nos sélections : cd | livres - cd | livres

COUPS DE COEUR

mars - mai 2021

par Cristina Agosti - Gherban

Voici nos nouvelles sélections pour ces temps difficiles.
Vous pouvez commander les livres et les livres/CD chez votre libraire ou dans ces sites.

librairiesindependantes || leslibraires || lalibrairie || placedeslibraires

Bonne lecture et bonne écoute

Nos coups de coeur:


Un livre, un film

Un livre, un film

La roue de Tarek, Mathilde Chèvre

Ce très joli livre est assez spécial, du point de vue du format, ainsi que de ses prolongements.
Tout d’abord, il est bilingue, français-arabe, et s’ouvre vers le haut, on lit du haut vers le bas. Mais pas toujours. Quelquefois la lecture se fait dans l’autre sens, de gauche à droite, mais…ensuite il faut tourner le livre et on lit dans l’autre sens. Tout ceci n’est guère dérangeant, au contraire. Cela donne encore plus de rythme à cette histoire qui n’en manque pas. Car à travers les pages, un petit garçon court en cherchant sa roue qui s’est échappée. Il demande à tous les passants s’ils l’ont vue, sans succès. Jusqu’à ce qu’il la retrouve, transformée en balançoire.
L’histoire, racontée en mots et en dessins, l’est aussi en musique. Il suffit d’aller sur Internet, pour voir se dérouler le film, illustré par une musique intelligente, fine, qui contient beaucoup de surprises sonores. Voici le lien la-roue-de-tarek
Tout y est. Que demander de plus !
Enregistrement, création sonore et mixage : Vincent Commaret / Catherine Vincent
Voix en français : Catherine Estrade, Naïla, Odile, Alberta et Vincent Commaret
Voix en arabe : Hala Omran, Mariam Rehayel, Judy et Mohamad Alarashi.

(A partir de 3 ans)

Le port a jauni


LIVRES - CD

Histoire(s) de perdre la tête, Huile d’olive & Beurre salé, musique de Valeriai Cimo

Ce recueil d’histoires dû à ce duo d’artistes que nous aimons bien, nous plonge dans les contes merveilleux, souvent assez cruels ou truculents, ce qui n’est pas une nouveauté dans le genre.
Les deux artistes manient avec beaucoup de dextérité les différents sentiments, passant d’un conte à l’autre presque sans discontinuer,. C’est ainsi que même si à certains moments les situations sont loin d’être faciles, elles les détournent en utilisant la dérision et l’humour.
Beaucoup d’humour, souvent au second degré, qui s’adresse plus aux parents qu’aux enfants.
Les artistes utilisent souvent le texte comme une matière sonore, le rythmant, le triturant, a capella, ou avec des instruments de percussion. Certains de ces montages sont d’une beauté saisissante.
Le mélange français italien donne encore un peu plus de saveur. Huile d’olive (Debora di Gilio) est Sicilienne, Beurre salé (Fabienne Morel) est Bretonne. Chacune d’elles propose des contes de leurs cultures respectives, et ce mélange ajoute un peu plus de saveur à l’ensemble.
Nous sommes éblouies par tant de créativité.
Coup de cœur de l’Académie Charles Cros.

(Pour tous à partir de 6 ans)

Oui’dire éditions

Le singe et l’épouvantail, Pierre Senges (d’après les Fables de La Fontaine)

A partir des fables de La Fontaine, l’auteur crée une nouvelle histoire, l’histoire d’un singe qui par une froide nuit d’hiver demande l’hospitalité dans un château. Devant le refus du propriétaire, il se cache sous un épouvantail qui ne l’est pas tout à fait et qui lui donne des sages conseils….Pas si sages et désintéressés que ça, comme nous le verrons à la fin de l’histoire.
Une histoire à l’écriture fine, avec un humour subtil, qui est racontée par Arnaud Marzorati, à la voix chaude et mélodieuse.
Elle est entrecoupée par des fragments de musique du XVII et XVIII siècles, sublimement jouées aux instruments d’époque par son ensemble Les Lunaisiens et la maîtrise de la Cathédrale de Metz.
Les illustrations d’Albertine sont pleines d’humour, et complètent merveilleusement cet ouvrage qui réunit les arts.
En fin d’album sont données les fables utilisées dans ce récit, version La Fontaine.

(A partir de 5 ans)

La joie de lire

Le carnaval des animaux sud-américains, Ensemble Almaviva

Nous avons tellement aimé le spectacle, dont la puissance de la mise en scène et l’incroyable performance de l’acteur nous avaient époustouflées, que nous avions une petite appréhension devant ce nouvel objet, ce livre-CD,.
Eh non, l’écoute du CD nous a amenés dans un autre univers, certes familier, mais bien distinct. Cet ouvrage peut vivre sa vie en toute indépendance, et garde toujours la même force et la même poésie.
Elliot Jenicot, le récitant, à la diction parfaite, possède un dynamisme et une force qui amènent l’auditeur dans tous les méandres de l’histoire. On est aigle, serpent, on vivre avec les oiseaux enfermés et ce souffle de liberté nous parcourt intensément.
Car le texte de Carl Norac pose des questions fondamentales comme l’esclavage, la dictature, les colonisations… tout en nous faisant rêver.
La musique, composée par Ezequiel Spucches, qui est aussi le pianiste de l’ensemble, est riche, foisonnante, utilisant de temps en temps des thèmes du folklore latino-américain, ainsi que quelques-uns de ses instruments, comme certaines flûtes et percussions, ainsi qu’un charango.
L’ensemble Almaviva est un ensemble à géométrie variable, composé ici par quatre musiciens d’excellence, dont Monica Taragano aux flûtes et charango, Johanne Mathaly au violoncelle et Maxime Eschardour aux percussions.
Ils arrivent à créer des ambiances qui peuvent passer d’une grande douceur à d’autres d’une incroyable énergie, qui nous pénètre profondément.
A la place des décors, l’album est finement illustré avec des gravures sur bois dues à l’artiste May Angeli.
Il peut être écouté sur plusieurs plateformes.

(Pour tous à partir de 6 ans)

Didier jeunesse


LIVRES POUR ENFANTS

La baleine aux yeux verts, Henry Petitjean Roget

Ce conte est un conte merveilleux, mais il est plus que cela.
Le récit est inspiré de faits réels. La trouvaille sur une plage de deux amulettes en bois et d’un collier de pierres vertes.
A partir de ces faits l’auteur, qui n’est pas seulement conteur mais aussi docteur en préhistoire et anciennement conservateur en chef des musées départementaux de la Guadeloupe, s’inspire pour créer une belle histoire qui, comme il le dit si joliment, lui vient des chants des vagues.
C’est ainsi qu’il nous fait rencontrer les premiers habitants des Petites Antilles, à travers le réveil d’un jeune Amérindien qui dort sous le sable depuis au moins 2000 ans. Il découvre avec stupéfaction des objets qui lui appartenaient et le collier de sa bien-aimée, gardés dans une drôle de maison, le musée Edgar Clerc.
Nous rencontrerons aussi une superbe baleine à bosse et son petit, le tout dans une ambiance d’une grande douceur créée par le récit, bien sûr, mais aussi par les suggestives illustrations de Rebecca Montsarrat.
Pour compléter cet ouvrage, des explications sur les cultures des habitants précolombiens des îles, un lexique, ainsi qu’un fort intéressant témoignage de l’auteur, font de cet album un ouvrage de référence.

(En famille à partir de 7 ans)

Kanjil

La bibliothèque de la forêt, Seoha Lim

On aimerait bien, comme par miracle, sauter à pieds-joints dans l’album et aller se promener avec les animaux, dans cette forêt remplie de livres.
Car au fil de la promenade, les adorables animaux vont trouver mille et un motifs pour lire. Des étagères remplies de livres, creusées dans les troncs des arbres, des lecteurs disséminés un peu partout, soit utilisant comme tables de travail des troncs sciés, soi assis sur des troncs, et même dans des hamacs. Tous sont mus par l’intérêt pour la lecture qui se reflète sur leurs visages concentrés. Il est possible aussi d’écouter des histoires sous une tente installée spécialement, de regarder des spectacles de marionnettes, de dessiner et même de construire de cabanes avec des livres.
Un vrai bonheur !
Les illustrations de cet ouvrage, qui comporte peu de texte, sont d’une grande douceur, toutes en pastel. Et les petits animaux, absolument adorables !
Maison Eliza est un petit éditeur solidaire qui, pour 5 livres vendus, offre 1 livre à un enfant qui a peu d’accès à la culture.

(A partir de 4 ans)

Maison Eliza 

Petits contes de sagesse au pays de Wardé, Kochka

Chaque soir un papa raconte à sa petite fille un conte. En les lisant, nous pouvons nous dire qu’elle a bien de la chance, car ce sont des contes pleins de sagesse qui, sans être moralisateurs, donnent des leçons de vie, invitent à réfléchir.
L’écriture fine et sensible touche le lecteur, même plus âgée, par sa couleur et sa poésie.
Les illustrations de Donatien Mary sont dans le même esprit de douceur et d’apaisement.
Un vrai bonheur !

(A partir de 7 ans)

Flammarion/Père Castor

Madame Chouette m’a raconté (les plus étonnantes histoires de la nature), Lulu Lima

Savez-vous pourquoi la girafe a un long cou, pourquoi le ciel devient orange quand le soleil se couche, d’où vient la pluie, quelle est l’origine du porc-épic ? Vous saurez tout en lisant ces magnifiques histoires, à l’air de légendes sur la création du monde, mais qui sont la création de Lulu Lima. Elle raconte dans une belle langue simple et imagée, qui s’entremêle avec les superbes illustrations de Jana Glatt, aux couleurs resplendissantes. L’illustratrice s’inspire de dessins d’enfants pour remplir les pages de personnages éclatants.
Et pour finir en beauté, l’auteure propose aux enfants des thèmes pour créer de nouvelles histoires, qu’ils peuvent proposer sur le site de l’éditeur.

(A partir de 4 ans)

Helvetiq

La symphonie africaine, Wendy Hartmann, illustrations Joan Rankin

Cet album magnifique est de ceux dont on ne se lasse pas. Tourner les pages, y rester, revenir en arrière, on y passerait des heures, tant la beauté des images, d’une grande douceur, happe le lecteur, petit ou grand.
Le texte, très succinct, parle des bruits de la nature, qui étaient de la musique pour les premiers hommes. Des onomatopées, des images sonores, sont une invitation à mettre ce livre en musique.

(A partir de 5 ans)

Museo éditions

La malédiction des flamants roses, Alice de Mussy, illustrations Janik Coat

Ce livre est destiné aux enfants, mais les adultes, qu’est-ce que l’on peut s’amuser !
D’une facture complètement loufoque, l’histoire démarre, ne démarre pas, certains personnages ne sont pas contents du lieu, on en change mais, bien sûr, il y a toujours des mécontents. Pendant ce temps-là, un flamant impassible continue de réciter la recette de la soupe aux champignons, pendant qu’une danseuse virevolte sur une jambe, et la tortue cherche quelqu’un avec qui faire la course.
A croire que les autrices étaient à court d’idées, ou qu’il n’y avait plus de place pour continuer le livre, ce sont les enfants qui sont invités à finir l’histoire. Et pour les aider, en fin d’ouvrage les personnages et le décor sont à découper. Mais…tout est prévu. Si l’on ne veut pas abîmer le livre, il est possible de les télécharger sur le site de l’éditeur.
Jouissif !

(A partir de 3 ans)

Grasset jeunesse

Le Renard et la Cigogne, La Fontaine, adaptation de Dana Monceau

Ceci n’est pas un livre, mais des planches de kamishibaÏ (« théâtre de papier ».), le petit théâtre japonais dédié à raconter des histoires, dont es images défilent dans un butaï, petit théâtre en bois et le texte est au dos des planches, ce qui permet au conteur de le lire, tout en les faisant défiler.
Bien sûr, si l’on ne possède pas de butaï, il est toujours possible de raconter l’histoire en montrant les planches.
Il s’agit de la fable bien connue de La Fontaine, dont le texte est présenté ici en trois langues : français, anglais et arabe.
Mais ce qui fait l’originalité de cet ouvrage est le travail proposé sur les émotions, car à la fin de l’histoire le renard est illustré, avec beaucoup de talent, avec des mines qui reflètent la tristesse, la colère, la méchanceté….
Et pour poursuivre ce travail, des planches à découper, contenant chacune un visage et différents éléments de celui-ci, permettent aux enfants de jouer à composer des émotions diverses.
Les illustrations de Nadia Léonard font sentir, avec beaucoup de sensibilité, les enjeux de cette fable.
Des fichiers audio, mis à disposition des lecteurs sur le site de l’éditeur, permettent d’entendre les versions dans les deux langues étrangères, réalisées par des lecteurs natifs.
Une très belle initiative, qui permet de réunir les arts, et donne aux enfants la possibilité d’entendre une histoire et d’inventer d’autres.

(A partit de 3 ans)

Dadoclem


nos autres sélections : cd || livres - cd || livres || haut de la page || retour à l'accueil


ADEM 4 rue Lucie 94350 Villiers sur Marne 01 49 30 94 67 e-mail: association.adem@wanadoo.fr