nos sélections : cd | livres - cd | coups de coeur

SELECTIONS LIVRES

mars - mai 2021

par Cristina Agosti - Gherban


Voici nos nouvelles sélections pour ces temps difficiles.
Vous pouvez commander les livres et les livres/CD chez votre libraire ou dans ces sites.

librairiesindependantes || leslibraires || lalibrairie || placedeslibraires

Bonne lecture et bonne écoute

LIVRES POUR ENFANTS

La guitare star, Françoise Laurent

Ricochet propose une nouvelle collection dédiée aux instruments de musique, ce qui est une très bonne idée pour les faire connaître.
Le premier volume est dédié à la guitare, instrument populaire, que les enfants aiment bien.
Ecrit avec beaucoup d’intelligence, le livre aborde plusieurs thèmes. Origines, modes de jeu, ainsi que d’autres instruments de la famille. Ensuite, sont décrites les différentes parties qui la composent, quels matériaux utilise-t-on pour la construire, avec un bel aperçu des essences diverses ainsi que le travail du luthier.
Des renseignements d’ordre acoustique complètent ce panorama, avec un petit bémol. Ce n’est pas la tonalité qui dépend de la longueur de la corde mais la hauteur du son.
Une séquence « écologique » montre les problèmes que cette fabrication rencontre (bois exotiques, bilan carbone) et les alternatives trouvées.
Les illustrations de Karine Mainscent complètent agréablement l’ouvrage.
Une très belle réalisation, que les enseignants seront ravis d’utiliser pour présenter les instruments aux enfants.
On attend avec impatience les autres volumes.

(A partir de 6 ans)

Editions du Ricochet 

Vertige, Isabelle Simler

C’est l’histoire d’une coccinelle qui cherche un lieu où se poser pour pondre ses œufs. Elle en trouve plusieurs endroits qui ont l’air idyllique. Mais…à chaque fois la place est prise, et elle se fait chasser par des drôles d’insectes. Que ce soit des phasmes, des ombonies et autres sauterelles feuille. Enfin, elle trouve un lieu magnifique, peuplé de pucerons dont, c’est bien connu, les coccinelles en raffolent. Elle pourra enfin pondre en tranquillité. Cette histoire qui utilise peu de mots, offre des illustrations bucoliques. En fin d’ouvrage se trouvent une description détaillée de la coccinelle à 6 points, ainsi que des autres insectes présents dans cette histoire. Une façon poétique de faire connaître les insectes.

(A partir de 5 ans)

Editions courtes et longues

Je connais peu de mots, Elisa Sartori

Ce petit livre accordéon, au format leporello, peut se lire et relire à l’infini, car l’histoire se renouvelle à chaque fois. Elle nous parle du rapport à la langue, à l’apprentissage d’une langue étrangère, avec peu de mots, laissant des grandes respirations qui donnent lieu à la rêverie.
Les illustrations sont aussi très épurées et d’une grande douceur.

(A partir de 7 ans)

Editions CotCotCot 

Vive La Fontaine, Dominique Brisson et Géraldine Dulbeau.

A l’occasion des 400 ans de la naissance de Jean de La Fontaine, voici un ouvrage original. Car il raconte la vie, les mœurs de l’époque, sans que ce soit nécessaire de lire le livre dans un ordre quelconque.
A travers des anecdotes, des jeux, des documents anciens, présentés de façon amusante, on pourra suivre des aspects divers de la vie et de sa vie.
Un ouvrage ludique qui est , pourtant, plein d’enseignements, avec une très belle iconographie et une présentation pétillante.
Il est utile de signaler que les autrices ont collaboré avec des enfants des écoles, qui ont donné leur avis sur les différentes étapes du projet.

(A partir de 9 ans)

(En librairies à partir du 10 mars)
Editions Cours toujours

Amour, amour, après quoi chacun court, Mélusine Thiry

Dans chaque double page de cet album, un animal cherche l’amour, l’amitié.
Avec des textes brefs, utilisant un vocabulaire accessible aux tout-petits et l’enrichissant avec des mots d’affection (cajoler, enlacer, caresser, dorloter…) c’est un message de douceur et de tendresse qui est ici donné, enrichi par des exquises illustrations de Julie Guillem.

(A partir de 2 ans)

HongFei

Au fil du temps, Guillaume Olive

Qu’est-ce que le temps, se demande une petite fille ? Question complexe à laquelle elle trouvera des réponses diverses selon ses interlocuteurs. C’est la nuit qui précède le jour, dit la fleur de lune. L’un après l’autre l’arbre, la sauterelle, le renne et bien d’autres, lui donneront des réponses douces et poétiques.
La poésie règne aussi dans les illustrations d’ He Zhihong, qui utilise des techniques chinoises avec des tons d’une grande douceur, magnifiques !
De la philosophie pour les petits.

(A partir de 3 ans)

Les éditions des éléphants

Des ailes dans la nuit, Jane Yolen

Un enfant part avec son père, tard dans la nuit, chercher le grand-duc. A partir de cela se déploie une très belle histoire, d’une grande poésie, dans une langue douce et un peu mystérieuse, comme le mystère qui entoure cet oiseau.
John Schoenherr illustre l’histoire avec la même douceur poétique, et nous restons sous le charme.

(A partir de 6 ans)

Editions d²eux

Sam et le pouvoir des mots, Marjorie Danna

Le sous-titre de cet ouvrage donne déjà le ton : mieux communiquer en famille et à l’école avec la Communication non-violente. L’auteure propose une autre façon de s’exprimer, d’exprimer ses sentiments d’une façon positive.
Pour cela il y a madame Com Com qui aide le héros de ce livre à pouvoir dépasser ses frustrations et son mal-être, et qui possède deux marionnettes : le chacal et la girafe.
Chacal qui est notre agressivité et girafe notre côté positif et bienveillant.
A partir d’exemples concrets, les enfants pourront voir comment retourner une situation malaisée, pour qu’elle devienne un vrai moment de partage.
Les petits lecteurs pourront aussi collaborer, car des propositions à rédiger leur sont offertes.
Une bonne idée qui peut être aussi utile aux adultes, que ce soit par la façon de s’adresser aux enfants, ou même dans leur propre vie.
Nicolas Haverland, l’illustrateur, rend cette histoire plus amusante et agréable à lire.

(A partir de 7 ans)

Editions Pera

Mon tour du monde imaginaire, Lucie Brunellière

L’héroïne de cette histoire a une imagination débordante. Son tour du monde nous amène dans des lieux magnifiques, des villes aux gratte-ciels, en passant par des montagnes enneigées, des volcans , la brousse… Elle est navigatrice, aviatrice, exploratrice… et nous fait évoluer dans des paysages aux couleurs éblouissantes.
Un vrai dépaysement !

(A partir de 5 ans)

Albin Michel Jeunesse 

Le croco blues band, Alexandre Lacroix

Le héros de l’histoire, Tom, vit dans une ferme à crocodiles. Il s’occupe de leur donner à manger et comme il adore la musique, il leur apprend à en jouer. Mais le père n’est pas d’accord. Qu’à cela ne tienne. Les crocos s’approprient les partitions de Tom, et jouent tous seuls, au grand plaisir du public et…du papa de Tom.
Une jolie histoire, simple et joyeuse, rehaussée par les illustrations de Marie Novion.

(A partir de 4 ans)

Père Castor

La petite danseuse, Géraldine Elschner

Dans la collection Pont des arts, voici une belle histoire inspirée de la vie d’une petite danseuse qui est devenue la modèle d’Edgar Degas.
Fille de classe modeste, Jeanne est éprise de danse et de piano. Elle finit par faire partie des petits rats de l’Opéra. Pour arrondir ses fins des mois elle accepte la proposition du peintre et devient son modèle.
Avec beaucoup de douceur nous voyons comme peu à peu Jeanne se prend d’amitié pour son double, auquel elle offre ses chaussons et son tutu trop petits.
En fin d’ouvrage, se trouvent quelques renseignements sur la vie du peintre et de son œuvre, ainsi que de la petite Jeanne.
Les illustrations d’Olivier Desvaux nous plongent dans cet univers de danse et d’arts plastiques.
Existe aussi une version livre/Cd, à voir dans nos sélections respectives.

(A partir de 6 ans)

L’élan vert

Chez Little Urban :

Little Urban :

Le plus petit Yack, Lu Fraser

Gertie, la plus petite du troupeau des yacks, est triste car elle voudrait être grande comme le reste du troupeau ! Elle fait tout ce qu’il faut pour grandir : manger sainement, faire du sport, etc. Rien n’y fait ! Mais au moment où un petit yack est en détresse, coincé dans la glace en haut d’un rocher inaccessible, la seule qui peut arriver pour le sauver est justement Gertie, grâce à sa petite taille.
Car même en étant petit, on peut être grand en même temps.
Une belle écriture pour cette histoire qui fait grandir.
Les illustrations de Kate HIndley sont gaies et colorées, les animaux étant habillés dans des magnifiques costumes traditionnels.

(A partir de 5 ans)

Le carnet de Lola Boumbadaboum, Baptiste Chaperon

Dans sa collection « Premiers romans », voici une histoire fine et sensible, qui fait du bien et qui est une belle façon d’entrer dans la littérature. Car à travers l’amitié d’une petite fille qui rencontre une autre « un peu spéciale », il sera possible de comprendre, ou tout au moins d’entrevoir, le fonctionnement difficile et surprenant d’une enfant autiste. Lola, l’héroïne de l’histoire, rencontre Lilou. Elle est désappointée par la façon de Lilou d’être enfermée en elle-même. Mais, avec une patience et une douceur extraordinaires, elle arrivera, petit à petit, à communiquer avec Lilou, à la faire sortir de sa coquille, à la faire dire des bribes de mots et surtout, à la faire rire aux éclats. Il est très émouvant la façon qu’à Lola de chercher des moyens de communiquer, d’inventer des jeux, comme une véritable pédagogue. C’est une lecture d’une grande fraîcheur, qui met en valeur le fait de reconnaître l’autre comme il est, et non pas comme nous voudrions qu’il y soit. Et pour les enfants, une belle leçon de respect et d’empathie. Les illustrations d’Héloïse Solt restent dans la même tonalité de douceur. En fin d’ouvrage sont proposés des ateliers clés en main pour mieux communiquer avec un enfant autiste, réalisés avec l’aide de Sarah Marquant, enseignante spécialisée rattachée au service pédiatrie de CHU d’Amiens.

(A partir de 6 ans)

Chez Museo éditions :

museo-editions

Frida, c’est moi, Sophie Faucher

Cette histoire, qui est en fait la vie de Frida Kahlo, (on le soupçonne, mais on ne le sait qu’à la fin) est racontée d’une façon bien originale. Sur chaque double page la petite Frida dévoile un pan de sa vie et devient Frida N° 3, ou Frida à papa, ou Frida qui a des ailes, et ainsi de suite, au fil de ses péripéties qui dévoilent aussi des aspects et habitudes de la vie du Mexique.
Chaque double page est illustrée avec un grand foisonnement de couleurs et de détails, et nous introduit dans ce monde coloré de la culture mexicaine.
Une belle histoire à partager.

(A partir de 5 ans)

Timili et la forêt des pluies, Rozzen Torquebiau

Timili, une petite fourmi, part avec son grand-père faire un grand voyage sur une feuille. Ils arrivent à la canopée de la forêt de pluie, où elle fait connaissance avec toutes sortes d’animaux effrayants. Le caméléon, qui se déguise en feuille pour mieux la croquer, mais aussi des animaux étonnants : des chenilles qui se transforment en papillons, des sauterelles feuilles, jusqu’aux rainettes perchées dans les arbres, qui chantent à tue-tête.
Toutes ces aventures permettent de connaître une foule d’animaux et insectes, portés par les merveilleuses illustrations pleines d’humour de Virginie Egger. Cette artiste utilise une technique très intéressante de collages fusionnés à la peinture et à l’encre. Le résultat est un pur enchantement.

(A partir de 5 ans)

Chez La joie de lire :

lajoiedelire

Le train, Hubert Poirot-Bourdain

Cet ouvrage, au format leporello, ne contient pas de paroles, et on n’en ressent pas le besoin, tant le « récit » est riche.
Car il s’agit d’un train hors du commun, dont les wagons se déploient offrant des univers insoupçonnés.
Deux enfants vont s’y promener pour découvrir des lieux extraordinaires : un aquarium, une superbe bibliothèque, en passant par un cinéma, un cirque, un zoo…
De quoi faire voyager son imaginaire.
Et pour les adultes (parents, enseignants) un support intéressant pour développer le langage.

(A partir de 3 ans)

Les nouvelles aventures de Cookie ,Martine Laffon

Cookie est un petit chien intrépide et inventif, qui n’a peur de rien.
Il voudrait tantôt être ours, tantôt canard ou baleine et transformer le monde, si possible.
Pour réussir ses projets il ne manque pas d’imagination, que ce soit en bricolant dans son atelier, véritable caverne d’Ali Baba, soit en surfant sur Internet pour entendre le chant des baleines.
D’une écriture un brin humoristique, ce livre peut être lu par des lecteurs débutants, ou par des parents attentionnés, qui s’amuseront autant que leurs enfants.

(A partir de 5 ans)

Chez Beluga :

Beluga

Le p’tit mouton d’Ouessant et ses amis de la savane, Sillousoune

Une girafe, un hippopotame et un éléphant arrivent en radeau sur l’île d’Ouessant, au grand étonnement du cochon et du mouton qui l’habitent.
Il s’agit d’un quiproquo, car les animaux souhaitaient aller sur l’île Piou-Piou, rejoindre leur amie l’oryctérope qui y habite. Mais comme ils sont épuisés après un long et difficile voyage, ils acceptent l’hospitalité. Ils découvrent l’île, une autre nature, d’autres façons de vivre. Ils jouent, s’entraident, jusqu’au moment où ils voient arriver leur amie l’oryctérope qui n’arrive pas à avancer à cause du vent.
Qu’à cela ne tienne. L’amour donne des ailes, et ce sont ces ailes qui permettront de finir joliment cette histoire.
Racontée avec délicatesse et humour, elle est illustrée dans des douces couleurs pastel par Claire Bajen-Castells, avec beaucoup de sensibilité.

(A partir de 4 ans)

Créatures légendaires de Bretagne et d’ailleurs, Yann Tatibouët 

Cet ouvrage peut être lu par tous. Mieux, dit l’auteur, par tous ceux qui ont gardé une âme d’enfant et qui croient aux fées, elfes et autres sorcières.
Car ici tout est bien expliqué sous trois angles : documentaire sur la créature, un conte dont elle est l’héroïne, et une liste des plus connues dans chaque espèce.
Une lecture très instructive, qui fait appel à la littérature, aux croyances traditionnelles, le tout rédigé avec beaucoup d’humour.
L’illustrateur Christophe Boncens sait donner vie à toutes ces créatures, par une approche colorée et vive.
Avant de vous endormir regardez bien sous le lit, dans les armoires, vous pouvez rencontrer l’une de ces créatures.

(A partir de 5 ans)

Chez Thierry Magnier éditions :

editions-thierry-magnier

Bazar bizarre, Jean Lecointre

Ce superbe imagier sort des sentiers battus. Ici ce sont deux mots et deux objets qui composent une seule image. Chapeau –chameau, poussin-coussin, etc. Chaque image intègre les deux concepts, avec une grande créativité. C’est très riche, ça permet de jouer avec les mots, les sonorités de la langue et l’imaginaire visuel.

(A partir de 2 ans)

Une histoire bien secouée, Corinne Dreyfuss

Ceci pourrait être une histoire, elle commence comme toutes les histoires. Il était une fois une princesse et un beau chevalier…. Mais une fourmi apparaît sur la page, et encore une, et de plus en plus, et malgré les efforts pour les chasser et pour continuer l’histoire, celle-ci devient de plus en plus compliquée, le conteur mélange les personnages, tant il est obsédé par ces fourmis qui remplissent les pages. Le lecteur doit contribuer en secouant le livre, mais rien n’y fait.
L’illustratrice joue avec la typographie et donne un grand relief aux pages envahies de fourmis.
En désespoir de cause on propose au lecteur de finir avec la chanson « la fourmi m’a piqué la main.
Hilarant !

(A partir de 2 ans)

Chez La Martinière jeunesse :

lamartinierejeunesse

Mon imagier des animaux. Bébés, Naturagency

Voici un très bel imagier pour initier les enfants aux animaux et à leurs petits. On y trouvera des animaux bien connus des enfants (agneaux, poules, chevaux) et d’autres, comme le gérénuk, que même les parents risquent de ne pas connaître.
Les photos de l’agence Naturagency sont d’une très belle qualité.

(A partir de 2 ans)

Dis comment te défends-tu ? Françoise de Guibert 

Ce livre passionnant dévoile les mille et une astuces que peuvent utiliser les animaux pour se défendre. Et il faut dire que la créativité de dame nature est inépuisable !
Que ce soit en se déguisant comme si l’on était un animal méchant, ou en faisant le mort, ou feignant d’être blessé pour éloigner le prédateur du nid, ou encore en laissant une partie de son corps au prédateur pour pouvoir s’enfuir, la lecture nous mène de surprise en surprise.
Ce livre est intéressant pour tous, que l’on soit enfant ou adulte.
Les illustrations de Clémence Pollet sont sympathiques et illustrent avec une grande créativité ce texte délicieux.

(A partir de 4 ans)

Chez Casterman

casterman

Dans la collection « A qui sont ces oreilles ? » voici deux nouveaux ouvrages. Le principe est le même : des livres de petit format, cartonnés, avec, dans chaque page de droite, la tête d’un animal. Des oreilles en peluche dépassent du livre, pour s’insérer sur la tête des divers animaux, ce qui donne souvent des résultats très drôles.

(A partir d’un an)

Elles sont à toi, petit poussin ?

C’est aux animaux de la ferme de se questionner sur l’appartenance des oreilles. Qui est leur propriétaire ?

Elles sont à toi, grand croco ?

C’est au tour des animaux de la jungle de s’interroger. Ni le croco, ni le rhino, ni la girafe, ni le zèbre…à qui appartiennent-elles ?

Dans la collection « Mon imagier préféré » paraissent deux nouveaux ouvrages. Chaque ouvrage possède plus de 250 mots joliment illustrés et un cherche et trouve

(Pour les enfants à partir de 2 ans).

Dans la maison

Figure ici tout ce que l’on peut trouver dans la chambre, le salon, la cuisine, la salle de bains et le jardin, avec une grande profusion d’objets joliment colorés. Et pour pimenter le tout, des petites devinettes sont là pour le plaisir des petits et des parents qui se prendront au jeu.

Dans le monde entier

Les petits trouveront ici beaucoup de notions qu’ils ne connaissent pas. Qu’à cela ne tienne. Ce sera justement une belle occasion pour leur apprendre le monde. Monde qui commence dans la forêt, au bord de la mer, à la ferme, dans la ville et dans le monde sauvage. Et qui sera très utile pour préparer les vacances.

Chez Le Seuil Jeunesse :

Le Seuil Jeunesse 

Dans la collection « Bon pour les bébés », que nous apprécions particulièrement, Thierry Dedieu propose encore deux nouvelles productions. Dans un très grand format, des ouvrages en noir et blanc ont toujours un grand succès chez les bébés

(0-3 ans)

Maman les petits bateaux

Reprenant la célèbre chanson, l’auteur y ajoute des nouveaux couplets et commentaires, sympathiques et tendres.

La chanson des insectes

Cet album est composé seulement d’illustrations d’insectes. Dans les premières pages ils sont de grande taille, ensuite les pages deviennent de plus en plus peuplées, jusqu’à la parution du texte. Ce sont alors des plages d’onomatopées qui jouent avec les différentes polices et tailles, dans un joli jeu de conversations.

Chez Usborne :

usborne

Où est mon lapin, Fiona Watt

Dans la collection « Les tout-doux » un enfant cherche son lapin. Pour cela, au fil des pages, il y aura divers lapins, auxquels on aura inséré, dans différentes parties du corps, des matières diverses. Ce sera rugueux, pelucheux, brillant…
Une belle idée pour un travail du toucher relié au langage.

(A partir de 1 an)

Dix histoires d’animaux de dix minutes

Voici 10 histoires qui feront le bonheur des enfants…et des parents, qui trouveront un bon support pour les histoires du soir.
Adaptées, soit de contes traditionnels de divers pays, soit certaines d’écrivains connus (Esope, Perrault, Kipling), elles gardent toujours la fraîcheur et l’intérêt qui fait que les enfants ne s’en lasseront pas. Et, cerise sur le gâteau, les illustrations sont adorables.
A vos histoires !

(A partir de 5 ans)

Chez Gallimard jeunesse :

gallimard-jeunesse

Dans la collection « Mes contes à déplier » textes de Philippe Lechermeier, illustrations Mylène Rigaudie, les histoires sont présentées sur une double page qui se déplie, formant ainsi une sorte de décor, qui permet de raconter tout en plongeant dans l’ambiance. C’est idéal pour les conteurs, que ce soient les parents, les enseignants ou un enfant qui raconte à d’autres. C’est aussi un bon outil pour mettre le conte en mouvement avec les enfants.

(A partir de 4 ans)

Le petit poucet

On plonge dans la forêt avec le Petit Poucet, on frémit chez l’ogre, et on s’envole avec les bottes, comme si on y était. Et on a très, très peur.

Le Chat botté

Cette fois, les ambiances sont plus variées. La pauvre hutte du meunier, la campagne, les animaux, le palais…. Pour le plaisir de raconter une et autre fois.


LIVRES SONORES

Mes premières chansons d’Henri Dès METAL

Des extraits des grands tubes d’Henri Dès comme la petite Charlotte, en passant par Les bêtises à l’école ou La glace au citron, sont ici revisités avec un accompagnement « métal ». Pourquoi pas ? Mais malheureusement la qualité des puces sonores n’est pas au rendez-vous.
Les illustrations d’Audrey Guillerey sont colorées, gaies et vivantes.

(A partir de 2 ans)

Gründ

Chez Usborne :

usborne

Dans la collection « Mon petit livre sonore » voici deux livres cartonnés, avec 5 doubles pages. Il y a les textes correspondant à chaque animal, avec les jolies illustrations de Lee Wildish et les puces sonores.

(A partir de un an)

L’animalerie, Jessica Greenwell

Dans cette animalerie tous les animaux sont bruyants. Du cacatoès au perroquet, en passant par le lapin et autres chiots, il sera possible de les voir avec les illustrations et d’entendre certains d’entre eux. Et pour tous, de jolies onomatopées font connaître leurs cris.

A la ferme, Jess Greenwell

Les animaux dans la ferme se réveillent peu à peu. D’abord le coq qui avec son chant réveille le mouton qui réveille le cheval, et ainsi de suite. Une belle occasion pour apprendre comment s’appellent les différents cris. Le cheval henni, l’âne brait…. Et tout ce beau monde réveille le fermier.


LIVRES POUR ADULTES

Ce que l’école peut encore pour la démocratie, Philippe Merieu

Lire cet ouvrage de Philippe Merieu, est plonger dans un bain de jouvence, tant ses propos, même si souvent très critiques, donnent de l’espoir.
Car l’auteur parle de pédagogie, d’une pédagogie qui prend racine dans les grands pédagogues des 19 et 20 siècles, en s’inspirant de Pestalozzi, Makarenko, Korkzac, Freinet et bien d’autres figures qui ont réfléchi et agi pour une pédagogie émancipatrice.
Homme de pensée mais aussi homme de terrain, l’auteur constate des échecs et réfléchi à ses causes.
Faisant part de ses expériences en tant qu’élève mais aussi en tant qu’enseignant, de la maternelle à l’université, il raconte, avec beaucoup d’empathie et souvent avec beaucoup d’émotion, ses expériences tout au long de sa carrière, pour tenter de faire des classes « le lieu de l’apprentissage obstiné et joyeux à la fois, de la liberté de penser et de la capacité à fabriquer du commun. »

Autrement

Autrement :

autrement

Ecole, Laurence De Cock

L’auteure, docteure en sciences de l’éducation, est professeure agrégée en lycée et chargée de cours à l’Université. C’est dire si elle connaît le sujet.
Car le mot école déclenche des passions.
Avec une grande connaissance de l’histoire de l’école et de la pédagogie, Laurence De Cock retrace les différentes étapes de l’avènement de cette institution, née avant Jules Ferry, jusqu’à maintenant. Elle fait une analyse pertinente des parcours pédagogiques des gouvernements successifs.
Une grande partie est dévolue aux pédagogies dites alternatives, faisant ressortir avec justesse les différences non seulement de méthode, mais aussi d’idéologie politique. Car, malgré le discours qui veut que la pédagogie doive être neutre, il est bien évident que l’école pour tous, égalitaire, que nous voulons, est aussi une affaire de classes sociales et bien sûr, de politique.
Un ouvrage clair, concis et éclairant, à mettre entre les mains de tous ceux qui s’occupent d’éducation, bien sûr, mais aussi des parents pour en finir avec beaucoup d’idées reçues.

L’internationale des républiques des enfants, 1939-1955,
Boussion-Gardet-Ruchet 

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, des millions d’enfants orphelins ou séparés de leurs parents se trouvent en errance et sont recueillis dans des foyers pour enfants.
Ces structures furent mises en place dans l’urgence par des utopistes (médecins, pédagogues, prêtres, psychiatres) pour créer des républiques d’enfants, véritables laboratoires des pédagogies alternatives.
Cet ouvrage dense, rédigé avec une grande rigueur, décrit avec minutie des expériences , mais aussi des enjeux philosophiques, religieux et politiques, et permet de visualiser ce travail extraordinaire et méconnu, dont nous remercions les auteurs d’avoir eu la volonté de le sortir de l’oubli.
Au fil des pages nous rencontrerons des noms bien connus de la pédagogie, de la psychologie, comme Henri Wallon, Jean Piaget, Julian de Ajuariaguerra, Adolphe Ferrière, Fernand Deligny et bien d’autres, ainsi qu’une foule de personnalités, souvent très idéalistes, qui ont œuvré et se sont battues pour mettre en place ces structures dans lesquelles les enfants étaient les maîtres d’œuvre de leurs vies.
Les enfants venaient de plusieurs pays, avec le but de créer de véritables républiques d’enfants, pour vivre ensemble, dans l’esprit internationaliste des militants de l’époque.
Une belle expérience, un beau rêve, qui s’est délité peu à peu pour des raisons politiques (guerre froide et nette séparation de l’est et l’ouest).

Chez Erès :

editions-eres

Parents, enfants, école : approches transculturelles,
Jacques Barou

Anthropologue et sociologue, l’auteur fait une approche transculturelle très intéressante de la vie humaine, de la naissance à la vieillesse.
Analysant étape après étape le processus d’intégration des différents flux migratoires, il donne des indications précieuses pour pouvoir comprendre les attitudes et réactions des populations diverses, et met en garde contre les a priori, qui partent souvent d’une bonne intention.
A partir de cas concrets, il donne des pistes d’analyse des problèmes religieux, culturels, éducatifs, familiaux…
Dans un langage clair et précis, il pose des bases de nouvelles relations plus apaisées entre les différents acteurs de la vie sociale.

Le bébé, du sentiment d’être au sentiment d’exister, Bernard Golse

Etre ou exister, deux notions qui ne laissent pas d’interroger. Etre est un sentiment inhérent à tout organisme vivant, et exister (ex-ister) fait référence à l’extérieur, à l’environnement.
L’auteur part de la constatation que le bébé peut se représenter psychiquement le lien avant de pouvoir se représenter l’objet concerné par ce lien. Il est donc très important de prendre soin de ce lien, car le bébé pourra ainsi découvrir l’autre et se découvrir soi-même.
Après la naissance sans violence, il faut aider les enfants à une naissance psychique sans violence.
Dans cet ouvrage il est possible de trouver des pistes pour ce travail. Un outil éclairant et fort utile qui aide a réfléchir et à aller de l’avant.

Educateur au quotidien dans un lieu de vie et d’accueil,
Patrick Tesson

Cet ouvrage passionnant est écrit par un être passionné. En effet, l’auteur raconte la mise en place d’un lieu de vie et d’accueil de jeunes.
Partant du principe que des jeunes placés par l’ASE peuvent errer de foyer en foyer, ballotés et en souffrance, la mise en place de ce foyer propose une alternance éducative.
Pensé avec tous les détails, ce projet propose aux jeunes d’habiter plusieurs années dans un lieu accueillant, une maison, avec une maîtresse de maison et d’autres adultes, ce qui leur permet d’avoir une existence plus proche de la normale. Bien sûr, il y a des règles à respecter, ce qui est normal, mais les jeunes sont traités avec bienveillance, suivis personnellement et écoutés.
Tout n’est pas toujours simple, mais ces petites structures permettent un meilleur suivi.
Des témoignages des jeunes et des professionnels permettent de voir de l’intérieur l’intérêt de cette démarche. Témoignages quelquefois poignants, mais d’une grande richesse.
Souhaitons que ces expériences deviennent de plus en plus fréquentes.
L’auteur propose aussi, en fin d’ouvrage, une documentation très précise, avec des fichiers à télécharger, pour aider ceux qui voudraient se lancer dans une si belle aventure.

Le livre pour l’insertion et le refus de l’exclusion.
20 ans de lecture en petite enfance,
Association LIRE

Depuis les travaux de l’association ACCES, (fondée en 1982 par René Diatkine, Tony Lainé et Marie Bonnafé, que nous avons relayé dans nos pages), les bienfaits de la lecture pour les tout-petits ne sont plus à démontrer.
Et c’est ce que nous pouvons voir à travers les témoignages des professionnelles de l’Association LIRE, qui fête son 20ème anniversaire.
Utilisant le livre dans des lieux très divers (crèches, écoles, bibliothèques, bien sûr, mais aussi PMI et autres lieux où il est possible de rencontrer les enfants avec leurs parents) ces lectrices œuvrent, entre autres, pour créer du lien.
Des témoignages émouvants montrent comment certaines mères, réticentes au départ, s’approprient cet outil, une fois qu’elles voient leurs enfants s’épanouir. Réticences liées souvent au fait de l’acculturation, de l’analphabétisme.
Il est intéressant de voir la place que la musique peut avoir dans ces activités. L’utilisation des livres avec des comptines, que l’on peut chantonner, ouvre un grand espace à la communication.
Cet ouvrage donne aussi beaucoup de pistes de lecture, et montre, encore une fois, l’intérêt et l’importance de cette activité dès le plus jeune âge.
Comme disait Maire Bonnafé : « Les livres c’est bon pour les bébés »


REVUES

Le nouvel éducateur N° 250 : L’émancipation numérique

Qu’aurait dit Freinet si à la place d’écrire les textes avec l’imprimerie, on les écrivait avec l’ordinateur ?
Dans ce numéro, il est question d’émancipation numérique, dans le vrai sens du mot émancipation. C’est-à-dire, que sans les renier, au contraire, il faut se saisir des outils pour pouvoir les maîtriser, sans qu’ils nous maîtrisent. Et pour cela de nombreuses pistes sont données, comme les logiciels libres, open source, qui nous libèrent des Gafam. Les connaître et les faire connaître aux enfants, fera d’eux des citoyens libres qui pourront ainsi choisir et juger, ce qui est dans l’esprit de cette pédagogie.
D’autres rubriques pratiques, de partage d’expériences, par exemple, complètent ce numéro passionnant.

Icem, pédagogie Freinet

Chez Erès :

editionseres

Enfances PSY N° 85. Actualités du jeu.

On ne parlera jamais assez de l’importance du jeu dans le développement de l’enfant.
Dans ce numéro très riche, il sera question des origines du jeu chez le jeune enfant, de la culture enfantine à travers l’évolution du jouet , du rôle des ludothèques et des terrains de jeux, ainsi que d’un sujet très d’actualité et très controversé : les jeux vidéo.
Dans un autre registre, des comptes rendus d’expériences en psychothérapie montrent l’intérêt et l’importance du jeu, ainsi que de la musicothérapie, avec des témoignages très poignants, comme celui des enfants qui ne savent pas jouer.
Un sujet à voir et à revoir, tant il est de première importance.

Savoirs et clinique. Revue de psychanalyse N°27. L-enfant-tyran

Qui n’a pas rencontré un de ses enfants tout-puissants, qui tyrannisent parents, famille, et sont le désespoir des enseignants ? Sont-ils pour autant heureux ?
Dans ce numéro, cette thématique est traitée sur des angles divers, comme elle l’a été lors du colloque de l’ALEPH (Association pour l’étude de la psychanalyse et de son histoire).
Abordée par des thérapeutes (psychiatres, psychanalystes) , avec présentation de cas cliniques, souvent très poignants, elle l’est aussi par le biais de la littérature, les arts plastiques ou le cinéma.
Les rubriques habituelles (cinéma, comptes rendus de lectures…) complètent cette lecture fort intéressante.

METHODES

Vocalisons,
une formation musicale complète pour les chanteurs, (vol 2),
Claude André-François

Nous avons parlé il y a quelques mois du premier volume de cette méthode. Voici le deuxième, et nous ne pouvons que nous en réjouir de sa parution.
Car il complète avec bonheur ce premier volume que nous avons beaucoup apprécié.
D’une façon intelligente, l’auteur donne des pistes aux chanteurs pour apprendre à déchiffrer une mélodie et pouvoir ainsi être autonomes, sans dépendre d’enregistrements et autres béquilles.
Travail d’intervalles, d’harmonie, d’écriture, tout est très bien expliqué et soutenu par des fichiers audio à télécharger sur le site de l’auteur.
Plus d’excuses pour ne pas lire !

billaudot


nos autres sélections : cd || livres - cd || coups de coeur || haut de la page ||
* retour à l'accueil


ADEM 4 rue Lucie 94350 Villiers sur Marne 01 49 30 94 67 e-mail: association.adem@wanadoo.fr