nos sélections : cd | livres - cd | coups de coeur

SELECTIONS LIVRES

mai - août 2021

par Cristina Agosti - Gherban


Voici nos nouvelles sélections pour ces temps difficiles.
Vous pouvez commander les livres et les livres/CD chez votre libraire ou dans ces sites.

librairiesindependantes || leslibraires || lalibrairie || placedeslibraires

Bonne lecture et bonne écoute

LIVRES POUR ENFANTS

Rag et Boogie
(La toute petite histoire d’une extraordinaire musique),
Troendlé, Paumier, Chabouté.

Ce récit a lieu dans le Missouri, autour de 1890 et raconte, dans une ambiance de fort racisme, l’histoire de deux garçons noirs, fous de musique, et fort talentueux.
L’un, Rag, vit avec sa famille, aimante, qui fait des efforts pour l’aider à réussir dans la vie. L’autre, Boogie, est un enfant des rues, orphelin, qui est recueilli par cette famille.
Les deux garçons, fort doués pour le piano, en feront leur métier. Pianistes de bars, animant des bals chez des particuliers, ils deviendront si célèbres que leurs noms donneront l’appellation aux musiques qu’ils ont composées. Le rag-time et le booggie-boogie.
C’est une belle histoire qui introduit les lecteurs dans cette ambiance sudiste et raciste de l’Amérique du 19ème siècle. Ce récit a donné lieu au très beau spectacle musical « Rag’n Boogie » de Sébastien Troendlé, que nous avons chroniqué sur ce site. (Nous avons vu)

(A partir de 6 ans)

Les rêveurs

En avant la musique, Ingrid Seithumer

Qu’est-ce qu’est la musique, d’où vient-elle, est-ce qu’ écouter de la musique fait du bien, les animaux aiment-ils la musique ?…
Ces questions et beaucoup d’autres sont traitées avec intelligence et simplicité, pour donner aux enfants des repères et des notions claires de ce qu’est la musique dans de nombreux aspects.
Simplicité qui ne veut pas dire simplisme, car l’on peut voir dans ces textes des notions complexes comme le traitement de la maladie par la musique, l’intelligence artificielle, et beaucoup d’autres sujets.
Un ouvrage de référence à avoir à la maison ou à l’école, pour pouvoir approfondir et répondre sur différents aspects de cet art passionnant.
Il est illustré joyeusement par Bruno Gibert.

(A partir de 7 ans)

Actes Sud junior

Anna qui chante, Sonia Paoloni

Dans un royaume lointain un roi tyrannique tient sa fille enfermée, à l’écart de tout. On l’appelle « Judith la triste ». Pour l’égayer, le roi fait voler des filles qui deviennent des compagnes éphémères, et qui une fois délaissés, sont enfermées dans une tour.
Jusqu’à l’arrivée d’Anna, une jeune fille libre qui n’a pas peur, et qui chante la liberté. Peu à peu la princesse, aidée par l’amitié d’Anna, reprend le goût de la vie et ose affronter son père.
Le chant d’Anna prend une telle ampleur qu’il immobilise le roi qui devient une statue de pierre. Et dans tout le royaume un vent de liberté se lève.
Cette très belle histoire, féministe et engagée, s’éloigne des contes de princesses qui attendent le prince charmant.
Les belles illustrations d’Eloïse Rey accompagnent et rehaussent ce texte haut en couleur.

(A partir de 5 ans)

Biscoto éditions 

Mon étrange famille, Lili Chartrand

Voici une étrange famille, aux personnages assez surréalistes. Ils sont présentés dans des doubles pages, et la réunion du texte et des illustrations baroques de Marion Arbona produit un effet surprenant. On ne s’en lasse pas de regarder chaque détail, ces mélanges des formes et d’objets réalisés à la plume et au crayon de bois.
Tous différents et ce sont bien ces différences qui font le charme de cette famille sans égal.

(A partir de 5 ans)

Editions d’eux 

Pomme d’api, Clémentine Dérodit

Dans la collection « Mes premières comptines » à toucher, cet adorable petit album fera le bonheur des enfants.
Car la comptine se déroule tout au long des solides pages cartonnées, avec des inserts de matières diverses. Les enfants pourront donc toucher le paillasson, un peu rugueux, la douce robe molletonnée, et ainsi de suite.
Une très jolie façon de réunir plusieurs sens.

(A partir de 2 ans)

Gründ 

Confettis, Adèle Jolivard

Une petite fille raconte sa vie. En cinq histoires nous la verrons en classe, en train d’apprendre à lire, en vacances, en classe verte, au bord de la mer, au carnaval…
Ecrit simplement, avec des mots et des émotions d’enfant, ce livre s’adresse à des enfants qui débutent la lecture et qui pourront s’y reconnaître et partager ses expériences.
Les illustrations, d’une grande finesse, permettent de visualiser cet univers si simple et en même temps si riche.

(A partir de 5 ans)

Les fourmis rouges 

Le livre extraordinaire des insectes et araignées,
Barbara Taylor, illustrations Val Walerczuk

Chaque double page de cet album de très grand format dévoile la vie d’un insecte, avec tous les détails, donnés d’une façon claire et succincte. Le tout accompagné d’éblouissantes illustrations. Et il y a de quoi rester pantois au vu de la quantité et de la diversité d’insectes qui existent dans ce monde.
Une lecture à faire en famille.

(A partir de 6 ans)

Little Urban :

Sango et la rivière, Jean Muzi 

Ce conte de tradition africaine met en scène un petit singe auquel, pour la première fois, sa mère lui confie une tâche importante : aller tout seul chez sa tante.
Il a un peu peur, doit traverser la rivière et ne sait pas quoi faire. La girafe dit que l’eau n’est pas profonde et le lézard, en revanche, lui dit qu’il va se noyer. Qui croire ?
Il retourne voir sa maman qui lui propose de réfléchir aux raisons de cette différence d’avis.
Et c’est ainsi que le petit singe pût affronter sans peine sa tache.
Une adorable histoire illustrée par Djohr, avec des couleurs éblouissantes.

(A partir de 3 ans)

Père Castor 

Un espiègle canari, Michel Piquemal

Un sultan, en Inde, adorait le chant des oiseaux et en élevait dans des immenses volières.
Son vizir parcourait le pays à la recherche des oiseaux rares, faisant croire au sultan qu’il avait payé des sommes fabuleuses, qu’il gardait pour lui.
Un jour il rencontra un enfant qui possédait un canari au chant extraordinaire. Mais le garçon ne voulait pas se séparer de son ami, pour tout l’or du monde. Le vizir lui arracha la cage et partit au palais, où il se fit payer un bon prix.
Mais au moment de chanter, l’oiseau tourna le dos au sultan et sortit un énorme pet, qui remplit l’air d’une effroyable puanteur. Tous se précipitèrent pour ouvrir les fenêtres et …l’oiseau s’envola et partit retrouver son ami.
Le sultan, comprenant la leçon, destitua le vizir et partit à la recherche de l’oiseau, mais seulement pour entendre son chant d’oiseau libre.
Cette jolie histoire qui parle de liberté, est illustrée avec des couleurs flamboyantes, qui plongent le lecteur dans l’ambiance colorée du pays.

(A partir de 5 ans)

Cipango :

Tigre et Léopard, Jill Gill

Un tigre et « une léoparde » se rencontrent et se trouvent étranges. L’un ayant des rayures, l’autre des taches. Ils s’invitent dans leurs maisons, dont l’une est toute rayée et l’autre pleine de taches . Chacun trouve la maison de l’autre fort belle et ils décident d’en construire une en combinant rayures et taches. Ils font de même pour les meubles.
A travers cette amitié, le lecteur est amené à comprendre la différence et le respect de l’autre.
Les illustrations, dans lesquelles le noir et le jaune prédominent, sont très expressives et font voir avec douceur ce monde où la différence est un atout.

(A partir de 5 ans)

Memo 

La très grande aventure, Anne Cortev

Voici l’histoire délirante de deux amis :un petit-pois et un haricot, qui veulent parcourir le monde. Mais ce parcours leur réserve plein de surprises. Heureusement, ils rencontrent Monica la fourmi, qui les aide à s’en sortir d’un mauvais pas. Nous ne raconterons pas l’histoire, pour laisser au lecteur le temps des surprises. Olyvier Latyk illustre l’histoire avec délicatesse, humour et poésie. C’est un vrai délice !

(A partir de 3 ans)

grasset

Trois léopards, Kouam Tawa

Trois léopards s’en allaient à la chasse, un grand, un moyen et un petit. Et pour se donner du courage, ils chantaient  des petites ritournelles.
Ils finirent par attraper une antilope, qu’ils ont mangée, se la répartissant d’une manière très peu équitable.
Et au retour, en chantant, chacun pense à la prochaine fois, mais pas de la même façon.
Cette jolie histoire est très chantante, il serait intéressant de la travailler musicalement avec des enfants. Car le texte est très rythmé et permet des jeux de langage.
Les illustrations de Bertrand Dubois sont magiques, avec de belles couleurs en transparence et des détails savoureux.

(A partir de 4 ans)

mazetto-square 

Ma poupée, Annelise Heurtier

Dans la collection Badaboum, par terre les clichés, voici une nouvelle production.
Un enfant joue avec sa poupée. La promène, lui donne son biberon, l’amène au parc, et bien d’autres choses que l’on fait habituellement avec les enfants. Le tout avec beaucoup de soin et de gentillesse.
Une dame qui passe lui dit gentiment : « tu joues à la maman ? » Non, au papa, dit le petit garçon.
A travers cette simple histoire, nous voyons comment les à priori ont la vie longue. Et qu’il faut, bien sûr, les combattre.
Donnons des poupées aux garçons.

(A partir de3 ans)

talentshauts 

Chez Beluga :

beluga-jeunesse

Les mystères de Sidroc’h : Le passage (T1), Armelle Ralo

Un adolescent, Antoine, et ses petits frère et sœur doivent aller vivre pendant les vacances chez ses grands oncles, car leur mère est malade. Ce qui n’est pas pour plaire au grand garçon, qui pense qu’il va s’ennuyer.
Qu’à cela ne tienne ! Ils arrivent dans une étrange maison, construite autour d’un arbre, et dont les chambres sont bien étranges.
Peu à peu, Antoine se rend compte qu’ils se passent des choses bizarres.
Sa mère étant au plus mal, son oncle décide de le mettre au courant de l’histoire familiale. Histoire qui n’est pas simple, bien au contraire.
C’est ainsi qu’Antoine partira dans un autre monde, peuplé de trolls et autres êtres étranges, maléfiques ou bienveillants, pour essayer de trouver un remède pour sauver sa mère.
Cette histoire fantastique est passionnante. Bien que destinée aux enfants à partir de 9 ans et aux jeunes adultes, les vieux adultes avons été complètement pris et espérons la suite.
Les illustrations de Senyphine rendent bien ce climat étrange et angoissant.

(Pour tous à partir de 9 ans)

Dans la collection « Les contes de la mer » voici deux ouvrages écrits et illustrés par Christophe Boncens
(A partir de 5 ans)

Le gardien du phare,

Un jeune homme fait naufrage et arrive sur une île qui lui semble déserte. En déambulant dans les rues un vieil homme l’accueille, lui présente sa petite fille et lui raconte pourquoi le phare est éteint.
Ce sont des fées de la mer qui en ont pris possession et qui l’ont éteint. Ainsi les embarcations font naufrage et les fées peuvent récupérer les trésors qu’elles enferment dans le phare. Et pour le garder, elles ont fait prisonnier le gardien, le transformant en fantôme. Pour se libérer il devra trouver un remplaçant. Et c’est-ce qu’il fit, en attrapant un voleur, qui devint à son tour fantôme.
Notre jeune homme est attiré par un autre, qui lui propose de partager le butin, pendant l’heure de sortie du fantôme. Le plan est parfait mais….réussiront-ils ?
Cette histoire illustrée avec des tons doux et joyeux en même temps, est parmi celles que les enfants voudront entendre …encore une fois !

Le monstre de l’océan

Dans un petit village au bord de la mer, vivent une fillette, Madina, et sa grand-mère, qui l’a élevée après la disparition de ses parents. Le jour de ses 16 ans , la grand-mère lui dévoile son secret. Elle est née de l’amour d’un pécheur et d’une sirène, mais le père de celle-ci, mécontent de cette alliance, envoie un monstre pour les dévorer. La Reine des mers utilise ses pouvoirs pour les protéger. Elle demande aux parents de partir sans laisser de traces et donne à la petite fille un collier magique qu’elle devra porter à partir de ses 16 ans, et qui la protègera. Sinon, le monstre viendra la dévorer.
Ceci fut fait, mais ce qui devait arriver arriva…Le collier a été volé pendant le sommeil de la jeune fille et le monstre est arrivé au village.
Mais tout est bien qui finit bien. Madine, grâce à l’aide de sa marraine, parvient à récupérer le collier et le village retrouve calme et sérénité.

Voici deux ouvrages dans la nouvelle collection « Les p’tits Moutik »
Ecrits par Claire Bajen-Castells et illustrés par Sillousoune, ils s’adressent aux enfants à partir de 4 ans, pour leur expliquer…le monde.

Pourquoi il y a des vagues sur la mer ?

D’abord il y aura une explication poétique. Elle amènera deux enfants par monts et par mers, à dos de mouette, entre autres. Ils trouveront une fée, la créatrice des vagues, et vogueront dans un univers imaginaire.
Ensuite, il y a l’explication scientifique, qui avec simplicité, explique ce phénomène naturel.

Pourquoi l’herbe est verte ?

C’est la question qui se posent les deux enfants. Et ils vont demander aux animaux s’ils le savent. Après moultes questionnements, c’est la grenouille qui répond, avec aplomb, que c’est elle qui l’a peint en vert…. Toutes ces péripéties sont délicieusement illustrées, dans des couleurs d’une grande tendresse.
Et pour le côté scientifique, des expériences simples passionneront les enfants.

Chez Tom Poche

tompoche

La maman des poissons, Lucie Albon 

Une maman poisson va avoir des œufs pour la première foi et ne sait pas comment faire pour les préserver. Elle va donc demander conseil à la crevette, à l’hippocampe, à la tortue, à une huitre, mais chaque fois la solution n’est pas adaptée. Et si je demandais à maman ? Sage décision, et c’est ainsi qu’elle trouva comment faire.
Cette jolie histoire de randonnée est illustrée avec délicatesse, avec des couleurs pastel et des jeux des transparences d’une grande beauté.

(A partir de 2 ans)

Petit lapin rêve de gloire, Alexandre Chardin 

Un petit lapin rêvait d’aventures et de gloire. Il partit donc à l’aventure, et à chaque étape de son périple des animaux le mettaient en garde devant les périls qui l’attendaient. Mais cela ne faisait qu’exciter ses envies folles. Du ruisseau à la rivière, et ensuite à la mer, il était prêt à montrer son courage. Une baleine le sauva, tout en faisant mine d’avoir eu pitié du soi-disant ennemi. Tranquillisé, le petit lapin fut ramené par le cétacé dans sa maison, non sans quelques problèmes.
Des illustrations d’une grande expressivité complètent cette adorable histoire.

(A partir de 4 ans)

Le samouraï et les 3 mouches, Dedieu

Dans un style « japonisant » voici une histoire d’un samouraï imperturbable devant des gens qui le provoquent et qui voudraient lui voler son sabre. Impassible il continue son repas, mais…trois mouches le dérangent. C’est alors qu’il prendra ses baguettes et les tuera, ce qui fera fuir les brigands. Et il finira son repas en paix.
Ecrite sous forme de haïkus, l’histoire s’inspire d’une légende nippone qui a des similitudes avec l’histoire du Vaillant petit tailleur et qui fait comprendre que souvent la ruse est plus payante que la force.

(A partir de 5 ans)

Curieuse, bavarde et coquette, Michel Piquemal

Un roi est désespéré. Il n’a que trois filles et pas de garçon. Comment continuer la lignée, défendre le royaume, et ainsi de suite. Il ne supporte pas la curiosité de l’une, ni les bavardages de la deuxième, et encore moins la coquetterie de la troisième.
Et ce qui devait arriver arriva. Le royaume fut envahi et le roi fait prisonnier et enfermé dans une tour imprenable.
C’est alors que les filles se mirent au travail, pour éviter de devenir aussi des prisonniers. La curieuse connaissait un passage secret, et elles purent sortir, la bavarde alla dans tous les villages haranguer les paysans et lever une armée et la troisième séduit le fils du roi ennemi et lui vola les clés de la tour.
Le roi fut donc libéré, et tout rentra dans l’ordre.
Il dut reconnaître que ses filles étaient aussi capables que les garçons et nomma deux d’entre elles ministres. Quant à la troisième, elle épousa le fils du roi.

(A partir de 6 ans)

Chez La joie de lire :

lajoiedelire

Le voisin, Walid Serageldine 

Cet album sans texte est pourtant bien explicite. Il s’agit des relations entre voisins. D’un côté une famille d’éléphants qui aime faire la fête. De l’autre un rhinocéros qui voudrait une vie paisible et calme. Après beaucoup de chicanes, le rhinocéros décide de faire la paix mais…
Une histoire intéressante pour faire parler des relations avec les autres.

(A partir de 3 ans)

Gabriel, Maylis Daufresne

Ce vendredi Gabriel sort de l’école. Sa maman l’attend, avec une litanie de choses qu’elle a faites, qu’elle devrait faire…Tout ceci au milieu du brouhaha des gens qui sortent du travail, se pressent, des voitures bruyantes…Gabriel essaie de se souvenir de ce qu’il a fait à l’école, mais…c’est difficile. La voiture continue de rouler et c’est la campagne, ses arbres, la belle lumière et…grand-père qui l’attend avec plein de surprises, comme chaque vendredi.
Bonheur de regarder le ciel étoilé, et de toutes les petites choses qui font le sel de la vie.
Juliette Lagrange rend parfaitement compte de ces divers climats, avec des illustrations pleines de charme.

(A partir de 4 ans)

L’imagier des fleurs du jardin, Marie-Noëlle Horvath.

Nous avons déjà chroniqué des ouvrages de cette artiste, qui manie les techniques du patchwork et des arts textiles en général.
Ce petit album, conçu pendant le confinement montre, avec une grande délicatesse, les fleurs simples qui se trouvent en abondance dans les prés et les jardins dès que le printemps éclot.
Utilisant une technique de tissus découpés et collés sur une toile de lin, nous pourrons nous promener, au fil des pages, parmi les crocus, jonquilles et autres tulipes.

(A partir de 2 ans)

Clown, Victor Hussenot

Ce gros ouvrage ne possède pas de mots. Uniquement de petits dessins à l’encre de chine noire. Et l’on voit, tout au long des pages, le clown au nez rouge, faire mille facéties.
Tout est dans les détails, les mille et un détails qui feront que le lecteur passera beaucoup de temps à essayer de décrypter chaque image.
Un livre jouissif à décrypter en famille.

(Tout public à partir de 3 ans)

Chez Le Seuil Jeunesse :

seuiljeunesse

Voilà le printemps, Pauline Kalioujny

Ce joli livre tout cartonné, referme beaucoup de surprises, avec un savant jeu de claps qui font de formidables cachettes.
C’est le printemps et la nature se prépare, les animaux sortent de leurs cachettes, c’est le renouveau.
Des couleurs tendres pour cette jolie ode au printemps.

(A partir de 1 an)

L’après-midi d’une fée, André Bouchard

Une petite fille reçoit un déguisement de princesse et s’amuse à jouer à transformer les choses. Et ça lui réussit plus ou moins. Elle transforme sa copine Hortense en crapaud et n’arrive plus à revenir en arrière. Désespérée, elle emmène Hortense chez elle et s’excuse de l’avoir transformée. Mais la mère de son amie a plus d’un tour dans son sac…
C’est une jolie histoire avec une chute inespérée.
Les illustrations très suggestives, jouent avec les contrastes : blanc-noir et couleur.
Un livre qui plaira beaucoup aux petits.

(A partir d 4 ans)

Le Seuil publie une nouvelle série « Le monde autour de moi », qui veut faire découvrir les quatre éléments.
Rédigés par Cécile Roumiguière et illustrés par Marion Duval, ces albums cartonnés bien solides s’adressent aux enfants à partir de 1 an.

LE FEU

Où l’on pourra voir le feu sur différents aspects : feu de cheminée, feu de camp, mais aussi celui qui est sur les bougies ou dans la cuisinière. Et bien sûr, un magnifique feu d’artifice.
Par un jeu de contrastes, dans les doubles pages il sera possible de voir l’univers familier confronté aux éléments de la nature.

LE CIEL

Sur le même principe, bien que le ciel ne soit pas un élément, il permet d’aborder les différentes étapes « météorologiques ». Le ciel rose du matin, un beau ciel bleu avec du soleil, ou encore le ciel gris avec nuages et pluie, la tempête, ainsi que le ciel noir pour aller dormir.
C’est un album tout en couleurs, qui permettra de mettre des mots sur les phénomènes courants ou moins courants.

Chez La Martinière Jeunesse :

editionsdelamartiniere

Promesses, Christine Roussey

Avec des mots simples un adulte « promet » des choses à un enfant. Je te donne la vie, la main , l’amour….
Des illustrations faites avec la même simplicité, agrémentées de découpes étonnantes, font de cet album un petit bijou.

(A partir de 2 ans)

Il est une tradition…
(Du tango au boulier, 60 traditions classées par l’Unesco,
Elsa Delachair, ill. Alex Viougeas.

Elle est étonnante cette liste du patrimoine culturel immatériel de l’Unesco. Car il est possible de trouver des choses très disparates. Du langage sifflé en Turquie, aux dessins sur sable du Vanuatu, en passant par le sauna estonien, la lutte traditionnelle coréenne, ou la gestion des avalanches en Suisse, pour n’en citer que quelques-uns, la lecture de cet ouvrage mène de surprise en découverte.
Chaque page propose une tradition, avec une note simple et courte, accompagnée d’une jolie illustration.
C’est une lecture qui peut se faire en famille, car autant les enfants que les adultes y trouveront un intérêt.

(A partir de 8 ans)

Contes de femmes libres, courageuses et sages, Marilyn Plenard 

Ce recueil contient 10 histoires du monde entier. Et cela fait plaisir de voir que partout dans le monde il existe des femmes libres, intelligentes, fières, qui arrivent à mener leur vie comme elles l’entendent, sans se soumettre. 10 récits agréables à lire, dans la veine des contes populaires, très différents les uns des autres, mais tous passionnants. De quoi montrer aux petites filles que loin d’attendre le prince charmant, il est possible de prendre son destin en main. Les illustrations de Maylis Vigouroux complètent agréablement ce recueil.

(A partir de 7 ans)

La danse de l’oiseau, Céline Ripoll

Un jour de tempête, au creux des vagues, un homme retrouve une femme d’une grande beauté. Ils tombent amoureux, mais la femme lui demande de ne jamais lui demander d’où elle vient.
Peu après né un petit garçon. Le temps passe dans le bonheur, jusqu’à ce que l’enfant, curieux, ait envie de connaître le lieu d’où est venue sa mère, l’île d’en face.
Il se retrouve à la merci du roi de l’île qui n’est autre que son oncle…. qui veut connaître le secret de sa sœur et menace de le dévorer.
Le secret est en fait une merveilleuse danse, le hakamatu, qui est devenu, au fil du temps, la danse emblématique des îles marquises.
Ce récit d’une grande beauté, où l’amour règne, tiré d’une légende fondatrice de ces peuples, est illustré par Orane Sigal, avec des images flamboyantes qui plongent le lecteur dans cette ambiance féérique.

(A partir de 6 ans)

Chez Beluga

beluga

Dans la collection « Les contes de la mer » voici deux ouvrages écrits et illustrés par Christophe Boncens

(A partir de 5 ans)

Le gardien du phare

Un jeune homme fait naufrage et arrive sur une île qui lui semble déserte. En déambulant dans les rues un vieil homme l’accueille, lui présente sa petite fille et lui raconte pourquoi le phare est éteint.
Ce sont des fées de la mer qui en ont pris possession et qui l’ont éteint. Ainsi les embarcations font naufrage et les fées peuvent récupérer les trésors qu’elles enferment dans le phare. Et pour le garder, elles ont fait prisonnier le gardien, le transformant en fantôme. Pour se libérer il devra trouver un remplaçant. Et c’est-ce qu’il fit, en attrapant un voleur, qui devint à son tour fantôme.
Notre jeune homme est attiré par un autre, qui lui propose de partager le butin, pendant l’heure de sortie du fantôme. Le plan est parfait mais….réussiront-ils ?
Cette histoire illustrée avec des tons doux et joyeux en même temps, est parmi celles que les enfants voudront entendre …encore une fois !

Le monstre de l’océan

Dans un petit village au bord de la mer, vivent une fillette, Madina, et sa grand-mère, qui l’a élevée après la disparition de ses parents. Le jour de ses 16 ans , la grand-mère lui dévoile son secret. Elle est née de l’amour d’un pécheur et d’une sirène, mais le père de celle-ci, mécontent de cette alliance, envoie un monstre pour les dévorer. La Reine des mers utilise ses pouvoirs pour les protéger. Elle demande aux parents de partir sans laisser de traces et donne à la petite fille un collier magique qu’elle devra porter à partir de ses 16 ans, et qui la protègera. Sinon, le monstre viendra la dévorer.
Ceci fut fait, mais ce qui devait arriver arriva…Le collier a été volé pendant le sommeil de la jeune fille et le monstre est arrivé au village.
Mais tout est bien qui finit bien. Madine, grâce à l’aide de sa marraine, parvient à récupérer le collier et le village retrouve calme et sérénité.

Voici deux ouvrages dans la nouvelle collection «Les p’tits Moutik»
Ecrits par Claire Bajen-Castells et illustrés par Sillousoune, ils s’adressent aux enfants à partir de 4 ans, pour leur expliquer…le monde.

Pourquoi il y a des vagues sur la mer ?

D’abord il y aura une explication poétique. Elle amènera deux enfants par monts et par mers, à dos de mouette, entre autres. Ils trouveront une fée, la créatrice des vagues, et vogueront dans un univers imaginaire.
Ensuite, il y a l’explication scientifique, qui avec simplicité, explique ce phénomène naturel.

Pourquoi l’herbe est verte ?

C’est la question qui se posent les deux enfants. Et ils vont demander aux animaux s’ils le savent. Après moultes questionnements, c’est la grenouille qui répond, avec aplomb, que c’est elle qui l’a peint en vert…. Toutes ces péripéties sont délicieusement illustrées, dans des couleurs d’une grande tendresse.
Et pour le côté scientifique, des expériences simples passionneront les enfants.

Chez Casterman :

casterman

Doudou loup et le drôle de bruit, Stéphanie Bardy 

Impossible de dormir avec ce bruit, se dit Loulou, réveillé par une sorte de sonnette. Est-ce le réveil ? Il fait un peu de gymnastique et part chercher la source de ce bruit… Pour retrouver son ami cochon qui ronfle de toutes ses forces ! Une adorable histoire dont le héros est une petite peluche détachable.

(A partir de 6 mois)

Dans la collection « La grande roue des émotions » voici deux ouvrages qui permettent de mettre des mots sur ce que l’on ressent.
Cartonnés, les livres possèdent une roue qui en tournant montre les différentes facettes d’un visage. (A partir de 2 ans)

Comment te sens-tu, tigrou ?

En colère, un peu malade, triste…. A chaque fois il est possible de trouver la bonne émotion en tournant la roue pour changer les yeux.

Comment te sens-tu ourson ?

Qu’est-ce qui rend l’ourson gai, triste, que se passe-t-il quand il a peur ? La roue aidera à trouver la bonne expression.


LIVRES SONORES

Chez Gründ :

grund

Trois ouvrages qui permettent d’allier musique et arts plastiques.
Destiné aux enfants à partir de 4 ans, ils donnent des extraits musicaux et sont joliment illustrés par Séverine Cordier.

Mon petit Monet en musique

Sont présentés ici 5 tableaux de ce peintre impressionniste, accompagnés par des musiques de compositeurs de l’époque, comme Ravel et Debussy.

Mon petit van Gogh en musique

Les 5 tableaux de cet ouvrage, et qui sont des tableaux emblématiques du peintre, sont accompagnés par des musiques de musiciens romantiques, comme Chopin, Schuman, mais aussi Brahms, Grieg et Debussy.

Mon petit Louvre en musique

Dans cette promenade au Louvre il sera possible de découvrir cinq espaces : les Égyptiens, les tapisseries du Moyen Age, l’incontournable Joconde, les tableaux aux fruits d’Arcimboldo, le Pierrot de Watteau et l’autoportrait avec sa fille de Vigée Le Brun. La visite est accompagnée de musiques évocatrices soit du contexte (extrait d’Aïda pour les Egyptiens) ou des pièces d’époque.


LIVRES POUR ADULTES

La musique comme langage, Philippe Goudour

Philippe Goudour est professeur de musique en conservatoire, compositeur, et travaille avec des personnes handicapées et des personnes âgées. C’est dire si son champ de réflexion est vaste.
Et ce sont ces réflexions qu’il partage avec les lecteurs.
Il parle de la musique comme langage, dont il faut s’en approprier les codes, par un travail conscient malgré le fait qu’il est souvent inconscient.
S’appuyant sur les travaux de Winnicott, il décortique les mécanismes de l’apprentissage, ce qui permet de comprendre et d’aider l’élève dans son individualité et sa globalité.
Chaque personne est unique et a donc le droit à une approche différenciée. C’est donc au pédagogue de chercher les voies qui lui donneront confiance en soi pour lui permettre de jouer de la musique en toute liberté et conscience.
Le travail avec les enfants en situation de handicap ouvre des pistes pour un travail avec tous les enfants, car en cherchant des solutions adaptées, le pédagogue est amené à une réflexion plus soutenue. Ce n’est pas un hasard si Marie Montessori ou Jean Itard, entre autres, ont commencé leurs recherches pédagogiques en travaillant avec ce public.
L’auteur ne donne pas de recettes, ne dit pas ce qu’il faut faire, mais propose une lecture psychologique pour faire prendre conscience de ce qui se passe chez l’élève devant nos propositions et nos attitudes.
Et c’est dans ce sens que c’est un ouvrage très utile aux professeurs, qui souvent dans le faire, peuvent à un moment se poser et réfléchir aux pourquoi.

Ed Soldano 

Apprendre à lire. Une pratique culturelle en classe,
Paul Devin et Christine Passerieux

L’apprentissage de l’écriture suscite en France des débats passionnés. Que l’on soit pédagogue ou simple parent, chacun a son opinion sur la matière.
La méthode globale est vilipendée, sans que l’on sache exactement de quoi on parle, et surtout sans savoir qu’elle est peu utilisée. Car l’apprentissage de la lecture est une affaire compliquée, qui ne se limite seulement à apprendre à ânonner des lettres.
Et c’est que l’auteur explique, d’une façon claire et documentée.
Faisant un historique des diverses méthodes, il montre que cet apprentissage ne peut se faire avec une méthode unique, mais que chaque enseignant aura à même de chercher la sienne, en s’inspirant de l’une ou l’autre et en l’adaptant aux situations.
Et surtout, pourquoi apprendre à lire ? Voilà la question fondamentale. La recherche du sens, du plaisir, est essentielle, loin des exercices techniques qui n’ont pas de sens.
Cette recherche permettra aux enfants, quel qu’il soit leur milieu social, un accès à la culture.
Faire des citoyens capables de choisir, de trouver plaisir à s’exprimer, à collaborer, voici un des buts de l’apprentissage de la lecture.

Ed de l’atelier 

Tout sur la littérature jeunesse, de la petite enfance aux jeunes adultes, Sophie van der Linden

Depuis plusieurs décennies la littérature jeunesse a pris son essor, avec une pléthore d’éditeurs et d’ouvrages de grande qualité, qui prennent le pas sur des livres simplets et commerciaux.
L’auteure, spécialiste en la matière, brosse un tableau très complet et pose de questions de fond.
Après un aperçu historique, qui remonte à l’Antiquité, elle parle des différents types d’ouvrages : les contes, les albums, la poésie, le théâtre, les journaux, les livres à écouter…. avec une analyse intelligente. Elle parle aussi de l’intérêt de la lecture aux enfants, même aux bébés, et tout ce que cela apporte. Une littérature qui est une œuvre littéraire en soi, sans devoir être pédagogique ou moralisante.
Sophie van der Linden donne aussi des références des associations qui œuvrent pour la lecture, et bien sûr commente le travail important réalisé par des bibliothèques.
Un choix bibliographique par âges complète cet ouvrage et, cerise sur le gâteau, la mise en page est dynamique et attrayante.
Un ouvrage de référence, pour les parents et les professionnels (enseignants, personnels des médiathèques, etc.)

Gallimard Jeunesse

Le tout-petit va au spectacle, Virginie Basset, Thierry Lafont, Clotilde Rouchouse.

Ecrit à trois voix, cet ouvrage est le produit de la réflexion d’artistes (musicienne, danseur et lectrice) qui proposent des spectacles aux tout-petits.
L’offre de ce type de prestations est en constante augmentation, néanmoins la qualité n’est pas toujours au rendez-vous.
Ces trois artistes nous font part de leur réflexion approfondie, qui prend en compte le tout-petit comme un être à part entière, avec ses spécificités, et qui mérite autant de respect qu’un adulte.
Ecrit sous forme d’abécédaire, l’ouvrage propose et mène le lecteur à se questionner et à se positionner.
Un bon outil pour comprendre l’intérêt d’offrir des spectacles aux jeunes enfants, en se posant les bonnes questions.

Erès


REVUES

La classe maternelle N° 299 : Jouer avec les tuyaux harmoniques

La classe maternelle, revue bien connue des enseignants, a l’art de mettre en valeur les propositions par une mise en page très inventive. Il en est ainsi d’un dossier très riche sur des jeux avec les tuyaux harmoniques, où l’on peut voir mille et une façons de les utiliser, le tout accompagné d’une histoire et complété par la fabrication d’une marionnette sonore.
D’autres rubriques complètent ce numéro, avec des témoignages très intéressants d’enseignants : comment associer arts visuels et mathématiques, des devinettes pour travailler le sens de l’orientation, une belle découverte de l’album Jules et le renard, une extraordinaire expérience de gym en classe, proposée par un enseignant qui n’a pas de place mais qui a par contre beaucoup d’imagination, ainsi que bien d’autres rubriques, toutes d’un grand intérêt.
Avec un tel numéro, il ne sera pas possible de se trouver à court d’idées.
On peut s’abonner, ou acheter le numéro en kiosque ou en ligne : la classe
Et il est aussi possible d’acheter le dossier seul en numérique : fichespedagogiques

Le Furet N° 98 : Promenons-nous dans le jeu

Le jeu est une thématique dont on parle beaucoup, sans toujours le mettre à la première place ni le valoriser comme il se doit.
Dans le numéro de cette revue, se trouvent des articles de chercheurs qui ont travaillé sur le sujet, et qui éclairent sur son rôle et son intérêt. Le sujet est abordé du point de vue des sciences de l’éducation, de la psychanalyse, des neurosciences ou des pédagogues. La réflexion documentée est intéressante et nous conforte dans la nécessite de laisser jouer en liberté.
Aussi passionnants sont les comptes-rendus d’expériences, que ce soit du point de vue de l’observation que des techniques pour développer le jeu ou tout simplement pour offrir aux enfants la possibilité de jouer.
Un numéro qui donne envie de se mettre à jouer.

le-furet-n-98

Le nouvel éducateur N° 252 : Quelle liberté ?

La liberté, vaste sujet.
Et un thème de réflexion pour les militants de la pédagogie Freinet, pédagogie de la liberté.
Le sujet sera discuté de plusieurs points de vue : la liberté est-ce le laisse- faire ?
Être libre c’est faire tout ce que l’on veut ?
La liberté ça s’apprend, dit quelqu’un, donnant un témoignage fort intéressant de son travail sur la danse.
La liberté n’est pas la non-directivité.
Ce débat passionnant donne des pistes de réflexion qui vont bien plus loin que les lieux communs habituels.
Pour libérer notre pensée.

icem-pedagogie-freinet

Chez Erès :

eres

Spirale N° 97 : Les grands parents, coordonné par Catherine –Juliet Delpy

On n’y pense pas souvent, mais les grands parents jouent un rôle très important dans la vie affective de l’enfant.
Dans ce numéro il est possible d’entendre des témoignages de « l’autre côté du miroir », car des spécialistes peuvent aussi se retrouver dans la situation d’être grands-parents.
Que ce soit dans le rôle de transmission, ou de remplacement des parents avec un rôle différent, l’éclairage de cette fonction ouvre des nouvelles pistes de réflexion. Des témoignages de petits-enfants, émouvants, éclairants, ainsi que des informations (un site dédié aux grands parents) font de ce numéro une lecture passionnante, avec des analyses très pertinentes

Contraste, Enfance et handicap N° 52 : Enfants entre eux

Il est tellement rare d’évoquer la thématique des pairs, que nous ne pouvons que nous réjouir à la lecture de cette revue.
Car la variété des expériences, des âges, des lieux, en font un véritable trésor de connaissances.
Que ce soit des parents d’enfants handicapés) ou des professionnels (psy, éducateurs spécialisés, pédiatres, etc.) les points de vue sont divers mais corroborent l’intérêt de cette démarche relationnelle.
Ce sont des témoignages souvent poignants, mais vrais et porteurs d’espoir, avec des expériences innovantes, comme celles de quelques crèches qui accueillent tous les enfants, mélangeant des enfants porteurs de handicap et des enfants sans problèmes, ou les séjours en famille, entre autres.
Il y a aussi des moments d’une grande tendresse, dans le partage, l’entraide, la collaboration entre enfants.
Un ouvrage intéressant pour les professionnels, que ce soit des enseignants dans le public, qui reçoivent des enfants en intégration, pour les professionnels de la santé, ainsi que pour les parents d’enfants handicapés.

METHODES

TutoFuz’, mon coach musicien : Petites percussions

Les éditions Fuzeau publient cet ouvrage pour aider des adultes à travailler des partitions avec des enfants.
Le principe est d’accompagner à deux, trois voix, aux petites percussions, trois morceaux enregistrés.
Le livret propose tout d’abord quelques exercices à faire avant d’aborder le travail d’accompagnement de la musique, et qui sont fondamentaux.
Manipulation et découverte des instruments qui seront utilisés, échauffement corporel, travail corporel sur le rythme et la pulsation, ce sont des propositions intéressantes, qui ouvrent des pistes pour aller plus loin, car il est bien connu que l’apprentissage du rythme passe par le ressenti corporel.
Ensuite on aborde le travail sur la musique choisie.
Pour cela, un lien permet de se connecter sur le site de l’éditeur, où un percussionniste exemplifie la façon de jouer chaque partie.
Des graphismes simples permettent de suivre le rythme de chaque voix, avec des conseils proposant une approche allant du simple au plus complexe, jusqu’à pouvoir jouer les trois voix ensemble.
Et ensuite, bien sûr, on accompagne rythmiquement les musiques proposées (Les « zaricots boys », un extrait de Peer Gynt de Grieg, et La vida mas verde, morceaux aux accents hispono-latino), comme un vrai orchestre en se servant du play-back fourni par l’éditeur.
C’est un travail intéressant, une des premières approches du codage, très utile aussi à l’école pour l’apprentissage de la lecture, et qui développe l’écoute de l’autre, la concentration, la maitrise des instruments, entre autres.
Une des possibilités est de pouvoir présenter ce travail en spectacle. Comme la majorité des établissements scolaires possèdent maintenant des TBI ou vidéo-projecteurs, ils peuvent facilement activer le lien et diffuser la "partition dynamique" sur grand écran.
Bien évidemment, il ne faut pas que ce type de pratique devienne l’unique façon de faire de la musique, au détriment de l’exploration, du jeu libre, de la création, du développement de l’imaginaire.
C’est pour cela que nous pensons que cet ouvrage est destiné aux enfants à partir du CP, car il est important de laisser les plus jeunes jouer et découvrir librement, en leur proposant des partitions graphiques plus ouvertes.

Fuzeau 


nos autres sélections : cd || livres - cd || coups de coeur || haut de la page ||
* retour à l'accueil


ADEM 4 rue Lucie 94350 Villiers sur Marne 01 49 30 94 67 e-mail: association.adem@wanadoo.fr