initiatives

retour

Activités musicales proposées par l’Adem
à la maison de retraite du Vieux Colombier,
à Villiers-sur-Marne

ECOUTES MUSICALES
par Martine Dudragne, formatrice et présidente de l’Adem

SEANCES DE CHANT
animées par Gaëlle Corbin animatrice à l’Adem

Le Vieux Colombier est une résidence pour personnes âgées devenues dépendantes médicalement ou physiquement, voir mentalement: altération de la mémoire immédiate, Alzheimer, besoins de soins ou de présences et perte d'autonomie soit physique ou mentale. Chaque personne habite un studio mais n’à pas forcément besoin de soins médicaux lourds.
Le vieux colombier dispose également d'unités spécifiques pour personnes
atteintes de la maladie d'Alzheimer ou apparentées.
Les ateliers de musique sont ouverts à tous et permettent aux participants de retrouver des souvenirs par la stimulation des sens et de la mémoire. Ce qui produit aussi un réel plaisir.

ECOUTE MUSICALES

par Martine Dudragne,
formatrice et présidente de l’Adem

colombier

Depuis 4 ans l’ADEM propose des concerts commentés à la maison de retraite médicalisée « Le Vieux Colombier » à Villiers-sur-Marne.
Deux fois par trimestre, le vendredi après-midi (de 14h30 à 16h) je raconte et commente l’histoire d’un instrument, d’un style de musique, d’une époque, d’un événement musical. Un musicien accompagne chaque fois cette aventure.
Les résidents viennent de plus en plus nombreux pour partager ce moment de bonheur.
A la fin du concert, ils peuvent parler avec les musiciens avant de déguster le traditionnel « goûter ».
Ces animations ludiques et instructives permettent aux personnes âgées d’accéder à une culture musicale de qualité. Certains d’entre eux découvrent la harpe, la cornemuse, le violoncelle…

Pour le premier rendez-vous bimestriel de l’année scolaire 2008/2009, nous avons choisi de proposer aux résidents de la maison de retraite une rétrospective de ce siècle de musiques de film. Richard Avran a préparé des arrangements sur de nombreux succès comme « Un homme, une femme », « Borsalino », ou encore « un américain à Paris ». Pendant que je racontais cette formidable histoire, les résidents fredonnaient les refrains que Richard jouait. La salle d’activité était comble pour cette séance : prés de 30 résidents ont participé avec intérêt et curiosité car de nombreuses questions et remarques ont donné lieu à discussion à la fin. C’est une excellente activité pour la mémoire collective et individuelle….Comme cadeau de Noël les résidents ont eu un récital commenté de chansons françaises.

Sibylle Leperce, chanteuse de la compagnie « Quai des Brunes » et spécialiste de la chanson française des années 1920 à nos jours a proposé un panorama de chansons reprises en chœur par l’assistance. Jean Pierre Aigeldinger, à l’accordéon, a assuré les arrangements et l’accompagnement pendant que je dévoilais quelques anecdotes historiques et amusantes sur les chansons interprétées. Au mois de janvier Ben Kaczmareck à l’accordéon diatonique et moi même aux percussions et au chant avons fait « voyager» tous les résidents de la maison de retraite. Ils ont pu fredonner des valses, des mazurkas, taper en rythme des polkas, des scottishs, certaines (il n’y avait que des dames) se sont levées pour esquisser quelques pas. Et pour terminer, nous les avons fait chanter des chansons traditionnelles : le temps du muguet, Guatanamera. Beaucoup de bonne humeur pour commencer cette année 2009 ont-ils dit….. !

En février le thème était « La flûte traversière de Bach à la samba ». Franck Masquelier et moi même avons fait découvrir parfois les coulisses de cet instrument si populaire et pourtant mal connu. Certains retraités voyaient cet instrument pour la première fois. Franck avait apporté la flûte basse, l’alto et le piccolo qui a remporté un vif succès avec la « polka » de Damare (compositeur de fanfare du 19ème siècle). Les auditeurs ont apprécié la sonorité tantôt suave tantôt profonde ou perçante de cet instrument. Franck leur a montré les différentes possibilités sonores pendant que je leur donnait les explications historiques ou leur racontait des anecdotes.

Pour la séance du lundi 6 avril Paul Broutin et son fils Gauthier sont venus enchanter les oreilles des résidents. Le violoncelle les a charmés ! De Bach à Offenbach, tel était le thème choisi pour parler du violoncelle : histoire, anecdotes, présentation et duos joués par le père et le fils… Une après-midi inoubliable pour certains (ont-ils dit).

La salle d’activité était pleine le vendredi 29 mai pour cette dernière écoute musicale de l’année scolaire autour du saxophone. Les 40 résidents présents ont pu apprécier le concert donné par Audrey Maréchal, professeur de saxophone au conservatoire de Villiers.
Pour certains, ce fut une découverte. Un saxophone ! Ils n’en avaient jamais vu de prés, et là ils ont même pu le toucher…
Audrey a interprété de nombreux airs de jazz très connus, on a même fait un quizz ! J’ai raconté des anecdotes, chanté quelques standards avec le saxophone, raconté l’histoire de cet instrument un peu mystérieux…

Nous avons pu, en quelques séances, apporter du plaisir, bien sur, mais avons aussi enrichi le quotidien pas toujours très gai des résidents. Le fait d’apprendre de nouvelles choses, de participer à une activité, de prendre plaisir à écouter ou chanter des airs connus c’est aussi un bon moyen de stimuler la mémoire et les capacités intellectuelles, et donc de lutter contre le vieillissement et l’ennui.

SEANCES DE CHANT

animées par Gaëlle Corbin

J’ai fait pendant l’année 2008/2009 huit séances avec une vingtaine de personnes âgées de 75 à 100 ans
Je suis épaulée par Marie Paule et Nadine, animatrices sur place qui me font aussi les photocopies des textes des chansons que je dois écrire en gras et gros pour que la lecture soit plus facile !
De façon générale, j’essaie d’avoir quatre chansons sous le bras pour les faire chanter et prends différents styles ou genres mais toujours reflétant leur mémoire ou souvenir d’enfance, de jeunesse !
J’enrichis le répertoire en faisant appel à leurs envies ou à ce qui peux ressortir en fin de séance et suivant les thèmes. D’ailleurs le répertoire prenant de l’ampleur, avec les animatrices nous allons devoir repenser le stockage et tri des photocopies des paroles pendant les vacances.
J’ai pu profiter aussi des acquis familiaux pour demander des chansons de l’époque ! J’ai investi dans les livres retraçant les années 1929-1939 /- 1949 ET 1959 –1969 ! Je m’inspire aussi des chansons plus enfantines qui permettent de faire des gestes histoire de dégourdir les jambes ou les bras.
Paradoxalement, je me demandai ce que nous allions chanter cette année mais comme je le constate, plus je creuse, plus j’en fais rejaillir à la surface et j’ai déjà des demandes pour la suite.
L’heure et demi est bien occupée et nous finissons avec des chants appris auparavant ou leur demande de me chantonner des chansons qu’ils connaissent et que je leur ramènerai la fois prochaine ! Bien sur je chante un peu à la cave (dans le grave) avec eux car la voix est souvent cassée et le souffle court mais il y a de beaux restes chez certaines qui ont chanté dans le temps !!!

Je dis certaines mais j’ai deux hommes, un qui était là l’an passé et une nouvelle recrue ! La moyenne d’âge étant de 80 ans il est évident que nous sommes dans une structure avant la mort et c’est un peu triste de ne plus voir certaines personnes qui ne sont plus de ce monde et qui dans les derniers temps sont venus prendre un peu de plaisir !
J’avais une certaine Paulette qui était bonne chanteuse à la voix légère et juste et des qu’on la mettait sur les rails elle faisait un sans faute !
Un couple venait également l’an dernier, monsieur était âgé de 99 ans mais à la rentrée il ne reste que madame !
C’est la vie !!Mais c’est bien de leur faire passer ce temps à rechanter des chansons qu’ils ont mémorisé et cela leur occasionne un moment de plaisir et de partage.

Je vous partage des moments émouvants aussi car il y a des gens qui ne peuvent plus lire. Une fois j’avais emportée la chanson « le plus beau tango du monde » et avais remarqué qu’une femme très assidue, mais aveugle quasiment aimait danser ! Donc sur la chanson je l’ai faite danser ! ! Elle ne connaît pas toutes les chansons du répertoire français car n’a pas grandi ici ! Mais elle aime écouter et parfois elle se trouve déconnectée du groupe ! Alors sur une chanson qui aurait pu être dansé, à la dernière séance, je lui ai pris la main pour la faire participer et la balancer sur la musique. Dans ses yeux les larmes d’émotion montaient. Pour moi c’était aussi très fort !
Je ne pensais pas qu’un geste aussi simple pouvait faire aussi chaud au coeur !

haut


ADEM 4 rue Lucie 94350 Villiers sur Marne 01 49 30 94 67 e-mail: association.adem@wanadoo.fr