021 - février 2022

par Cristina Agosti - Gherban

Voici nos nouvelles sélections .
Vous pouvez commander les livres et les livres/CD chez votre libraire ou dans ces sites.

librairiesindependantes || leslibraires || lalibrairie || placedeslibraires

Bonne lecture et bonne écoute


CD

Bulles Belles Bulles, Compagnie de l’épouvantail

Ce n’est pas souvent que nous entendons des CD pour les tout-petits qui nous laissent une telle sensation de bonheur. Car tout dans celui-ci est de qualité. Les mélodies et les textes des chansons sont d’une grande délicatesse, et elles happent les enfants (et leurs parents).
Elles sont chantées par Hélène Schalk Collomb qui possède une voix douce, bien placée et très juste, avec une très bonne diction. Les accompagnements instruments sont dans le même esprit, utilisant des instruments très variés avec subtilité et raffinement. Voix et instruments se mêlent intimement pour créer une ambiance raffinée et délicate.
Pour une fois on peut écouter les play-backs sans ennui, comme une belle musique.
Dans ce monde surchauffé de décibels, la Compagnie de l’épouvantail offre aux enfants un havre de paix.
Ce petit bijou a eu le Coup de cœur du printemps 21 de l’Académie Charles Cros. Et ce n’est que justice !

(Dès 18 mois)

Compagnie de l’épouvantail 

Invite moi sur ton île, Julia Ohayon

Cet album regroupe six chansons traditionnelles des DOM-TOM, dont la bien connue Maman a fait zim zim zim, et des superbes versions créoles de Frères Jacques et de A la claire fontaine.
Ce sont des musiques enjouées, festives, accompagnées par des très bons musiciens, qui peuvent passer d’une ambiance à l’autre avec beaucoup d’aisance. Avec quelques fois des jolis paysages sonores.
Julia Ohayon nous charme non seulement quand elle chante, mais aussi quand elle conte, tenant l’auditeur en haleine.
Ce petit voyage dans le lointain, fera le plaisir des petits comme de leurs parents.

(Dès 4 ans)

Inouïe 

En Enfance, Hervé Palud

Quand on est de mauvaise humeur il faut écouter ce CD et voilà la joie qui revient ! Car c’est un CD festif. Des chansons aux textes et aux musiques fines et entraînantes, très bien chantées et accompagnées, avec des instruments divers. Nous adorons notamment les moments de sanza, instrument qui est souvent joué comme un gadget. Ici, tout est musical.
Un autre coup de cœur est la chanson La fourmi et la cigale, aux valeurs humanistes ainsi que la voix d’un petit enfant qui parle de sa maman.
Un bain de fraîcheur et de musicalité.

(Dès 5 ans)

Les viveurs, distribution

On a perdu la boussole, Les enfantastiques

Les enfantastiques est un projet que Mr No poursuit depuis de très longues années, et dont nous avons parlé souvent.
Il s’agit d’un travail de création de chansons mené dans des classes d’écoles élémentaires à partir de thèmes choisis par les enfants et leur enseignant.
Dans ce recueil, il a choisi 18 chansons écrites durant les 10 dernières années et qui traitent de sujets toujours actuels, comme les problèmes d’écologie, les écrans, les fake news, les ordinateurs…
Des textes d’une grande fraîcheur, chantés avec beaucoup de conviction et justesse par des enfants accompagnés par des musiciens professionnels. Quelle jolie expérience !
Les arrangements musicaux dans des styles jazzy, sont énergiques et donnent la pêche !
Une belle expérience pour tous, enfants, enseignants, musiciens et …nous auditeurs.

(Dès 6 ans)

lesenfantastiques

Caché, (fable musicale), Tom Poisson

Tom Poisson a écrit une fable qui réveille en nous beaucoup de questionnements : l’enfermement, la liberté, comment continuer à être libre tout en étant enfermé. C’est un texte profond, qui s’adresse à tous, enfants comme adultes. Il est rehaussé par la très belle musique de Fred Pallem, pour électronique, guitare basse et le quatuor Bedrich. Et c’est étonnant et bien agréable d’entendre un quatuor à cordes dans cet univers dans lequel il s’intègre merveilleusement.
La façon dont le comédien Lucien Jean-Baptiste raconte, met l’auditeur immédiatement dans l’ambiance, avec ses moments difficiles, mais aussi d’autres d’une grande douceur et tendresse.
Le livret reprend les textes.
Une belle écoute à faire en famille et qui permettra d’aborder des sujets ô combien importants

(Pour tous des 7 ans)

Super Chahut-Kuroneko

Droits devant !, Dominique Dimey

Dominique Dimey est la grande ambassadrice UNICEF des enfants depuis toujours. Elle revient avec des chansons aux textes engagés, pour défendre les droits des enfants à une vie meilleure, à l’éducation, à l’égalité entre filles et garçons, à l’amour et à revendiquer leur droit de choisir et non pas de subir.
De sa voix douce mais qui possède une grande énergie, elle raconte, console, revendique.
Pierre Bluteau a écrit la musique et les arrangements instrumentaux, avec beaucoup de finesse et sensibilité.
Des instruments variés s’adaptent à merveille au texte des chansons.
Des chansons qui font chaud au cœur et qu’il faut chanter partout.

(Dès 6 ans)

Victorie music  || dominiquedimey



CD POUR ADULTES

Kokoda, Ilan Ilan

Il y a des musiques qui nous remplissent de joie et de sérénité en même temps.
C’est le cas de ce petit bijou, qui nous transporte dans un Haïti inhabituel.
A la voix surprenante de Renol, qui peut être rauque ou mélodieuse, s’unissent des musiciens de grande qualité. A la guitare toute en finesse de Serge Tamas, qui propose des modes de jeu en filigrane, se joignent deux formidables percussionnistes, François Domergue et René Dambury, au jeu varié et raffiné.
Et ensemble, de temps en temps, ils jouent avec les mots, de façon rythmique, ce qui fait penser à certaines trouvailles de la poésie sonore.
C’est comme un pont entre tradition et modernité.
A écouter sans modération et à partager avec les enfants.

Frémeaux et associés 

Parking, Xavier Ferran

Quand on tient ce bel objet entre les mains, le premier mot qui nous vient à l’esprit est : Résistance.
Car l’artiste a conçu ces concerts, pendant le confinement, dans le parking de son immeuble, où il a emmené son piano pour pouvoir jouer, car sa femme et ses enfants travaillaient à la maison.
Le bouche-à- oreille a fait le reste, et les soirs des concerts les heureux invités, munis d’un kapla de couleur en guise de sésame pour y assister, arrivaient, en nombre réduit, pour s’installer dans l’allée du parking, le piano étant sorti du box où il passait la journée. La seule crainte était l’arrivée d’une voisine infirmière qui avait le droit de se déplacer. En partant, les auditeurs devaient donner le kapla à une autre personne qui pourrait ainsi venir au prochain concert. Une sorte de bouche-à-oreille par kapla interposée.
Enveloppés dans des couvertures, les heureux élus ont pu assister à ces concerts, un bol d’air frais dans l’univers morose dans lequel la culture était bannie.
A l’écoute de ces enregistrements live, on sent l’émotion. Celle de l’artiste et celle du public. Emotion que nous ressentons aussi. Car Xavier est un artiste d’une grande délicatesse et sensibilité. Dans son programme il y aura un mélange de pièces pour piano classique, qu’il utilisera pour des fines improvisations, des morceaux de jazz, et des chansons qu’il interprète en s’accompagnant avec beaucoup de finesse.
Le livret recueille des témoignages des auditeurs, et nous donne une photographie de l’époque.
Ce CD est non seulement, comme tout CD, à écouter, mais est aussi un témoignage de cette époque si particulière, dans laquelle les artistes, chacun a sa manière, ont inventé de nouvelles formes de communication pour pouvoir continuer à exister.
Vous pouvez vous le procurer à la librairie La Maronite, 35 rue des Maronites Paris 20

Voici un extrait en écoute libre ici : ->

Et un lien vers l'interview France-Musique : Les concerts dans un parking pour surmonter les confinements

Ainsi que le podcast de France-Culture : franceculture.fr/emissions/les-pieds-sur-terre/

Les 13 lunes, Pascale Gueillet

Pascale Gueillet, que nous avons connue et appréciée en tant qu’ auteure des albums CD pour enfants, a eu envie de consacrer un CD aux femmes. Certaines connues, comme Jane Goodall, Mercedes Sosa… et beaucoup d’anonymes, vieilles, jeunes, d’ici ou d’ailleurs. 13 chansons, comme les 13 lunes de l’année 2020, année si particulière. L’auteure est aussi bonne poétesse que musicienne, et nous émeut à chaque chanson que l’on comprend parfaitement grâce à sa très bonne diction.. Elle est accompagnée par des musiciens très à l’écoute, qui savent souligner sans s’imposer. Les textes évoquent la liberté, que ce soit pour défendre leur pays ou leur féminité. Le livret qui accompagne le CD est illustré avec beaucoup de talent et de sensibilité par Aude Peris, et mériterait un grand format. A quand une exposition-concert ?

Chapeaubleu éditions  || soundcloud - chapeaubleu

facebook.com/chapeaubleu

pascalegueillet

Cantigas de Santa Maria, Alphonse X le Sage,
Ensemble Obsidienne

L’ensemble Obsidienne, dont nous avons parlé souvent sur ce site, revient avec une des plus merveilleuses pages du Moyen Age.
Emmanuel Bonnardot, spécialiste de cette musique, dirige l’ensemble avec compétence et musicalité.
Les musiciens chantent avec une grande justesse, possèdent de très belles voix et jouent d’instruments de l’époque, cordes, vents, percussions et percussions traditionnelles espagnoles, avec virtuosité et musicalité.
C’est l’opportunité rêvée pour découvrir ou redécouvrir cette magnifique musique.

Bayard musique 

Chez Mazeto Square :

mazeto.square

Bourlinguer, Jean-Baptiste Lombard

Musique poésie avec une kamaycha et une sanza tortue est le sous-titre de cet étonnant CD. Etonnant dans le bon sens du terme, tant les mélanges des sons, et surtout de contextes sont heureux.
Utilisant des instruments extra européens, l’auteur les mélange avec des instruments traditionnels, avec une grande virtuosité. Mélanges aussi qui se trouvent dans des rencontres entre musiques du monde et musiques du Moyen Age.
Cet univers sonore est d’une grande douceur, et sert de socle à des textes raffinés et délicats.
Un pur bonheur !

La grande bleue 1980-2020

Voici réunis dans 3 CD, 40 ans de travail de ce groupe montpelliérain: Musiques imaginaires de la Méditerranée (1983), Horo (1995) et Tutto va bene! (1998).
Chaque CD nous mène dans un univers diffèrent, qui va de la musique traditionnelle revisitée, aux mélanges savoureux avec des musiques du monde, pour devenir de plus en plus jazzy.
Les musiciens, instrumentistes et chanteurs, sont formidables et possèdent une très grande imagination. L’utilisation d’instruments traditionnels et d’autres cultures, donne une note très lumineuse à cette musique jouée avec brio et professionnalisme.
A la fin du troisième CD on demande : Encore !



LIVRES CD

Le pompon, Emanuel Bémer

« Où trouver de la poudre de fables ?…Sur les ailes des papillons » Voici un petit échantillon de l’univers poétique d’Emanuel Bémer. Et nous serons pris dans un tourbillon de jeux de mots, de jeux de langage. La langue est utilisée par moments comme un matériau musical. Au fur et à mesure du déroulement de l’histoire, qui est en soi assez cocasse, nous trouverons de belles chansons, quelques fois à plusieurs voix, accompagnées par des sonorités instrumentales souvent étonnantes, mais aussi des jeux vocaux, des percussions corporelles…. Emanuel Bémer a une belle voix, chaude, et sait raconter en utilisant toutes ses nuances, avec une diction plus que parfaite. Le livret reprend le texte et est agrémenté de jolies illustrations. A écouter et réécouter en famille.

(Dès 6 ans)

Label : Association d’idées

Site de l’artiste : emanuelbemer

Distribution Inouïe : paniermusique

Rose en Ciel, conte poétique et musical,
Mirèle Rozen

L’auteure met en scène, dans ce conte tout public, un pan de son histoire. Histoire qui est loin d’être banale.
Car découvrant dans une malle des documents de famille, elle apprend que son arrière-grand-père était juif.
C’est une découverte stupéfiante, car elle a grandi dans une famille catholique pratiquante.
Les secrets de famille vivent en nous, et c’est passionnant de voir comment Mirèle, avant d’être au courant, se sentait attirée par cette culture et notamment par la langue yiddish. Et comment se sont construits ses liens dans sa vie familiale, même si sa mère aussi ignorait tout de ses origines juives.
Elle ressent et assume sa part de judéité, apprend le yiddish et monte un spectacle dont ce livre/CD est issu.
L’histoire se présente comme un dialogue entre la protagoniste et son grand-père, qui lui raconte son passé, son amour pour une jeune fille catholique en pleine affaire Dreyfus…
Dialogue qui est entrecoupé de chansons traditionnelles, chantées par elle-même et quelques-unes par sa fille.
Jean Birenbaum dans le rôle du grand-père et Mirèle Rozen jouent avec une grande sensibilité, et rendent cette histoire captivante et émouvante.
Elle est transcrite dans le livre, qui est illustré avec une grande empathie par Ophélie Tricherau.
Les textes des chansons sont présentés avec leur transcription phonétique et la traduction en français.
Dans ces temps troubles, ces témoignages font du bien !

(Pour tous à partir de 8 ans)

Anima & Cie 

Premières neiges, Nelson

Le premier mot qui vient à l’écoute de cette musique est délicatesse. Une délicatesse qui nous a surpris, car à la vue des mots électro et slam nous nous attendions à quelque chose d’énergique et bien sonore.
Eh non !, ce sont des paysages sonores enneigés, des histoires racontées avec douceur, dans une langue mi-parlée mi-chantée qui nous enchante.
Les illustrations d’ Adolfo Serra sont dans la même veine. Des délicates aquarelles, d’une infinie douceur, prolongent cette ambiance de sérénité.
On est apaisé.
Les chansons sont écrites et interprétées par Nelson (Lucie Malbosc et Hélène Dulofeu)
L’ouvrage a reçu le coup de cœur de l’Académie Charles Cros.

(Dès 4 ans)

Le Label dans la Forêt 

Myla et l’arbre-bateau, Isabelle Aboulker

Isabelle Aboulker, compositrice dont nous apprécions l’œuvre e dont nous en avons parlé souvent, a composé la musique et le texte de Myla et l’Arbre-bateau en 2014 dans le cadre du projet « Trois compositeurs écrivent pour l’école ».
Il s’agit de l’histoire d’une petite fille, Myla, et de son grand-père, auquel elle est très attachée.
Ils vont souvent en forêt regarder les arbres, et c’est par « Le nom des arbres » que débute et se referme l’histoire.
Myla aime les arbres, lutte contre les bûcherons qui veulent les couper, et une fois son père décédé, va dans la forêt, dans leur endroit secret, pour lui parler.
C’est un joli texte, poétique, pour parler de la vie et aussi de la mort, avec délicatesse.
La musique, bien évidemment, prend une partie très importante dans cette histoire, car Isabelle Aboulker est une compositrice avec une grande expérience du travail avec les enfants. Que ce soit les chansons ou la musique instrumentale, tout est d’une grande finesse, joué par un magnifique trio violoncelle, clarinette, piano.
Anne Baquet chante les chansons et raconte l’histoire avec beaucoup de douceur et d’émotion.
L’album est illustré par Marie Leghima, qui dans un style assez dépouillé sait transmettre l’âme de l’histoire.
C’est une belle histoire qui fait merveilleusement le lien entre texte, musique et arts plastiques.

(Dès 4 ans)

Gallimard jeunesse musique :



LIVRES POUR ENFANTS

L’oiseau bleu, Isaure Fouquet

Un album délicat pour nous raconter le voyage de l’oiseau bleu. Avec peu des mots et des illustrations d’une grande douceur, l’oiseau nous mène dans son voyage. Une traversée dans laquelle tout (ou presque) devient bleu.
Cette histoire poétique, peut aussi servir de support à un conte musical. Je l’entends déjà.

(Dès 4 ans)

Editions MeMo :

La nature au bout des doigts, (album à toucher) Pénélope

Ouvrir cet album est un véritable enchantement. Tout est blanc, et sur ce fond blanc surgissent des images gaufrées, que l’on peut « lire » avec les doigts.
C’est un livre tactile, idéal pour les non-voyants, mais aussi pour tous les enfants, qui pourront exercer un des sens les moins utilisés, le tact.
D’ailleurs, il serait possible de faire des jeux de devinettes, avec un bandeau sur les yeux.
Et même quand on utilise ses yeux, on sera ravis de découvrir de si belles images, si délicates, presque cachées.

(Dès 5 ans)

Les grandes personnes 

Changer d’air, Jeanne Macaigne

A l’heure où nous écrivons ces lignes, le livre est sélectionné pour les pépites du Salon du livre et de la presse jeunesse, et ce n’est que justice.
D’une part du point de vue du texte. C’est l’histoire d’une maison qui vivait heureuse avec ses occupants. Mais ceux-ci ont commencé peu à peu à moins bien s’entendre jusqu’à ce que la vie devienne un enfer. Ils se bagarraient, cassaient tout, faisant le désespoir de la pauvre maison. Elle demanda donc conseil à ses copines maison que lui dirent de changer d’air. Ce qu’elle fit.
Le lendemain la famille se retrouva dans un lieu idyllique, au bord de l’eau, lieu qu’ils adorèrent. Ils firent des explorations, des jeux, tous étaient heureux, et la maison était aux anges…Mais, peu à peu, les mauvaises habitudes revirent, et les habitants, non seulement se disputaient entre eux, mais utilisaient les animaux comme esclaves. La maison était si désespérée qu’elle s’est mise à pleurer, déclenchant une inondation. La famille se réfugia à l’intérieur qu’elle trouva gris et triste. « Le cœur de la maison était devenu sec et froid » Les habitants comprirent et leurs larmes firent pousser des fleurs, réchauffèrent le cœur de la maison. Ensemble ils recommencèrent une nouvelle vie.
En ce qui concerne les illustrations, des pages foisonnantes aux couleurs éclatantes, dans lesquelles le texte occupe peu de place, montrent une imagination débordante.
Une multitude de détails, drôles, des personnages d’une grande expressivité, tout est fait pour que l’on passe du temps à regarder, à rêver, à imaginer.
Et une bonne occasion pour parler écologie.

(Dès 5 ans)

Les fourmis rouges :

Gallinella, petite poule rousse, Elsa Valenti

Nous avons déjà chroniqué des livres de cette autrice qui détourne les contes populaires et de l’Association Dulalala qui œuvre pour un travail intercommunautaire à travers les langues.
Des mots d’autres langues sont mélangés au récit, ce qui n’empêche pas la compréhension, et en cas de doute un vocabulaire est en fin d’ouvrage.
L’histoire reprend celle de la petite poule rousse, avec une fin plus conviviale, car Gallinella décide de ne pas manger toute seule, malgré le fait que personne ne l’a aidé, et invite tout le monde à faire la fête avec elle.
Racontée d’une façon très drôle, elle propose des personnages qui ont chacun sa personnalité, avec un humour qui touchera bien les parents.
Les illustrations de Florie Saint-Val, dans un style proche de celui des enfants, sont délicieuses et semées de petits détails humoristiques.
Une version audio racontée par l’autrice est disponible sur le site de l’éditeur et sur toutes les plateformes de streaming et de téléchargement.
Un vrai délice.

(Dès 4 ans)

Syros 

Petits portraits de chats, collectif

« La collection ». Ma grande bibliothèque idéale est une idée très intéressante de cet éditeur, dont nous avons déjà parlé dans ce site. Le principe est de puiser dans le patrimoine littéraire des textes adaptés aux jeunes lecteurs et de solliciter des artistes pour les illustrer. Ces illustrateurs ont deux contraintes : ils n’ont qu’une semaine pour réaliser les illustrations et ne peuvent utiliser que quatre couleurs. Ceci peut paraître de prime-abord très contraignant, mais cette contrainte pousse à une créativité renouvelée. Et c’est ce que l’on ressent en regardant ces magnifiques images, très différentes bien sûr, étant le reflet de personnalités singulières. La contrainte des quatre couleurs donne aussi une grande unité à l’album, tout en gardant une grande diversité.
Une belle idée pour permettre aux enfants de connaître des textes d’auteurs comme Baudelaire, Rostand, Lewis Carroll, Jules Renard et bien d’autres.

(Dès 8 ans)

Grasset :

Le chevalier sans peur et sans armure (et sans jambes aussi), André Bouchard

Cette délicieuse histoire s’adresse bien sûr aux enfants, mais fait des clins d’œil aux parents, avec des petits détails pleins d’humour. Car ce n’est pas banal un chevalier qui doit se couper les jambes, qui n’arrive pas à monter sur son cheval et qui, en plus, perd son armure et doit se promener en slip. Mais il est vaillant ce chevalier et arrive à tuer le monstre énorme, qui s’étouffe de rire en le voyant ! De l’humour dans le texte et dans les illustrations, ce livre est une véritable bouffée d’air frais.

(Dès 4 ans)

Seuil Jeunesse :


Nos coups de coeur:


nos autres sélections : cd || livres - cd || livres || haut de la page || retour à l'accueil


ADEM 4 rue Lucie 94350 Villiers sur Marne 01 49 30 94 67 e-mail: association.adem@wanadoo.fr