sélections

SELECTION LIVRES

juin - septembre 2019

par Cristina Agosti - Gherban

LIVRES POUR ENFANTS

Au boulot ! Jean Gourounas

A partir d’une série de formes géométriques qui rappellent le tangram, l’auteur propose des formes, très ingénieuses, pour parler des différentes actions et métiers. En fin d’ouvrage le lecteur est invité à construire lui aussi, avec des formes prédécoupées.
C’est coloré, ludique, imaginatif, et les enfants trouveront encore d’autres idées.

(A partir de 5 ans)

L’atelier du poisson soluble : poissonsoluble

Petit trésor, Muriel Pat-Hugo Alimi

Un petit garçon arrive dans sa nouvelle école et est pris en charge par un collègue de classe
Il lui explique les choses, s’adapte à sa démarche pas très assurée, est à son écoute.
Le petit garçon, que la personne qui l’accompagne appelle Petit trésor, a quelque chose dans sa poche, qu’il touche mystérieusement de temps en temps.
A la fin son copain s’impatiente, il voudrait partager son secret.
Ce que l’enfant garde précieusement dans sa poche, est un flacon avec de la terre de son pays, qu’il a dû quitter de nuit dans un camion. Sorte de talisman, qui le rassure et maintient le lien.
Cet ouvrage sensible et doux, fait partie d’une nouvelle collection de cet éditeur, consacrée aux enfants déficients visuels. Une typographie adaptée, ainsi que des illustrations qui collent au texte et proposent des couleurs simples et franches.

(A partir de 7ans)

Un chat la nuit éditions : unchatlanuit

Le poulpe pressé, Tupera Tupera

Un monsieur Poulpe très sympathique et bien habillé, avec six chaussures pour ses six tentacules, est très, très, pressé. Où vas-tu, monsieur Poulpe ? lui demande-t-on. Mais il est pressé, pressé, pressé. Il monte dans différents moyens de locomotion (vélo, voiture, train, avion….) jusqu’à arriver à une fusée, qui part loin, loin…là où se trouve sa-bien aimée.
Avec ses répétitions, ce texte, proche des histoires de randonnée, plaira aux enfants, qui pourront s’amuser à dire en même temps que le lecteur. Et ils seront ravis de contempler les illustrations colorées et gaies.

(A partir de 2 ans)

Hélium : helium

40 défis pour protéger la planète, Sophie Frys

Cette jeune maison d’édition, créé en 2018, s’est donné comme but, entre autres, d’imaginer des collections qui font grandir les enfants en leur faisant vivre des expériences qui ouvrent sur le monde.
Le livre 40 Défis pour protéger la planète  s’inscrit dans cette démarche, qui repose sur la conviction que c’est en jouant et en agissant que l’on change les choses, petit à petit.
Divisé en plusieurs chapitres, (Désencombrer, manger mieux sans gaspiller, le grand nettoyage au naturel, etc.), il donne des idées de comment faire, mais aussi de l’intérêt de le faire, tout en proposant des petits jeux qui permettent de mieux comprendre et de savoir où on en est.
Les illustrations de Cynthia Thierry donnent une note encore plus ludique à l’ensemble.
Un ouvrage utile pour toute la famille.

(A partir de 6 ans)

Editions Pera : editions-pera

Chut, il ne faut pas réveiller les petits lapins qui dorment, Amélie Jackowski

D’une grande délicatesse, cet album apaisera les petits qui n’aiment pas toujours aller se coucher.
Sans parler de ce moment, avec subtilité, l’enfant tournera les pages bien solides, pour découvrir des images apaisantes, qui parlent de demain, mais aussi du quotidien, de façon poétique, avec des illustrations évocatrices.
Un moment de douceur à partager avec les parents.

(A partir de 1 an)

Rouergue : lerouergue

Tout allait bien, Franck Prévot

Cette belle histoire n’a pas beaucoup de texte, et les illustrations sont composées seulement de boutons.
Au départ il n’y a que des rouges, et un jour un bouton violet apparaît. Consternation, angoisse, il va faire du mal au petit (qui en fait s’amusait bien). Peu à peu d’autres boutons violets arrivent et s’intègrent doucement. Plus personne n’y fait attention et tous vivent en harmonie. Mais, un jour arrive… un bouton noir…
Délicatement, ce récit amène le thème de l’autre, de la différence, de l’acceptation, de l’intégration…
Un ouvrage de grande actualité.

(A partir de 4 ans)

Le buveur d’encre : lebuveurdencre

Mon bison, Gaya Wisniewski

Une petite fille et un bison se rencontrent et s’apprivoisent. Chaque hiver le bison revient et une belle amitié qui perdure à travers les années se noue entre eux.
Un jour le bison n’est plus revenu. Mais, dit-il, elle pourra le retrouver dans les étoiles, dans les herbes et, comme toujours quand on aime, au plus profond de soi.
Une histoire douce et tendre, illustrée avec sobriété dans des tons de gris.

Editions MeMo : editionsmemo

Mon tout premier imagier Montessori, Marie-Hélène Place

Cet imagier pour les tout-petits propose en douceur des objets habituels, d’abord séparément, et en situation ensuite. L’acteur étant bébé Balthazar, avec qui les enfants pourront s’identifier.
Des illustrations aux couleurs franches, facilement reconnaissables, aideront les petits à bien reconnaître les objets.

(Dès la naissance)

Hatier jeunesse : hatier-jeunesse

Bruits, Marie Jalibert

Ce petit imagier-photo propose les objets et leurs onomatopées. De cui cui à coin coin, en passant par craoc, scrountch et autres miam miam, les petits se régaleront, tant les images sont belles et les sons correspondants rigolos !

(À partir de 1 an)

Didier jeunesse : didier-jeunesse

Mille cocottes à Kilukru, Hélène Guers

Une dame pauvre qui ne possède qu’une poule, partage un jour son maigre repas avec un mendiant, auquel elle offre aussi l’hospitalité. Celui-ci, qui a des dons, lui promet que la première chose qu’elle fera en se levant se reproduire mille fois.
La dame oublie, mais en se levant va nourrir sa poule et oh ! surprise se retrouve avec 1000 poules.
Ce qui, une fois vendues, lui assure une vie confortable.
Elle raconte son histoire à sa riche et avare voisine, qui va toute de suite retrouver le mendiant.
Qui lui propose la même chose. Mais, comme vous pouvez l’imaginer, l’affaire ne se passe pas comme la dame l’a imaginé. ..
Racontée avec beaucoup d’empathie, le livre est joliment illustré par Melissa Faidherbe.

(A partir de 5 ans)

Les éditions Le jardin des mots : lejardindesmots

1 à 10, petites comptines, Gilles Tibo et Roger Paré

Dans ce petit album il est question des chiffres, un apprentissage qui se fera en douceur à travers de petits poèmes courts et parlants, illustrés avec ingéniosité. Chaque page contient un chiffre, autour duquel s’insèrent des personnages adorables.
De quoi donner envie d’apprendre à compter !

(A partir de 4 ans)

La courte échelle : courtechelle

Les bruits de la ville, Inês d’Almeÿ

Un petit garçon vit dans une ville et entend à longueur de journée des bruits divers (circulation, travaux…). Il grimpe en haut d’un arbre pour avoir du silence, mais il constate que même dans le ciel il y a toujours des sons (quoique plus doux). Peu à peu il commence à entendre des sons étranges et beaux. Il revient en ville, curieux et charmé, et trouve une violoncelliste qui joue longtemps. La cacophonie s’est transformée en mélodie.
Cet album, aux belles illustrations, pose la question du bruit et du son.
Jouant avec des onomatopées, il permet aussi de l’illustrer de façon sonore, car les enfants, à leur grande joie, pourront bruiter.

(A partir de 4 ans)

Editions du Ricochet : ricochet-livres-jeunesse

Les aventuriers au jardin bio fabriquent des jouets, Frédéric Lisak

Ces deux éditeurs, qui œuvrent pour la sauvegarde de la planète, proposent une nouvelle collection : « Les Aventuriers au jardin bio » pour donner aux enfants l’envie de découvrir et d’aimer le jardin.
Dans cet ouvrage ils proposent de construire des jouets dans ce lieu où tout est gratuit, renouvelable et 100% naturel.
Des costumes et bijoux, des jeux, des jouets, et même des instruments qui fonctionnent avec le vent, le livre est un trésor d’idées pour s’occuper tous les jours, grâce aussi à des explications claires et aux dessins sympathiques dus à la plume d’Agathe Moreau
Délicieux !

(A partir de 8 ans)

Plume de carotte : plumedecarotte
Terre vivante : terrevivante

L’enfant et l’océan, Jean-Claude Mourlevat

Ce récit est en principe destiné aux jeunes, mais les adultes se laisseront également happer par sa beauté et son émotion.
C’est l’histoire du petit Yann, enfant hors normes, qui une nuit réveille ses 6 frères (3 paires de jumeaux) car il a découvert que leurs parents s’apprêtent à les tuer.
Ils partent en affrontant le froid, la pluie et la faim.
L’originalité du récit réside dans le fait qu’il est raconté chaque fois par un personnage différent, que ce soit les enfants ou les personnes qu’ils rencontrent sur leur route. Du coup, le lecteur a souvent beaucoup de points de vue de la même scène, et l’histoire se structure peu à peu comme un puzzle.
Une écriture fine et sensible pour un sujet difficile.

(A partir de 8 ans)

PKJ : pocketjeunesse

Les animaux du zodiaque, Guillaume Olive

Savez-vous qu’auparavant le chat et la souris étaient des bons amis ? Mais un jour l’empereur céleste demanda aux animaux de faire une course pour déterminer les 12 vainqueurs qui deviendraient les représentants des mois de l’année.
Et c’est ainsi que, grâce à une ruse que nous ne dévoilerons pas, la souris a évincé le chat, qui lui voue depuis, une haine féroce.
Ce conte traditionnel qui explique l’origine des douze signes du zodiaque, est joliment illustré par He Zhihong, avec douceur et délicatesse sur papier de riz.

(A partir de 4 ans)

Les éditions des éléphants : les-editions-des-elephants

Doudou, Gwenaëlle Alrique 

Un enfant parle à son doudou et lui fait partager ses découvertes, ses jeux, ses amours.
Car si le doudou est le compagnon qui aide à se consoler et à se ressourcer, il est aussi celui qui fait grandir.
Une histoire tendre, racontée avec douceur, la même douceur se trouvant dans les illustrations de Chloé Fruy.

(A partir de 3 ans)

Mazetto Square : mazeto-square

Chez Pour penser éditions :

pourpenser

Cet éditeur propose des sujets de réflexion philosophique.
Dans sa collection Les Mamzels, voici trois titres de Céline Cidère, dont le but est l'épanouissement personnel des pré-ados/ados, et pourquoi pas des adultes.
Avec des textes courts, la mise en page et les illustrations sont proches de la bande dessinée.

Mamzel Bebeul

C’est l’histoire d’une amatrice de bulles… C’est-à-dire qu’elle veut pouvoir être dans sa bulle de temps en temps, car ceci l’aide à se ressourcer. A travers diverses situations on pourra voir comment, peu à peu, elle finit par bien assumer son choix, et le fait comprendre aux autres.
Car choisir de temps en temps d’être dans sa bulle n’est pas un acte d’enfermement ou de paresse mais, au contraire, permet de prendre soin de soi pour être ensuite à l’écoute des autres. Choix difficile à assumer dans une société productiviste !

Mamzel Seultout

Ici notre héroïne cherche l’amour. Le cherche partout et désespérément….Mais, peu à peu, après des déconvenues, elle se rend compte qu’il ne faut pas le chercher à tout prix, mais qu’à travers une vie ouverte à soi-même et aux autres, la rencontre imprévisible peut arriver….

Mamzel Angèle

Rien ne va, tout est noir. Mais…si à la place de voir le verre à moitié vide, on le voit à moitié plein, tout change. Et madame Angèle devient chercheuse de trésors, les trésors simples de la vie. Peu à peu elle les partage avec son entourage qui se met à son tour à cette quête…
De la bienveillance, de l’optimisme, de l’écoute de l’autre, la vie et les amitiés se transforment.

Chez Les fourmis rouges :

editionslesfourmisrouges

Le rêve de Gaëtan Talpa, Stéphanie Demasse-Pottier

C’est l’histoire d’une petite taupe qui vivait heureuse dans sa jolie maison, entourée de ses amis. Elle avait tout (ou presque) car il lui manquait son rêve : un arbre à limaçons sucrés.
Elle chercha des plants partout, rameuta ciel et terre, mais impossible d’en trouver.
Après beaucoup de recherches et expériences, elle trouva la solution.
La ténacité de la petite taupe et de ses amis a eu raison des rires des adultes, et tous purent déguster les friandises adorées.
Les illustrations d’Adèle Verlinden, aux couleurs éclatantes, racontent l’histoire presque sans avoir besoin de mots.

(A partir de 5 ans)

Didgeridoo, Frédéric Marais

Vous ne le savez peut-être pas, mais au début du monde, disent les Aborigènes, le ciel était si bas que les crocodiles avaient mangé les étoiles.
Un jeune garçon décida donc de le repousser avec un morceau de bois très solide, pour le grand bonheur des oiseaux qui se mirent à voler, les kangourous à sauter, et ainsi de suite.
A chaque fois, le garçon trouvait que ce n’était pas assez haut, et il continua à le repousser, ce qui fit grandir les montagnes, entre autres.
Voulant nettoyer son bâton, il souffla dedans et les insectes qui s’y trouvaient s’envolèrent pour former des étoiles, pendant qu’un son puissant résonnait dans l’air.
« Le garçon appela cet instrument didgeridoo. Et il apprit aux hommes à le fabriquer et à en jouer, pour que chacun puisse un jour, si le ciel redescendait, le repousser »
Une belle légende poétique, illustrée avec la même poésie.

(A partir de 6 ans)

Chez Magnard Jeunesse :

magnardjeunesse

Voici deux ouvrages de la nouvelle collection d’albums « Les émotions de Moune » pour accompagner les émotions des enfants…et de leurs parents, par Cécile Alix et Florence Millet, psychologue, illustrés par Claire Frossard.
Chacun contient 2 histoires pour apprivoiser ses émotions, avec des jeux de relaxation et des conseils aux parents.

La colère et le calme

Moune est en colère car son copain lui a pris son crayon préféré. Elle lui gribouille son dessin et en voyant la peine du petit garçon elle se sent toute bête. Comment se faire pardonner ?
Devant ces réactions coléreuses, des exercices de relaxation sont proposés, pour aider l’enfant à se débarrasser de la colère.
La deuxième histoire est une promenade calme d’un enfant et son père dans la forêt. Ils jouent à être des arbres, avec leurs racines, balancés par le vent, etc. La notion de calme s’impose tout naturellement. (A partir de 3 ans)

La tristesse et la joie

Moune est triste, inconsolable, car elle a perdu son doudou. Et tous les câlins de sa maman n’y peuvent rien, ses larmes coulent. Ensuite, elle raconte son chagrin à une petite poupée, et peu à peu celui-ci disparaît.
Pour y remédier, on propose dans le livre un petit jeu de relaxation : les joues-ballons.
La deuxième histoire parle de la joie, joie de remplir sa boîte à trésors.

Nous chroniquons dans notre sélection livres adultes l’ouvrage de Florence Millot
Canaliser son énergie, gérer le trop plein de vie des enfants et éviter les dérapages

Chez Casterman :

casterman

Au fil des saisons, (Les imagiers d’Ernest et Célestine), Gabrielle Vincent

Il n’est plus nécessaire de présenter les deux héros de la collection. Ils sont bien connus, et font toujours rêver par leur amitié et leur tendresse.
Ici défilent les saisons, chacune avec sa particularité. D’abord une histoire, ensuite des actions qui sont liées à chaque saison.
Nous sommes toujours éblouis par la beauté des illustrations, aux doux couleurs pastel.

(A partir de 2 ans)

Loup y es-tu ? Mimi Zagarriga

Dans la collection « Mes comptines pour rigoler », voici la fameuse chanson « Promenons –nous dans les bois », qui fait faire beaucoup de découvertes aux trois petits cochons qui s’y promènent, car à la place du loup, ils rencontrent une grande diversité d’animaux avec lesquels ils peuvent jouer.
Jusqu’à la rencontre avec le loup, qui ne se passe pas comme prévu, car quand il veut les dévorer, les autres animaux viennent le chasser.
Très joliment illustré par Marianne Vilcoq, le livre réserve beaucoup de surprises, avec des grands rabats qui, en se dépliant, permettent de voir une autre partie du décor.

(A partir de 2 ans)

Ah, les crocodiles !, Marie Kyprianou

Ce livre tout en carton, avec les coins ronds, est spécialement adapté aux tout-petits.
Il fait partie de la collection « Mes petits contes », des histoires à chantonner, mimer et jouer.
L’ouvrage est traversé par une marionnette qu’il est possible de manipuler en tenant le livre.
Livre dans lequel est déclinée la fameuse chanson des crocodiles, agrémentée de magnifiques illustrations colorées et drôles.
Une sympathique façon de s’amuser avec son enfant, car les parents prendront autant de plaisir que les petits.

(A partir de 1 an)

Chez Alice jeunesse :

alice-editions

Je suis terrible, Elise Gravel

Le terrible monstre veut faire peur à une petite fille et à son chien. Il utilise toutes ses armes : grr, griffes dehors, crocs pointus…Le chien a peur, mais la petite fille, pas du tout, au désespoir du monstre, consterné qu’elle le trouve mignon.
En fin de compte, tout le monde se fait des câlins, et le monstre finit par apprécier.

Une patate à vélo, Elise Gravel

A partir de propositions plus loufoques l’une que l’autre, on pose la question de savoir si ça peut ou pas….
Questions appuyées par des dessins drôles, petite culotte qui saute à la corde, mouche qui parle au téléphone, et ainsi de suite.
C’est ludique et d’un humour à hauteur de petit !

Chez De la Martinière jeunesse :

lamartinierejeunesse

Un câlin tout doux, Seng Soun Ratanavanh

Il est véritablement le premier livre que l’on peut donner à un enfant.
Tout en tissu, tout doux comme un doudou, il est illustré avec des dessins bien colorés et des personnages adorables.
Quelques propositions : fais un bisou, caresse les oreilles…peuvent être lues, mais l’enfant l’adoptera comme il voudra.
En plus, il est lavable à 30° !

(Dès la naissance)

Nos voisins les insectes, François Lasserre

Qui aurait pu penser que nous sommes entourés de petites bêtes dans nos maisons ?
La lecture de cet ouvrage sera instructive non seulement pour les enfants, mais aussi pour leurs parents, car l’inventaire de tout ce qui se trouve dans chaque partie de la maison est saisissant.
Les enfants s’amuseront aussi à soulever des flaps pour trouver les cachettes.
Illustré par Amélie Falière, l’ouvrage comporte des pages ludiques et d’autres plus «scientifiques » dans lesquelles sont détaillés les habitudes de chaque insecte.

(A partir de 3 ans)

Chez Seuil jeunesse :

seuiljeunesse

Les sciences naturelles : La coccinelle, Tatsu Nagata

Avec beaucoup d’humour l’auteur, qui est un scientifique reconnu, expert mondial des mutations des batraciens, se consacre aux sciences naturelles pour les petits.
Et nous saurons tout de cette petite bête féroce, qui peut manger 300 pucerons par jour, peut varier de couleur, et qui n’a pas la même quantité de points sur son dos, selon l’espèce.
Avec un langage simple et des illustrations très drôles, l’auteur fait passer beaucoup d’informations, à niveau d’enfant, mais que les adultes apprécient tout autant.

(A partir de 3 ans)

Tout en rimes (20 poèmes à compléter), Bruno Gibert

Ce grand album permet une initiation à la poésie. Des doubles pages proposent, à gauche un poème auquel il manque des mots et qu’il faut compléter avec des rimes données dans la page de droite, au-dessous des très belles illustrations.
Les propositions étant hétéroclites, cela peut donner des résultats assez surréalistes.
Une belle initiative pour introduire les enfants au monde poétique, et qui peut être partagée aussi en famille ou en classe.

(A partir de 6 ans)

La nuit de Pinpin, He Zhihong

Pinpin, un adorable pingouin, n’aime pas la nuit. Il fait noir, il y a des cauchemars, et ainsi de suite.
Pour se rassurer il demande aux animaux s’ils n’ont pas peur, et chacun lui donne des solutions. Une luciole apporte de la lumière, l’araignée tisse une toile pour attraper les mauvais rêves, le hibou lui explique que les orages ce sont des nuages qui se font des bisous.
En fin de compte Pinpin s’endort et rêve qu’il est avec un lapin aux yeux rouges, héros de l’histoire qui lui raconte sa maman, sur le croissant de lune et qu’ils pèchent ensemble des étoiles.
Un beau texte, qui ouvre les portes de l’imaginaire, rehaussé par des illustrations très poétiques.

(A partir de 3 ans)

Chez les éditions des grandes personnes :

editionsdesgrandespersonnes

Méli-mélo en Afrique, Martine Perrin

Ce petit album cartonné, spécial pour les petites mains, cache beaucoup de devinettes. Car, à travers les découpes dans les pages, ce que l’on croit reconnaître n’est pas tout à fait ce qui est véritablement.
C’est ludique et permettra aux jeunes enfants de jouer, de découvrir des animaux d’Afrique, et d’exercer son imaginaire.
Coloré et graphique, ce petit livre fera le bonheur des enfants.

(A partir de 2 ans)

Du printemps à l’hiver, histoire du cerisier, Ianna Andréadis

L’auteure de cet ouvrage a photographié ce cerisier, depuis sa fenêtre, tout au long des saisons. Et en parcourant ces pages, il sera possible de voir l’évolution du cerisier, son feuillage, ses fleurs, ses fruits, avec les insectes qui bourdonnent autour, jusqu’à la perte des feuilles et les branches dénudées.
Ces magnifiques photos permettront de comprendre le cycle des saisons et, surtout, donneront un vrai plaisir esthétique.

(A partir de 1 an)

Chez Père Castor :

flammarion-jeunesse

Un poisson pas comme les autres, Barroux

Un petit poisson rouge rêve de voler. A travers les pages aux illustrations d’une grande finesse, aux couleurs pastel, il sera possible de suivre les diverses étapes de son rêve.
Les enfants peuvent participer, en suivant avec leur doigt des parcours, ou en cherchant des points de couleurs, par exemple.
Mais le plus important, à notre avis, est de vivre cette histoire douce et poétique.

(A partir de 3 ans)

A qui est cet œuf ? Chloé Millet

Dans la ferme règne une grande agitation. Un petit poussin sort d’un œuf et maman poule est toute contente. Mais…reste un œuf. IL est à qui ? demande le poussin, en faisant le tour des animaux qui seraient susceptibles d’être les » propriétaires », et à chaque fois l’œuf ne correspond pas (pas la bonne couleur, trop grand, trop petit…)Le petit poussin commence à être désespéré et câline l’œuf en lui disant qu’il ne l’abandonnera pas. L’œuf commence à se craqueler et tous les animaux assistent à cette naissance avec curiosité…avant de détaler, car c’était un œuf d’alligator.
Cette histoire, bien adaptée aux petits, avec ses répétitions, tient le lecteur en haleine, jusqu’au dénouement.
Elle est complétée par les illustrations expressives de Maud Legrand.

(A partir de 4 ans)

Deux ouvrages de Jane Ormes dans la collection « Cache-cache », pour les enfants à partir de 1 an.
Cette collection est constituée de petits albums aux pages cartonnées, aux dos arrondis, aux couleurs franches et ayant des rabats pour jouer au cache-cache.

Jungle

Propose de découvrir les parents animaux et leurs petits, cachés derrière le rabat.
Ainsi les enfants pourront visualiser les familles d’animaux, et jouir en regardant la surprise, ce qu’ils adorent.

Ferme

C’est le même principe, mais l’on découvre les animaux de la ferme, avec leurs petits.
Des illustrations délicieuses donnent envie de regarder une et autres fois.

Chez Usborne :

usborne

Jack et le haricot magique, adaptation Anna Milbourne

Cette histoire bien connue, est présentée ici dans une version écourtée, bien sûr, adaptée aux petits, mais dans une forme magique. Des volets qui s’ouvrent laissent entrevoir l’autre côté du décor, ainsi que les découpes dans les pages, cartonnées comme il se doit, pour des petites mains pas toujours très habiles.
Une belle façon d’amener l’enfant au plaisir de la lecture.

(A partir de 3 ans)

Les maisons des animaux, Emily Bone

Cet adorable album fait voir comment et où vivent les animaux, avec une diversité d’habitats époustouflante.
Raconté simplement, le livre possède plus de 80 rabats qui permettent, en les soulevant, d’entrer dans l’intimité de maints animaux.
C’est ludique, instructif, et même adulte, on se laisse prendre au jeu !

(A partir de 3 ans)

Histoire de ballets illustrées, Susana Davidson et autres

Les ballets classiques racontent toujours une histoire, même si elle n’est pas exprimée avec des mots.
Dans cet ouvrage sont racontés plusieurs ballets, allant de Casse-noisette à Giselle, en passant par la sylphide, Roméo et Juliette et autres oiseaux de feu.
Chaque histoire est racontée comme un conte, et illustré avec justesse par Yvonne Gilbert Nanos.
L’origine du ballet, son inspiration ainsi que le compositeur complètent ce très joli ouvrage, qui initie les enfants à la danse.

Finis les soucis, Alice James

Ce livre est présenté comme un cahier d’activités pour retrouver le calme.
Il propose une réflexion du pourquoi du stress, de la colère et d’autres sentiments négatifs, et donne des pistes pour y remédier. Exercices de respiration, par exemple, mais aussi beaucoup de propositions à réaliser sur le cahier (écrire, dessiner, avec une guidance)
Une démarche très intéressante pour apprendre aux enfants à se concentrer sur ses émotions et sur l’auto-contrôle.

(A partir de 8 ans)

Chez Thierry Magnier :

editions-thierry-magnier

Escargogo !, Mathis

Un petit album pour jouer avec les mots. Dans chaque page il y a un dessin et un mot. Il faut dire que ce sont des drôles de mots, tous composés à partir du mot escargot et autre chose, ce que nous laisse voir l’illustration. Escargobelet, et il y aura un escargot au dos gobelet que l’on remplit, escargorille, comme un escargot au corps de gorille, et ainsi de suite.
C’est drôle et incite les enfants à inventer des mots et des illustrations, à ouvrir leur imaginaire.
Et bien sûr, les parents se prendront au jeu !

(A partir de 4 ans)

Musique verte, Christophe Léon

Un garçon et son grand-père se promènent. Le grand-père lui apprend les plantes, lui donne certaines fleurs à manger, les utilise comme pions dans un jeu (la récompense étant de les manger), lui apprend à fabriquer des instruments de musique.
Une histoire tendre d’une amitié entre ces deux êtres qui va au-delà de la mort.
Collection petite poche.

(A partir de 7 ans)

Chez La joie de lire :

lajoiedelire

Souris par ci, souris par là, Oli

Une petite histoire bien rythmée se déroule avec peu de mots, au fil des dessins de chaque page. Où l’on verra le ciel, la montagne, le chemin, la maison…et tous les endroits où les petites souris peuvent aller.
Dans un rythme proche de la chanson, avec les superbes illustrations colorées et imaginatives de Natalia Colombo, cette histoire peut devenir conte, et pourquoi pas ? conte musical

(A partir de 4 ans)

Deux ouvrages dans la collection « Les cartonnés » adaptés aux tout-petits

L’ours & la nuit : les couleurs, Marie-Noëlle Horvath

Cet adorable album n’a que des illustrations, illustrations faites avec des matières diverses, des textiles, souvent collages, colorées et percutantes.
Et on pourra voir tout ce que le petit ours va faire le soir avant de se coucher : le bain, le brossage des dents, le lit…
Conçu pour apprendre les couleurs, ce livre va, à notre avis, au-delà. Il permet d’enrichir le vocabulaire en nommant les actions et les objets et surtout est une formidable initiation à l’art plastique.

(A partir de 18 mois)

Mini encyclopédie des cris des animaux, Adrienne Barman

Saviez-vous que la belette belotte, que le chameau blatère ou que le manchot brait ?
Si ce n’est pas le cas, vous l’apprendrez en même temps que votre petit, en lisant ce livre, joliment illustré, et que les enfants auront plaisir à regarder une et autre fois.

(A partir de 12 mois)

Des poules et des œufs, Pauline Kalioujny 

Qui est né en premier, l’œuf ou la poule ? Voici la question qui pose le poussin à sa maman, qui lui répond, et ça continue ainsi en tournant en rond.
Le tout alimenté par des images bien colorées, que l’on voit à travers des découpes, bien jolies.
Un livre cartonné, solide, pour des petites mains curieuses.

(A partir de 2 ans)

LIVRES SONORES

Chez Didier Jeunesse :

didier-jeunesse

Dans la collection « Mes promenades sonores », deux nouveautés à partir de un an.

Là-haut dans la montagne, Agnès Chaumié et Eva Offredo

Un chemin parcourt des lieux divers : village, pâturages, torrents, montagnes, et à chaque fois une petite puce à appuyer fait entendre des paysages sonores, des climats, qui permettent de se situer dans l’endroit, d’y rêver, d’aller et revenir sur la route au gré de ses envies et des sons préférés.

Ecoute Papa qui jardine et qui joue, Martine Moreau et Charles Dutertre.

Papa va au jardin et donc il est possible de voir différentes activités : arroser, bêcher, etc.
Le tout agrémenté par des illustrations aux coloris tendres, et des sons évocateurs.

LIVRES POUR ADULTES :

Les plis de la voix,
Martine de Gaudemar en collaboration avec Anne Lecheret et Olivier Renault

Ce livre porte sur différents aspects de la voix, vus par le prisme de la psychanalyse, de la psychologie, de la philosophie, de la pédiatrie, de la musicologie, des sciences du langage, de l’anthropologie….
Car la voix est quelque chose d’extrêmement complexe, qui dévoile le plus profond de l’être humain.
Le timbre, l’intensité, les modulations, permettent de percevoir l’autre, nous le rendre proche ou lointain.
A travers les cultures, mais aussi les sexes (très intéressante la réflexion sur le transgenre) cet ouvrage apporte une information très dense et complète et surtout, ce qui nous semble le plus important, une riche matière à réflexion.

Lambert Lucas éditions : lambertlucas

L’enfant et la beauté, Berandette Moussy

Comment définir la beauté ? Vaste et difficile tâche car, nous dira-t-on, la beauté est subjective.
Bernadette Moussy montre, à travers beaucoup d’exemples et d’expériences, comment l’enfant perçoit la beauté, sa beauté, et comment l’adulte peut partager avec lui ses opinions, dans un aller- retour dans lequel chacun apprend de l’autre.
Des réflexions sur des productions enfantines, mais aussi sur le jeu, son importance dans le développement de l’enfant et par ricochet de son sens artistique, et d’autres d’ordre plus général, mais qui ont autant de valeur, font de ce livre un outil de réflexion.
Elle finit par un tour des principaux pédagogues, de Rousseau à Pestalozzi, en passant par Makarenko, Kergomard, Montessori…. en analysant leur rapport à l’art et la beauté.

Chronique sociale : chroniquesociale

Le guide des livres pour enfants pour parents curieux,
Nathalie Le Breton

Nathalie Le Breton a été pendant 15 ans présentatrice de l’émission « Les maternelles » sur France 5.
Dans cet ouvrage elle fait part, avec une grande délicatesse, de toute son expérience de lectrice de littérature enfantine, dont elle dit ne plus pouvoir s’en passer.
Il est bien connu qu’à travers les histoires l’enfant apprend, peut sublimer ses problèmes, partager ses joies et ses tristesses.
Et comme il est bien difficile de se repérer dans une libraire devant l’immense quantité de livres pour enfants, elle nous en propose, les sélectionnant par thèmes : vie quotidienne, familles, émotions, école, être soi, santé, etc.
Chaque album est présenté avec intelligence et permet de se faire une idée de ce dont on a besoin pour son enfant à un moment donné.

Editions Thierry Magnier : editions-thierry-magnier

Canaliser son énergie, gérer le trop plein de vie des enfants
et éviter les dérapages,
Florence Millot

Florence Millot est psychologue et publie aussi, chez Magnard Jeunesse, des ouvrages pour les enfants, dans la collection Les émotions de Moune (voir notre sélection livres enfants).
Dans ce livre destiné aux parents, l’auteure donne des indications et des conseils pour pouvoir gérer l’énergie des enfants, souvent appelée agitation.
Le pourquoi de cette énergie, qui est tout à fait normale, la comprendre pour pouvoir accompagner l’enfant, pour l’aider à se calmer ou à l’utiliser de façon positive.
Il déculpabilise aussi les parents et leur permet, par des conseils et quelques techniques simples, d’écouter l’enfant, même s’il ne s’exprime pas verbalement, pour pouvoir ajuster son attitude et désamorcer des conflits.

youtube Hatier : editions-hatier

Chez Erès :

editions-eres

Observer le jeune enfant en lieu d’accueil,
sous la direction de Raymonde Caffari

Proposé par l’Association Loczy France, cet ouvrage est le troisième volume de recueils d’articles de l’institut Pikler .
Que l’on lit toujours avec le même intérêt, tant ses réflexions sont toujours actuelles.
Il serait souhaitable que cette démarche soit connue, reconnue et appliquée dans tous les lieux de vie des jeunes enfants.
Car dans cette approche, chaque enfant est unique et mérite une attention constante et spécifique.
Et dans laquelle l’observation fine, la transmission, le travail en équipe sont des valeurs fondamentales.
Un livre qui ne donne pas de recettes, mais des pistes de travail, et qu’incite à la réflexion.

Petite enfance : art et culture pour inclure,
sous la direction de C. Haussin, S. Rayna,
M. Nicole Rubio et P. Séméria.

L’accès à l’art et à la culture ne doit pas être réservé à certains, mais est un droit pour tous les enfants, dès leur plus jeune âge.
Dans cet ouvrage, il est donné à voir le travail fait dans des milieux divers, à partir de la crèche, par des artistes et des professionnels de la petite enfance, pour ouvrir les enfants, mais aussi leurs familles, aux différentes formes culturelles.
Que ce soit des expériences de lecture, d’écriture, mais aussi de théâtre, d’atelier intergénérationnel, ainsi que le travail d’artistes en résidence, l’intérêt réside dans le fait de proposer ces approches et de voir aussi comment enfants et adultes se les approprient.
L’art comme lien social, mais aussi pour créer des meilleures relations parents-enfants, c’est une des belles choses que propose la lecture de cet ouvrage, avec des témoignages émouvants.
Un seul regret : l’absence d’expériences musicales.

Le programme « parler bambin » : enjeux et controverses,
Patrick Ben Soussan et Sylvie Rayna

« Parler bambin » est un programme destiné à développer le langage des enfants des familles défavorisées, pour les enfants de crèche entre 18 et 36 mois.
Des professionnels de la petite enfance, orthophonistes, psychologues, médecins, linguistes, sociologues, etc., analysent d’une façon approfondie ce programme, pour démontrer son éloignement de ce qui constitue les fondements du langage : la communication et l’expression.
Basé sur un protocole rigide, ce programme propose l’apprentissage d’une liste de mots, sans les contextualiser, s’appuyant sur un livre d’images figé qui ne développe pas, non plus, l’imaginaire et le désir de communiquer.
Les professionnels qui le mettent en œuvre doivent suivre un schéma précis, qui leur est donné lors des séances de formation, et se voient souvent le faire de façon contrainte, sans une véritable adhésion au projet. Projet qui fait participer les parents, non pas d’une façon active et naturelle, mais les impliquant d’une manière culpabilisante à leur répéter les mots de la liste.
Ce livre ne se limite pas à démonter ce projet, mais propose une réflexion intéressante et ouvre d’autres horizons pour l’éveil global du petit enfant qui ne se limite pas à reproduire des mots.

Accueillir la petite enfance : le vécu des professionnels,
sous la direction de Pierre Moisset

On parle de plus en plus de l’accueil des jeunes enfants, car l’évolution sociétale fait qu’une majorité de mères, qui auparavant s’occupaient des enfants, travaillent.
Mais, qu’en est-il de la qualité de cet accueil et de sa reconnaissance de la part de la société ?
Le travail auprès des jeunes enfants est souvent dévalorisé, car l’on pense que tout le monde peut s’occuper d’enfants, c’est naturel. Idée que partagent souvent des filles qui suivent les carrières de puéricultrices, ou qui font le CAP petite enfance et qui, une fois sur le terrain, réalisent la difficulté de la tâche.
Cet ouvrage est divisé en plusieurs chapitres. On enquête sur le pourquoi et le comment de ce choix, et comment on y parvient.
On parle de la formation, mais aussi sur les différentes modes de garde, et de leur évolution, et parfois, de la régression, causée par les directives de rentabilité.
Les professionnelles de la petite enfance ne se limitent pas à un simple gardiennage mais, surtout dans les lieux d’accueil, élaborent un véritable travail d’équipe, en vue de l’épanouissement et de l’éveil des enfants.
Sont recensés aussi les différents modes de garde, avec leurs avantages et leurs inconvénients.
Un ouvrage très intéressant pour les parents, mais aussi pour les professionnels de la petite enfance.

Bébé attentif cherche adulte(s) attentionné(s),
sous la direction de Michel Dugnat

Cet ouvrage parle d’attention, en essayant de lui donner différentes acceptions.
Le plus communément, on se réfère à la concentration, mais il faut la penser aussi comme prévenance, celle qu’ont les parents avec leurs enfants, par exemple.
Et c’est surtout de cette prévenance bienveillante qu’il s’agit dans cet ouvrage, avec des analyses toutes en profondeur.
Approches scientifiques, points de vue psychanalytiques, un travail d’observation très poussé, avec la méthode d’Esther Bick, ou inspirés de Brazelton ou Loczy, pour finir avec des regards citoyens, qui traitent de sujets divers actuels de société.
Pour donner une respiration, sont intercalés entre les chapitres de pauses musicales, petits poèmes et partitions.
Vu la richesse du thème, une grande partie des contributions est en libre accès sur les sites d’Erès et de l’ARIP.

REVUES :

ENFANTS

Biscoto N° 69

Depuis 2013, Biscoto défend tous les mois une presse pour enfants, indépendante, dans laquelle elle met le dessin à l’honneur. Respectueux des enfants, Biscoto défend les principes antisexistes et antiracistes. Et vit grâce à ses lectrices et lecteurs, car sans publicité. Dans le N° 69 Il y a l’histoire du mois, en BD, pour les plus grands, et une autre pour les petits, des devinettes, une recette de cuisine, le coin des oreilles, une histoire (les petits musiciens), dont le journal propose le début et des enfants trouvent la (les) fin, comment réaliser un théâtre d’ombres, etc. C’est riche, foisonnant, et introduit les enfants au maniement de la presse et de la lecture.
Biscoto édite aussi des livres (voir notre rubrique Sélection livres/CD)

Biscoto : biscotojournal

ADULTES

Spirale N° 88

Je, tu nous… La socialisation dans la petite enfance, Coordonné par Miriam Rasse
Vivre ensemble est devenu une notion à la mode. Mais, comme réussir le respect des enfants entre eux, comment travailler la socialisation ?
A travers des éclairages divers, il nous est donné de voir que la socialisation ne va pas de pair avec l’intégration précoce en collectivité, par exemple.
Des réflexions sur l’environnement favorable à l’épanouissement du tout–petit, aux attitudes d’accompagnement, s’ajoutent des approches socio-anthropologiques, psychologiques, ainsi qu’une approche culturelle.
Comme toujours, cette revue apporte une bonne matière à réflexion pour pouvoir avancer.

Erès : editions-eres

Le nouvel éducateur, pédagogie Freinet, Icem :

icem-pedagogie-freinet

N° 241 : La pédagogie Freinet hors les murs

Une pédagogie qui ne se limite pas aux quatre murs de la classe mais qui se vit aussi à l’extérieur, car ce n’est pas une méthode au sens stricte du terme, mais une philosophie de la vie.
Pédagogie sociale qui va s’impliquer dans les lieux de vie, avec les contraintes, les imprévues qui y sont inhérents, mais qui permettent aussi un grand épanouissement.
Beaucoup des expériences relatées dans ce numéro projettent le lecteur dans des endroits de précarité, dans l’isolement, et pourtant ces expériences sont vivifiantes, tant leur intérêt est manifeste.
Ce sont des expériences qui aident à la réflexion, et qui donnent envie de continuer ce travail.

N° 242 : La méthode naturelle

La méthode naturelle est la base de la pédagogie Freinet.
Loin des images d’Epinal, elle met l’enfant au centre et lui donne les moyens de tâtonner pour découvrir. C’est-à-dire qu’il est l’acteur de ses apprentissages, étant bien sûr accompagné par l’enseignant qui lui donne les outils, l’encourage. Et par ses paires, car chez Freinet la coopération est aussi une valeur fondamentale.
De nombreux articles font état des expériences des enseignants dans des domaines multiples, comme les mathématiques, l’informatique, la musique, le français….
Mais il est aussi important de signaler les articles de fond, comme celui qui revendique la méthode naturelle dans l’école publique, ou qui oppose la méthode naturelle aux institutions (devoirs, punitions, notes, évaluations…)
A l’heure de la réforme scolaire, qui rend l’école de plus en plus fermée et élitiste, cette lecture est une bouffée d’oxygène.

METHODES

Pour une voix musicienne, Jean-Marc Lesage

Cette méthode de formation musicale est adaptée aux chanteurs.
Puisqu’un chanteur commence l’étude de son instrument à l’âge adulte, sa formation doit être adaptée à son âge et aussi à ses besoins spécifiques. Lecture à vue de partitions chantées, notamment.
L’ouvrage propose donc, un travail corporel pour intégrer les notions rythmiques, un travail vocal pour l’apprentissage des intervalles, par l’utilisation des textes rythmiques.
Un autre point important est le travail d’interprétation, qui se fait en même temps que l’apprentissage solfégique, c’est-à-dire, en faisant de la musique dès le départ.
Intéressant pour les adultes qui s’initient au chant.

Gérard Billaudot éditeur : billaudot

PARTITIONS :

Chez Les éditions buissonnières :

editions-buissonnires

Hop là, Gérard Delahaye

Bien connu des habitués de la chanson enfantine de qualité, Gérard Delahaye propose ici 30 chansons qui font partie de ses grands classiques, et que nous retrouvons avec bonheur.
Textes sympathiques, souvent drôles, musiques entraînantes, ce sont des chansons à mettre entre toutes les mains, voix et oreilles.
Dans ce recueil sont donnés les textes, la mélodie avec les accords, le tout agrémenté de jolis dessins.

Chansons animalières, Jean –Yves Lacombe

Il est bien connu que les enfants adorent les animaux.
Voici de quoi faire leur bonheur.
Et un bonheur exhaustif, car il y en a des animaux !!!
Et non seulement en chansons, mais aussi en histoires, en jeux de mots et en devinettes.
Et, cerise sur le gâteau, le musicien signe aussi les dessins, fort drôles et réussis !

Swing mômes, les canons qui balancent, Jean-Yves Le Duc (avec CD)

Si vous n’avez jamais chanté des canons, c’est le moment de vous y mettre.
Car l’écoute de ce CD ne pourra plus arrêter votre envie !
Dans des styles différents, mais toujours d’une grande musicalité, les musiciens nous promènent de l’Afrique à Harlem, en passant par l’Autriche ou la Bretagne.
Les voix sont fraîches et les instruments donnent la pêche.
Un vrai bonheur !


ADEM 4 rue Lucie 94350 Villiers sur Marne 01 49 30 94 67 e-mail: association.adem@wanadoo.fr