sélections

SELECTION LIVRES

décembre 2018 - février 2019

par Cristina Agosti - Gherban

LIVRES POUR ENFANTS

C’est bien trop long à raconter, Isabelle Damotte

trop longLe premier jour de classe et ses moments importants sont racontés, effleurés, avec douceur et subtilité. Sont évoquées les différentes personnalités, celui qui confond treize et seize, ou encore l’enfant que refuse ce qui n’existe pas encore, mais qui l’inventera.
Douceur du texte et douceur des illustrations de Monica Barengo, qui s’épanouissent dans les doubles pages. La maîtresse paraît immense par rapport aux petits élèves, car le dessinateur la voit par les yeux des enfants.
Et enfin, frustration de la maman qui n’apprendra pas ce qui s’est passé à l’école : C’est bien trop long à raconter.

(A partir de 6 ans)

Motus : motus

D’une petite graine verte, Mathias Friman

graineUne petite graine est avalée par un oiseau qui la rejette avec ses défections. Elle se retrouve dans un endroit inconnu, apeurée, mais prise en charge avec gentillesse par les autres arbres. Et peu à peu, avec les aléas de la vie, elle devient un bel arbre.
Un récit qui parle de la vie, avec douceur et poésie.

(A partir de 5 ans)

Les fourmis rouges : editionslesfourmisrouges

La petite poule rousse, Jean Gourounas

poule L’histoire de la petite poule rousse qui trouve une graine et demande de l’aide aux autres animaux pour semer, récolter, moudre, etc., essuyant à chaque fois leur refus…sauf pour venir manger, est racontée ici avec beaucoup d’humour, humour surtout dans les illustrations, faites avec des collages et qui sont extrêmement expressives.
Des jeux d’onomatopées, faisant miauler le canard, cancaner le cochon, ajoutent à la drôlerie qui, c’est certain, amusera beaucoup les petits.

(A partir de 3 ans)

L’atelier du poisson soluble : poissonsoluble

Un ciel pistache, Claire Gratias

pistache Pistache, la chatte de la famille, meurt écrasée par une voiture. Les enfants ont bien sûr un gros chagrin, ainsi que leurs parents.
C’est l’occasion pour eux de parler de la mort.
Répondant aux questions que les enfants se posent, les parents donnent des réponses justes, avec beaucoup d’empathie et d’intelligence.
Les illustrations de Chloé Fruy ajoutent à la douceur de cet ouvrage qui parle avec sensibilité de ce sujet si délicat.

(A partir de 4 ans)

Mazeto Square : mazeto-square

Le grand méchant, Vincent Guigue-Loïc Méhée

mechant Il est là, terrifiant, il arrive… A travers des pages au texte minimaliste, mais en même temps angoissant, le couple auteur-illustrateur fait monter le suspens jusqu’au dénouement final. Eh oui, le monstre est bien connu de tous (enfants, parents, instituteurs). Il s’appelle… le pou.
Vincent Guigue, que nous connaissons aussi par ses chansons, (voir aussi Miam, dans les sélections livres/CD) pourrait très bien en faire une.

(A partir de 3 ans)

Les 400 coups : editions400coups

Le renard blanc, Timothée Le Veel

renard Un petit renard roux décide de quitter sa toundra natale, pour aller visiter le vaste monde. Il est enchanté quand il découvre les premières neiges, mais il découvre aussi, à sa grande stupeur, qu’il a perdu sa couleur et est devenu blanc. Désespéré, il demande de l’aide aux autres animaux, et trouvera la réponse à sa question.
Une belle écriture, des illustrations aux aquarelles très douces, dans lesquelles le texte est inséré, font de cet album un objet que l’on pourra regarder une et autre fois, simplement pour le plaisir de regarder.

(A partir de 4 ans)

Kaléidoscope: kaleidoscope

Le petit Ivan, Niki Orfanou

yvan Un couple sans enfants se lamente chaque soir de cette absence, jusqu’au jour, oh ! miracle, une buche de la cheminée devient un petit garçon adorable et dévoué à ses parents. Mais un jour il retrouve Baba Yaga, la terrible sorcière, qui l’emmène chez elle, avec l’intention d’en faire son repas. Grâce à des ruses, Ivan s’échappe et peut retrouver ses parents.
Adapté librement du conte ruse Baba Yaga, (Père Castor vient d’en sortir une version dont nous parlons plus bas), l’histoire est joliment illustrée par Yvan Duque, dans une ambiance colorée rappelant les contes ruses.

(A partir de 4 ans)

Editions Thierry Magnier : editions-thierry-magnier

Le pompon du lapin, Praline Gay-Para

pompon Au départ, il y a très, très longtemps, le lapin et l’écureuil, qui étaient amis, avaient tous les deux des longues queues et des petites oreilles. Mais, au cours d’un hiver particulièrement froid, le lapin ne trouvant rien à manger, il suivit les conseils de son ami et…sans vous dévoiler l’intrigue, le résultat est que ses oreilles se sont allongées et il a perdu sa longue queue.
Raconté dans un style simple et imagé, proche des petits, l’album est illustré avec beaucoup d’imagination par Martine Bourre.
Ce sont deux artistes que nous apprécions particulièrement.

(A partir de 3 ans)

Didier jeunesse : didier-jeunesse

Chez Grasset-jeunesse :

grasset-jeunesse

Nicolas le philosophe, Alexandre Dumas

nicolas Cette collection propose la rencontre entre un auteur faisant partie du patrimoine et le travail graphique d’un artiste contemporain.
Le résultat est superbe, et introduit les enfants dans un univers où littérature et arts plastiques s’entremêlent et se complètent.
Il s’agit dans cet ouvrage d’un conte qui a des racines traditionnelles et qui, avec humour, fait réfléchir le lecteur sur les biens matériels et le rapport aux autres.
Les illustrations de Christophe Merlin toujours sur la belle page (celle de droite) sont drôles et tendres et plongent le lecteur dans les profondeurs de l’histoire, histoire qui peut être lue en famille, pour le bonheur de tous.

(A partir de 7 ans)

La tresse, ou le voyage de Lalita, Laetitia Colombani

tresseCe très bel album, parle de la vie des intouchables, caste qui existe toujours en Inde. Et c’est l’histoire d’un couple, condamné à faire des basses besognes et de leur fille qui voudrait aller à l’école, ce qui lui est interdit.
La mère décide de partir, en amenant sa fille, ce qui est strictement interdit. Elles arrivent à des lieux où personne ne les connaît et où elles peuvent mener une vie comme tous les gens, mais pour cela elles doivent, étant pauvres, donner leurs cheveux comme offrande au dieu Vishnou. La petite fille est désespérée et ne veut pas donner sa tresse, mais l’idée d’aller à l’école est plus forte que sa peur de perdre les cheveux.
S’ouvre devant eux une vie simple et humaine.
Belle initiative d’éditer cet album pour faire connaître le sort de ces gens et pour lutter contre les discriminations.

(A partir de 6 ans)

Chez Casterman :

casterman

La ballade d’Ilyas, Alex Cousseau

ilyasUn âne porte dans sa sacoche une lettre destinée à un musicien qui habite une cabane solitaire au fond des bois. Mais le musicien ne sait pas lire. Ils partent à la recherche de quelqu’un qui pourrait l’aider, et sur la route font des rencontres étonnantes.
Ce texte, écrit comme une ballade, est fort poétique, et il est rehaussé par les extraordinaires illustrations de David Sala, qui font penser à la peinture naïve et à certains tableaux de Klimt.

(A partir de 4 ans)

Qui fait peur au grand méchant loup ?, Jean Leroy

loupLe grand méchant loup a le hoquet et est désespéré. Que faire ? Il faut avoir peur, et pour cela il décide d’aller voir tous ceux qui lui font peur, même très peur : la souris, les chasseurs, la grande méchante sorcière, mais rien n’y fait ; Il a toujours le hoquet. Au comble du désespoir, il se met à pleurer et la sorcière agacée lui donne à boire une potion pas bonne du tout, mais efficace. Pour la remercier il lui fait un grand bisou et la sorcière se transforme en …princesse ! Il est si ébloui qu’il rattrape encore une fois le hoquet !
Cette histoire est illustrée avec des couleurs éclatantes et avec beaucoup d’humour par Laurent Simon, et est traversée, tout au long des pages, par un loup marionnette, à manipuler selon les humeurs du loup.
Adorable !

(A partir de 2 ans)

Mon histoire courte de goutte d’eau, Béatrice Alemagna

goutteUne petite goutte tombe du robinet…S’ensuit ainsi son voyage, dans le noir, les ombres, et enfin la lumière, lumière que va la dessécher.
A travers les pages de cet album, coloré, poétique, le lecteur pourra imaginer son propre voyage, en compagnie, (ou pas) de la petite goutte, car les illustrations délicates et foisonnantes de couleurs et de formes, sont une incitation au voyage et au rêve

(A partir de 4 ans)

Vive la galette, Hélène Chetaud

galetteL’histoire de Roule galette est ici revisitée, la remettant dans un contexte plus contemporain. La galette roulera donc en ville, rencontrera des bonbons et autres sucreries et finira mangée par …un petit garçon.
Les nouvelles paroles de la chanson s’adaptent à la mélodie bien connue.
Et les illustrations pleines de gaieté donnent un air de fête à cette histoire qui en fait, ne l’est pas tant que ça, surtout pour la galette !

(A partir de 2 ans)

Chez Seuil jeunesse :

seuiljeunesse

Histoire d’un pommier qui rêvait d’être un sapin, Joanie Desgagne

pommierUn pommier grandit dans une forêt de sapins. Il est triste, tout seul parmi ces arbres si étranges, et qui ont la chance de pouvoir partir dans les maisons des hommes, parés de belles décorations.
Un 24 décembre tous les sapins qui l’entouraient trouvèrent la liberté, selon la vision du pommier. IL était triste et prêt à rendre l’âme quand une dernière pomme est tombée « faisant naître un souffle d’espoir » chez le vieux pommier. Le cycle de la vie recommence.
Malgré une fin assez étonnante, ce livre d’une grande douceur, aux illustrations magnifiques de Juliette Barbanègre, pose la question de la différence et de la difficulté de s’assumer.

(A partir de 3 ans)

Cache-cache ville, Agathe Demois et Vincent Demois

cacheTout est tranquille à Cache-cache Ville. Chacun vaque à ses occupations…. Est-ce vraiment ainsi ? Car regarder à travers la loupe colorée fournie par le livre, change complètement la vision des choses. Et c’est ainsi au fil des pages. Où l’on va de surprise en surprise. Avion en forme de banane, crocodile dans la maison et bien d’autres émerveillements attendent le lecteur derrière la façade de chaque maison.
Une petite devinette, jeu d’observation est proposée à la fin du livre.
Cet album tout carton spécialement créé pour les tout petits, est prolongé d’une application numérique lauréate d’une mention à la Foire du Livre de Bologne 2018
Magique.

(A partir de 3 ans)

Bonjour Monsieur Froid, Carles Porta

freoidL’hiver arrive et un musicien, pour chasser le froid, s’emmitoufle tellement qu’il a l’air d’un monstre et fait peur à tout le monde, même à la petite louve qui s’évanouit en le voyant. Il la porte dans un abri, mais tous les animaux pensent à un kidnapping et se déguisent pour aller sauver leur amie…De frayeurs en aventures, tout est bien qui finit bien, et tous deviennent amis.
Une jolie histoire d’amitié et de solidarité, joliment illustrée.

(A partir de 3 ans)

Chez Gulf Stream éditeur :

gulfstream

Bienvenue à la ferme, Chloé de Colombier

fermeUn petit album cartonné, bien solide, introduit les enfants dans le monde des travaux agricoles. Les diverses activités sont racontées avec simplicité: préparer le sol, semer, récolter, moissonner, etc.
Des illustrations bien colorées et gaies, avec des tirets qui permettent de voir les différentes actions, raviront les enfants qui adorent tirer, pousser, soulever, etc.

(A partir de 2 ans)

Histoires extraordinaires de plantes ordinaires,
Lionel Hignard et Guillemette Resplandy-Taï

histoireCe livre passionnant s’adresse soi-disant aux enfants, mais les adultes trouveront eux aussi leur bonheur, tant il répond à des questions que l’on se pose.
L’histoire des plantes, leur origine, des utilisations étonnantes, le livre est semé d’histoires et anecdotes passionnantes.
Histoires rehaussées par les illustrations pleines d’humour de Nikol et Matthieu Rotteleur.

(A partir de 7 ans)

Chez De la Martinière jeunesse :

lamartinierejeunesse

Le grand orchestre, Caroline Laffon

orchestreEn partant de la musique de l’homme préhistorique, l’auteure retrace brièvement et à hauteur d’enfant, l’histoire de la musique, avec l’apparition des différents instruments. Des textes courts racontent les familles d’instruments, d’une façon ludique et vivante.
Les illustrations de Gaia Stella collent bien au texte, le rendant encore plus concret et compréhensible.
Un album intéressant pour faire découvrir simplement l’évolution musicale.

(A partir de 5 ans)

Jungle, Helen Borten

jungleCe magnifique album met en scène la vie de la jungle, depuis l’aube et le réveil des oiseaux, en passant par les différentes étapes de la journée, avec une grande poésie.
A la poésie du texte se mêle celle des illustrations, gravures somptueuses, qui plongent le lecteur dans cette ambiance de jungle tropicale.

(A partir de 6 ans)

Les dinosaures n’existent pas, Mar Jansen

dinosauresDeux petits garçons partent un soir chasser le dinosaure. L’un d’entre eux n’a pas peur, l’autre est moins rassuré. Après la rencontre, (fictive, imaginaire ?) ils ne diront plus jamais que les dinosaures n’existent pas.
L’album de grand format, contient des grands rabats qui se déplient, ce qui donne des immenses images à faire vraiment peur !
Un bel ouvrage pour jouer à se faire peur, ce que les enfants adorent

(A partir de 4 ans)

Comédies musicale, Cécile Guibert-Brussel

comedieEn lien avec la Philharmonie de Paris qui propose une exposition Comédies musicales, cet ouvrage est un cahier d’activités ludique, attractif et instructif. Car non seulement il explique le sujet, donne des notions historiques, mais propose des activités pour pouvoir en réaliser. Comment créer un spectacle, les différents choix, les décors, les costumes, le script, etc. C’est-à-dire que l’enfant est mis en situation de créateur.
L’ouvrage est superbement illustré par Chloé Perarnau pour la plus grande joie des enfants et de leurs parents.

(A partir de 6 ans)

Chez Les éditions des éléphants :

les-editions-des-elephants

Diane danse, Luciano Lozano

dianeUne petite fille détestait l’école, était mauvaise en mathématiques, et les parents ne savaient plus quoi faire pour qu’elle aille mieux.
Ils ont fini par l’amener chez un psychologue qui l’a laissé un moment toute seule dans son bureau, avec une jolie musique.
La fillette, oubliant où elle était, se mit à danser. Et le psychologue fit comprendre à la mère que la petite fille n’était pas bête, mais aimait la danse.
Inscrite dans une école de danse, elle s’épanouit à tel point qu’elle réussit à apprendre ses tables de multiplication.
Les illustrations de l’auteur, sont pleines d’humour.

(A partir de 6 ans)

Bébé est bien caché, Atinuke

bebeUn bébé plonge dans un panier à bananes et est emporté incognito sur le vélo de son frère. Ceci est prétexte à découvrir toutes sortes de situations dans la rue.
Ecrit sous forme de randonnée, avec des phrases simples et des répétitions, le livre fera le bonheur des enfants qui, peut–être, iront se cacher eux aussi dans un panier.
Les illustrations d’Angela Brooksbank sont joyeuses, colorées, et foisonnent de détails délicieux.

(A partir de 2 ans)

Contes de Baïka, du Brésil au Japon, Noémie Monier

cpontesQuoi de plus universel que les contes, qui se transmettent d’une génération à l’autre et qui portent en eux une philosophie de la vie ?
Parus au départ dans la revue pour enfants Baïka, spécialisée dans les voyages et l’ailleurs, ces contes mèneront les lecteurs dans des univers tristes, tragiques quelquefois, mais aussi pleins de gaieté et de sagesse.
Ils sont illustrés par un collectif d’illustrateurs originaires du monde entier qui ont chacun un style différent, mais se retrouvent dans l’imagination et la poésie.
C’est une belle façon d’introduire les enfants dans la lecture, car les contes sont courts mais passionnants à chaque fois.

(A partir de 8 ans)

Chez Usborne :

usborne

La nature, Carolina Buzio

natureLa collection « P’tits curieux » présente cet album plein de surprises. Petites bêtes, les oiseaux, au bord de l’étang, sur les rochers, une petite graine, construire un abri, ce sont des thèmes proposés dans des doubles pages, qui regorgent de rabats à soulever. Joliment illustré et coloré par Minna Lacey, les enfants passeront des longs moments à observer, soulever les rabats et apprendre avec plaisir une multitude de choses sur la nature.

(A partir de 4 ans)

Où est mon lion ? , Fiona Watt

lionDans la collection « Les tout-doux », il est question d’un lion qui, comme toujours dans cette collection dédiée aux tout-petits, est doux, rugueux, a une queue touffue, etc. Car, dans les illustrations vives et colorées dues à Rachel Wells, sont insérées des matières diverses. Ce qui fait que cet album, aux pages cartonnées, peut se regarder mais aussi se toucher. La vue, le langage et le sens tactile seront ainsi développés, dans un grand plaisir.

(A partir de 1 an)

Chez Amaterra :

amaterra

Palmir, Gilles Baum

palmirPeu de mots dans cette histoire, mais des suggestions. Car il s’agit du parcours d'un petit dragon qui doit tout quitter et part avec sa valise vide.
Valise qui, au fur et à mesure des péripéties de l’histoire, servira d’abri, d’ailes, de luge, pour aller toujours plus loin. Il traversera les mers, franchira des montagnes et des barbelés, et enfin trouvera des sourires et de l’amitié.
Une livre sensible aux illustrations délicates d’Amandine Piu, sur un sujet d’actualité.

(A partir de 4 ans)

Wahiohio, quel est ce cri bizarre ? Silvye Misslin

wahioioioCe livre d’aventures n’est pas banal. Car à la place d’une histoire linéaire, dans chaque page s’offrent au lecteur deux choix. A lui de composer donc son histoire, grâce à un système d’onglets.
Donc, selon les choix, on aura des histoires différentes et si l’on veut bien s’amuser, plusieurs histoires dans le même livre.
L’action se déroulant dans la jungle, les illustrations d’Amandine Piu sont foisonnantes et amènent le lecteur dans cet univers coloré et éblouissant.

(A partir de 6 ans)

Art’bracadabra, Raphael Garnier

artQuels sont les secrets de la création artistique ? Il est possible de trouver des réponses dans ce magnifique ouvrage, jeu de piste, et jeu tout court.
Les enfants tourneront, soulèveront, déplieront, pour découvrir ce qui constitue les prémisses de l’art. Le point, le trait, la composition, la perspective.
Les explications sont très simples et les activités proposées donneront beaucoup d’idées pour inventer soi-même son œuvre d’art.

(A partir de 5 ans)

Chez Père Castor :

flammarion-jeunesse

Le meilleur loup de l’année, Géraldine Maincent

loupAu concours du meilleur loup de l’année, on récompense celui qui a été le plus terrifiant. L’un après l’autre se vantent de leurs exploits : mangé les trois petits cochons, le petit chaperon rouge et sa grand-mère, la chèvre de Monsieur Seguin, et ainsi de suite. A chaque fois ils sont démasqués et mis dehors pour avoir menti. Que faire ? Pas de gagnant cette année ?
C’est sans compter avec un loup timide qui va chanter, avec une petite fille : Promenons-nous dans les bois….
Du jamais vu chez les loups, un loup ami des enfants ! Et c’est bien lui qui sera le vainqueur.
Une histoire drôle avec les illustrations de Roland Garrigue dans le même esprit.

(A partir de 4 ans)

Baba Yaga, Rose Celli

babaRaconté d’après un conte populaire russe, c’est l’histoire d’une petite fille envoyée par sa marâtre (méchante, évidemment) chercher du fil à coudre chez sa sœur, qui n’est autre que l’horrible sorcière Baba Yaga, qui a l’intention de la manger.
Mais la gentillesse de la petite fille fait qu’elle est aidée par le chat, la servante, les chiens, le sapin, qui se lient tous contre la sorcière. Et pour que tout finisse bien, lorsque la petite fille raconte sa mésaventure à son père, la méchante marâtre prise de panique, part loin, et on ne la vit plus jamais.
Pauline Kalioujny illustre ce conte avec beaucoup d’inventivité et de tendresse.

(A partir de 5 ans)

Promenons-nous dans la nature, IK & SK

natureSuivons à travers les pages de cet ouvrage, l’histoire d’une graine de pissenlit qui s’envole. Son voyage lui permettra de découvrir la nature, et nous la découvrirons avec elle, car les différentes étapes de la vie sur la terre mais aussi en dessous, sont dévoilées grâce à des rabats qui découvrent des tableaux magnifiques. Ils sont rehaussés quelques fois par des pop-up, des fleurs qui se déplient, etc.
Eblouissant !

(A partir de 5 ans)

LIVRES SONORES

Chez Usborne :

usborne

Mon premier livre xylophone, Sam Taplin

xyloUn joli album qui s’ouvre en hauteur, ce qui permet de regarder les partitions pendant que l’on joue du xylo inclus en bas de l’ouvrage.
Des dessins agréables illustrent des chansons connues, dont on donne le texte et le code couleur pour pouvoir les jouer.
En début d’ouvrage, quelques notions de la façon de jouer, ainsi que des idées pour permettre aux enfants d’improviser, sont les bienvenues.
Des liens vers des clips vidéo permettent d’écouter les morceaux du livre. (A partir de 5 ans)

Les bruits de la forêt, Sam Taplin

foretIl est absolument délicieux cet album, gai, coloré, avec des détails époustouflants. On trouvera les animaux dans leurs adorables maisons et, dans chaque page, un bouton fait entendre le son de l’un d’entre eux.
Pour jouer ensemble enfants et parents, qui trouveront un réel plaisir. (A partir de 2 ans)

Chez Didier jeunesse :

didier-jeunesse

La grenouille à grande bouche, Francine Vidal

grenouilleNous adorons cette histoire de la grenouille qui est lassée de manger toujours et toujours des mouches. Elle part donc voir ce que les autres animaux mangent. Mais, des fourmis, des feuilles, des herbes, ça ne lui dit rien. Elle revient donc dans sa mare, prête à manger les mouches, mais elle trouve un crocodile qui lui dit, en réponse à sa question, qu’il mange des grenouilles à grande bouche. Ce qui fait que notre grenouille se met à pincer la bouche pour parler comme une grenouille à petite bouch
Cette histoire, racontée avec le rythme propre aux contes traditionnels, est aussi sonore, grâce à des puces qui se trouvent tout au long du récit et qui l’alimentent avec des onomatopées, et même avec deux chansons en fin d’ouvrage
Elle est superbement illustrée par Elodie Nouhen.

(A partir de 2 ans)

Voici une nouvelle collection de livres sonores pour découvrir les instruments de musique à travers des morceaux du répertoire classique, destinée aux enfants dès la naissance.
Les pages cartonnées sont bien adaptées aux petites mains, et dans chacune il y a une puce qui permet d’entendre un extrait de l’ouvre présentée.
Les illustrations de Delphine Renon sont très douces, dans des couleurs pastel, et donnent des ambiances de calme et tranquillité.

Je découvre Mozart et ses instruments.

mozartDes très courts extraits (quelques mesures) de différentes œuvres permettront d’entendre la flûte traversière, le violon, la clarinette et le violoncelle.

Je découvre Le carnaval des animaux et ses instruments.

trecarnavalsseCette fois-ci on peut entendre des groupes d’instruments, dans quelques-unes des plus belles pièces de cette œuvre.
C’est très joli, mais je me questionne sur le fait de donner de si brefs extraits d’œuvres, comme si les enfants, même petits ne pouvaient pas en écouter des extraits plus aboutis (avec un début et une fin), surtout que les tableaux du Carnaval des animaux ne sont pas très longs.

Chez La montagne secrète :

lamontagnesecrete

Nous sommes faits l’un pour l’autre, Jiu Er 

nousCe joli petit livre propose une cinquantaine de textes courts, illustrés joliment, qui parlent des bonheurs simples et pourtant si importants, qui rythment la vie, dans ce cas, d’un petit cochon, héros de l’histoire, et de ses amis.
Ce sont, plus que des expériences habituelles, des considérations qui vont dans un sens philosophique. Ce qui permettra aux parents et aux enseignants, de susciter la réflexion et les échanges avec les enfants.
Les illustrations sont très fines et ajoutent de la gaité au texte.
L’écoute de l’enregistrement sonore associé à ce livre, est offerte gratuitement sur le site web de l’éditeur. Joliment lu par Pascale Bussières, on y retrouve le son d’un instrument de musique pour indiquer à quel moment il faut tourner la page du livre.

(A partir de 5 ans)

La collection « Les grandes chansons des tout-petits » propose dans chaque volume une chanson illustrée par Marie-Eve Tremblay et chantées par Carmen Campagne, chanteuse bien connue de la chanson enfantine.
Texte et chanson sont intimement liés, dans un travail graphique très réjouissant.
Et un lien permet d’entendre les enregistrements directement sur le web.

Trois volumes sont parus :

crapaud
laine
roi

(A partir de 3 ans)

REVUES POUR ENFANTS

Baïka (Du voyage à chaque page)

Ce trimestriel pour les 8-12 ans, mérite d’être connu et diffusé. Car il permet de découvrir des lieux, des habitudes, d’une façon vivante et intelligente. Les illustrations et la mise en page sont pleines de vivacité. Et, cerise sur le gâteau, il est imprimé en France sûr du papier recyclé.

Le N° 12 amène le lecteur depuis les forêts de Roumanie à l’Ile des Pâques, avec des contes traditionnels, quelques anecdotes sur la vie, la faune, etc., ainsi que des reportages d’enfants roumains et de l’île de Pâques, dont on dévoile quelques mystères. Des jeux en lien avec le texte rendent la revue encore plus vivante.

Le N° 13 fait voyager au Guatemala, au Canada et en Laponie avec, bien sûr, les spécificités de ces pays, riches en histoires et en légendes. Comme toujours, des reportages d’enfants et autres aurores boréales sont très intéressants.

Une lecture passionnante autant pour les enfants que pour leurs parents.
Et pour ne pas rater des découvertes, le mieux est de s’abonner.

Editions Salmantina : baika-magazine

LIVRES POUR ADULTES :

La riposte, Philippe Meirieu

riposteNul besoin de présenter Philippe Merieu, qui a consacré sa vie à la pédagogie, celle qui tient compte de l’enfant et le place au centre, n’en déplaise à ceux qu’il appelle les anti-pédagos, et qui sont de plus en plus aux manettes, qui prônent des « bonnes vieilles méthodes » , le retour aux fondamentaux, à la méthode syllabique, à l’hégémonie de l’évaluation
Sans naïveté, celle qu’il attribue aux "hyper-pedagos », qui croient dans une forme de spontanéisme naïf, considérant que toute contrainte est castratrice, que l’enfant est naturellement un être merveilleux, qu’il ne désire qu’apprendre, que l’école l’ennuie, le sclérose et l’éloigne des savoirs qu’elle prétend transmettre, il donne des repères intelligents, fondés aussi par ses recherches.
Pour que l’enfant ait envie d’apprendre il faut lui en donner l’envie, le motiver, et c’est en cela que le rôle du pédagogue est fondamental. Un rôle d’accompagnateur, de guide, qui aide dans les moments décisifs.
Malgré le fait qu’il considère le travail fait dans certaines écoles alternatives tout à fait en phase avec les idées qui l’animent, il nous fait réfléchir au rôle élitiste de ces écoles dans le paysage éducatif. Et défend celui de l’école publique qui devrait jouer le rôle de l’école émancipatrice cher à Freinet.
Sans nier l’apport des neurosciences, il s’insurge contre leur utilisation toute-puissante, sans tenir compte des autres facteurs qui influencent la vie et donc la possibilité d’apprentissage des enfants.
Des réflexions qui partent aussi de son travail sur le terrain et qui sont d’une grande utilité pour tous ceux qui sont en charge de former et non de formater les enfants.

Editions Autrement : autrement

Chez les Editions de l’Attribut :

attribut

Agir par la culture, Lionel Arnaud

cultureL’une des grands intérêts de cet ouvrage, qui en fait une lecture passionnante, est le fait de retracer, tout au long de l’histoire, le fait culturel. Ce qui permet de découvrir et/ou approfondir, tout un pan historique souvent méconnu.
S’ensuit tout un travail sur l’évolution de ces pratiques, comme enjeu culturel et souvent politique, comme outil d’émancipation, pour arriver à un état des lieux des différents types d’actions actuels.
Casser les frontières entre amateurs et professionnels, la culture comme loisir, le rôle du spectateur….
C’est un ouvrage qui informe, mais qui, surtout, donne matière à réflexion.

L’éducation artistique dans le monde,
sous la direction d’Eric Fourreau

educationVoici un ouvrage bienvenu, qui permet d’ouvrir les horizons et d’entrevoir des pratiques ou des médiations culturelles dans différents pays.
Il permet aussi de voir quelle est la place de la culture dans le monde.
Ecrit par un grand nombre de professionnels de la culture et d’universitaires, il est possible de voir une diversité de projets dans les quatre coins du monde, Afrique, Amérique latine, Amérique du Nord, Proche et Moyen –Orient, Asie et Pacifique, Europe, finissant avec un grand chapitre qui rend compte de nombreuses expériences réalisées en France.
Que ce soit le travail d’immersion des artistes, ou une approche plus pédagogique dans les programmes scolaires, ou encore les pratiques d’inclusion sociale et bien d’autres, l’intérêt majeur de l’ouvrage est d’informer et de faire réfléchir aussi sur sa propre pratique, ainsi que de poser la question du rôle de l’art et de l’artiste dans la société.

Chez Erès :

editions-eres

Santé et épanouissement de l’enfant : dans quel environnement ?,
sous la direction de Maryse Bonnefoy

santeS’appuyant sur des recherches très récentes, les auteurs, issus de milieux très divers (sociologues épidémiologies, biologistes, généticiens, néuropédiatres, philosophes, psychologues…) donnent à voir différentes facettes de ce qui contribue (ou pas) à l’épanouissement de l’enfant.
S’il est habituel d’avoir les points de vue en ce qui concerne le comportement, les attitudes à avoir face aux enfants, etc., le fait de montrer les dangers des perturbateurs endocriniens, par exemple, l’est moins. Et pourtant, il est temps de prendre conscience des incidences de tous les facteurs environnementaux dans le développement de l’être humain.
D’autres réflexions sont bien sûr aussi très intéressantes, comme l’accompagnement des familles en difficulté, l’incidence des écrans sur les jeunes enfants, les difficultés des accès aux soins.
Autant de sujets d’actualité qui donnent des pistes pour organiser des actions de prévention.

La construction des représentations corporelles du bébé,
sous la direction de l’ABSM

bebeL’association des praticiens diplômés au Bilan sensori-moteur André Bullinger (ABSM), propose cet ouvrage comme un hommage à André Bullinger, décédé en 2015 et dont le travail a été d’une grande importance en ce qui concerne le développement sensori-moteur du tout-petit.
Psychologues, psychomotriciens, pédiatres, présentent dans cet ouvrage leurs travaux autour de cet axe si important pour le développement de l’enfant et de l’adulte qu’il deviendra.
Alliant psychologie et neurologie, les auteurs voient l’enfant comme un tout, sans tomber dans les excès du tout psychologique ou inversement. Ils pensent les projets thérapeutiques en tenant compte de toutes les spécificités de chaque enfant, que ce soient des troubles psychiques, neurologiques ou sensoriels.
Un très bel ouvrage dans le respect de l’enfant

Les liens affectifs en famille d’accueil,
Nathalie Chapon, Gérard Neyrand, Caroline Siffrein-Blanc

liensLes auteurs de ce livre mettent en avant le problème des enfants placés dans toute sa diversité et complexité.
Avec une documentation très fournie, ils détaillent les différents modes d’accueil, faisant un historique à travers le temps.
Si bien auparavant le placement primait, actuellement, depuis des années, tout est fait pour préserver les liens avec les parents, bonne pratique, mais dont les auteurs montrent les limites et les effets pervers.

A travers la grande quantité de modes de placement, ils militent pour une simplification, mais aussi pour la prise en charge véritable de la parole de l’enfant, ce qui, même si prônée dans les textes, n’est pas toujours le cas. Croisant les apports juridiques, sociologiques, avec des études de terrain, il est aussi possible et souvent émouvant, d’entendre la parole des enfants par rapport à eux-mêmes ainsi qu’aux fratries, et celle des assistantes familiales, qui ne sont pas souvent écoutées.
Allant au-delà du simple énoncé des faits, même si passionnants, les auteurs prennent position pour une prise en charge plus humaine et moins judiciaire, en faisant des propositions concrètes.

REVUES :

Le nouvel éducateur N° 239 : Les maths naturellement

educLes maths, vaste sujet qui ne laisse aucun adulte indifférent. Souvent associés à de mauvais souvenirs (un peu comme le solfège) nous sommes nombreux à les détester et à nous considérer « nuls en maths »
Et pourtant, la lecture de ce numéro, m’a fait réviser ma position. D’abord, il m’a fait voir d’autres aspects auxquels je n’avais pas réfléchi et à un moment je me suis dit : Si l’on m’avait appris comme ça je les aurais aimé ».
S’adressant en priorité à des professeurs des écoles, même si des expériences en collège et en lycée y sont rapportées, il nous est donné de voir une vision intelligente, vivante, politique et philosophique de ce qu’impliquent les mathématiques dans la vie courante. Au-delà des utilisations « utilitaires », j’ai trouvé passionnant, par exemple, tout le travail fait à partir des sondages. Le professeur s’est appuyé sur un thème d’actualité, et les enfants ont constitué un groupe de sondeurs. Avec tout ce qui implique de travail de logique, mais aussi de réflexion en ce qui concerne le choix des sondés, etc., ceci dépasse le cadre purement mathématique, mais peut créer des citoyens plus éclairés.
Un numéro éclairant pour les néophytes comme moi, et très utile pour tous les professeurs des écoles, en ce temps de mis au pas pédagogiques.

ICEM, pédagogie Freinet : icem

METHODES :

Le carnet de chants. Un répertoire pour chanter, danser,
découvrir les instruments avec les 6/11 ans, Mandarine

andarinePour ses 35 ans, l’association Mandarine, bien connue pour son travail autour de la musique traditionnelle, et dont nous avons adoré ses carnets (Carnet de Bal et Carnet d’animation petite enfance), publie cette fois-ci un recueil extrêmement complet . Un livret et 3 CD. 30 chansons de leur répertoire adaptées aux élèves d’élémentaire et qui peuvent être exploitées aussi par les professeurs de formation musicale.
Pour chaque chanson sont donnés les paroles et les accords.
Dans le premier CD se trouvent 10 danses, avec la description des pas et des pistes d’exploitation. Mais aussi des explications sur l’instrumentation, qui est différente dans chaque morceau, ce qui permet d’entendre une grande quantité d’instruments dans des formations diverses.
Dans le deuxième CD se trouvent des chansons aux thèmes et aux styles variés. Des indications de forme, d’entrées, etc., permettront aux professeurs de proposer une écoute active aux élèves.
3ème CD : 9 chansons à la loupe. Pour chacune d’entre elles un travail sur le texte, la musique, la structure, les instruments ainsi que des propositions de développements très créatives permettent un travail en profondeur.
Les nombreux musiciens qui participent à ce grand projet, jouent tous avec une grande musicalité.
Un ouvrage à faire connaître par tous les professionnels de l’enseignement.

Mandarine : assomandarine

1, 2,3 Rythmez ! Répertoire d’éveil musical, Patrick Atide

123L’auteur, dumiste de formation, présente 6 chansons qui permettent une approche pédagogique.
Dans le livret il donne des pistes de travail aux éducateurs qui travaillent avec les enfants. Comment utiliser les petites percussions, une méthodologie pour travailler les chansons, ainsi que des pistes de travail pour chacune d’entre elles.
Les propositions sont simples, et permettront aux adultes non musiciens de pouvoir mener une activité musicale avec les enfants.
En fin de CD les versions instrumentales permettront de travailler le chant avec plus de liberté.

Lugdivine : lugdivine


ADEM 4 rue Lucie 94350 Villiers sur Marne 01 49 30 94 67 e-mail: association.adem@wanadoo.fr